Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

juin 2014

Groupe de lecture PHILIA :
J.M.G. Le Clezio, Onitsha

[ Réunion de recherche ]

en français sans traduction
mardi 03 juin 2014 / 17 h - 19 h
salle 604
Organisé par le Groupe de lecture PHILIA
Co-organisé par le Bureau français de la Maison franco-japonaise
Participation sur réservation auprès de Monsieur William Gater : willgater21[à ajouter @nifty.com]

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Cycle de conférences « Archéologie et patrimoine en France et au Japon»

L'archéologie française et japonaise face à la question des origines de la nation

[ Conférence ]

en français avec traduction simultanée
samedi 07 juin 2014 / 15 h - 18 h
salle 601
Conférenciers :
Noël COYE  (ministère de la Culture et de la Communication, dir. générale des patrimoines ; UMR 5608 TRACES, univ. de Toulouse-Le Mirail)
SAKANO Tôru  (univ. Nihon)
INADA Takashi (univ. d'Okayama)

Modérateur :
Arnaud NANTA (CNRS, UMIFRE 19-MFJ)

Org. Bureau français de la MFJ
Collaboration : univ. d'Ōsaka, univ. Nihon (faculté d'économie)
Avec le concours de : SFJ d'art et d'archéologie, Japanese Society for Cultural Heritage, Japan Icomos National Committee, Japanese Archaeological Association

********************
Noël COYE
Préhistoire et ethnicité au XIXe siècle en France :
les enseignements universalistes d'une science nationale

Résumé :
Telle qu'elle se met en place dans les principaux pays d'Europe occidentale au milieu du XIXe siècle, l'archéologie préhistorique se veut avant tout une histoire naturelle de l'homme considéré comme une forme vivante originale et n'est donc que peu investie dans une réflexion sur l'ethnicité.
Pourtant, la préhistoire émerge à la faveur de l'intérêt pour les Antiquités nationales et la question même de la valeur ethnique du vestige préhistorique s'inscrit dans plusieurs grands débats. A travers plusieurs exemples, tels que la classification des industries paléolithiques, la question du hiatus, la question du peuple des dolmens, etc. nous tenterons de définir les rapports complexes et multivoques qui s'établissent entre schémas évolutionnistes et schémas historico-culturels pour structurer la connaissance globale de la préhistoire française entre 1850 et 1914.

Profil :
Noël Coye est historien de l'archéologie. Actuellement conservateur du patrimoine au Ministère de la Culture et de la Communication, Direction générale des patrimoines. Il est rattaché à l'équipe TRACES, UMR 5608 (Université de Toulouse - le Mirail / CNRS). Il co-anime le séminaire « Elements d'histoire de l'archéologie préhistorique » au Muséum National d'Histoire Naturelle.

Principales publications :
- La préhistoire en parole et en acte. Méthodes et enjeux de la pratique archéologique. 1830-1950  (Paris, L'Harmattan, 2000)
- (avec Arnaud Hurel) Dans l'épaisseur du temps : Archéologues et géologues inventent la préhistoire (Paris, Muséum National d'Histoire Naturelle, 2011)

* Une autre conférence par Noël Coye est également prévue le samedi 31 mai à l'université Nihon. Voir pour plus de détails :

********************
SAKANO Tôru
L'archéologie japonaise et la question de la "race".
De la naissance de l'idée d'"homme du Jômon" et d'"homme du Yayoi"

Résumé :
L'archéologie et l'anthropologie japonaises contemporaines considèrent que « l'homme du Jômon » et « l'homme du Yayoi » (allogène) constituent les deux groupes à l'origine des Japonais. Les noms d'« homme du Jômon » ou d'« homme du Yayoi », qui renvoyaient à l'origine aux « populations ayant habité l'archipel japonais durant les périodes appelées Jômon ou Yayoi », en sont venus aujourd'hui à désigner des « races » censément bien identifiables par l'observation.
Ces typologies dérivent des conclusions de l'anthropologie physique, élaborées à partirs des squelettes desdits « homme du Jômon » et « homme du Yayoi ». Cette compréhension des populations préhistoriques et protohistoriques en terme de types raciaux s'est constituée au travers des études archéologiques et en anthropologie physique menées depuis la fin du 19e siècle. L'approche en terme génétique remet aujourd'hui en question l'unicité des populations « du Jômon », dont certains archéologues doutent aussi de l'unité en terme de « culture ».
La présente conférence se penchera sur l'histoire des débats autour des origines des Japonais depuis l'ère Meiji afin de mettre en lumière le processus de construction de cette conception des populations archaïques, qui s'est s'imposée à l'orée de la décennie 1960 en distinguant deux groupes ethniques distincts, indigène et allogène, entre la préhistoire et la protohistoire japonaises. Nous réfléchirons aussi à la question du sens du concept de « race » au sein de ces disciplines.

Profil :
Sakano Tôru est professeur à l'université Nihon (Tokyo), historien de l'anthropologie physique et de l'archéologie préhistorique japonaises (19e - 20e siècles). Il travaille également sur l'histoire des enquêtes de terrain menées au Japon et dans ses colonies.

********************
INADA Takashi
Professeur à l'université d'Okayama. Archéologue, préhistorien, il est également spécialiste des politiques de protection du patrimoine archéologique en France et au Japon.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Séminaire doctoral

[ Séminaire doctoral ]

en français sans traduction
mardi 10 juin 2014 / 18 h - 20 h
salle 601
Thekla Boven,
doctorante en architecture (Université Waseda)
"L'impact des activités artistiques dans des projets de revitalisation de zones rurales au Japon" 

et

Nicolas Garvizu,
doctorant en études japonaises (Université de Sheffield/Université de Tokyo)
"Cool Japan : les relations entre l'Etat japonais et l'industrie culturelle japonaise"

Résumés en pdf



Maison franco-japonaise
Institut français de recherche sur le Japon UMIFRE 19
Séminaire doctoral

 Ce séminaire mensuel s'adresse principalement aux doctorants francophones en sciences humaines et sociales, mais demeure également ouvert aux étudiants de Master ou autres jeunes chercheurs. Organisé par des étudiants et pour des étudiants, encadré par le directeur et les chercheurs de la Maison franco-japonaise, il s'agit d'un espace dédié à la présentation de travaux de recherche, quel que soit leur stade d'avancement, et de discuter collectivement des problèmes méthodologiques rencontrés tout au long du processus d'élaboration de la thèse.
 Se déroulant sous la forme d'exposés suivis d'un échange avec la salle, le séminaire constitue un entraînement à la prise de parole en public, à la présentation claire et adaptée de son sujet, à la maîtrise des outils logiciels de projection. Les participants de l'auditoire bénéficient quant à eux de l'expérience de leurs collègues et sont conviés à s'interroger sur des questions de méthode qui leur sont propres. Ils profitent, en outre, de connaissances et résultats souvent encore inédits de la recherche sur le Japon.
 Le séminaire doctoral est consacré chaque mois à deux intervenants qui disposent chacun de 30 minutes maximum de présentation orale, puis 30 minutes sont dédiées à la discussion collective.

 N'hésitez pas à faire circuler l'annonce de ce séminaire autour de vous, afin de le faire connaître auprès du plus grand nombre, en particulier des nouveaux arrivants.  Veuillez noter également qu'il est envisageable de prendre en charge les frais de déplacement des doctorants ne résidant pas dans le Kanto dans le cadre d'une intervention au séminaire, dans la limite du budget annuel. Aussi, n'hésitez pas à proposer une intervention et à nous contacter pour de plus amples informations.
 
 Les personnes intéressées par le séminaire sont priées de bien vouloir contacter les coordinateurs du séminaire (contact : doctorantsmfj [ajouter at] gmail.com)

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

12°École de printemps (2ème journée)
Wakugumi (Cadres conceptuels) en Histoire de l’Art :
Regards croisés sur l’Occident, le Japon et l’Asie
(Tokyo, 9-13 juin 2014)

[ Journée d'études (fermée) ]

sans traduction
mercredi 11 juin 2014 / 9 h 30 - 18 h 30
auditorium
Résumé :
La XIIe École de Printemps organisée par le Réseau international de formation en histoire de l’art, se déroulera à Tokyo (Department of Comparative Literature and Culture, Graduate School of Arts and Sciences, The University of Tokyo, Komaba) du 9 au 13 juin 2014 et s’intitulera Wakugumi (cadres conceptuels / frameworks) en histoire de l’art. L’École permettra aux doctorants et post-doctorants d’horizons et de spécialisations divers de partager leurs recherches, leurs approches et leurs expériences dans un forum au cours duquel ils coopèreront avec des chercheurs avancés. Les programmes des précédentes Écoles de Printemps se trouvent sur le site www.proartibus.net. La participation à une École de printemps constitue l’un des compléments nécessaires à l’obtention d’une formation internationale en histoire de l’art. Nous recommandons aux candidats, doctorants et post-doctorants, de proposer des communications précises, en rapport avec leurs sujets de recherche, quelle que soit la période de l’histoire de l’art et le domaine qu’ils étudient, et quelles que soient les formes d’expression qu’ils souhaitent aborder. Bibliographies et détail du déroulement de l’École de Printemps seront postées sur le site internet de l'établissement hôte : (http://fusehime.c.u-tokyo.ac.jp/).

Thème :
Il existe plusieurs, ou plutôt de multiples histoires de l’art dans le monde. Ce constat indéniable n’est pas encore suffisamment partagé malgré la diffusion des concepts d’« art global » ou d’« art mondial ». L’École de Printemps à Tokyo en 2014 interrogera cette situation. L’objet de notre réunion peut-être qualifié par le terme japonais de « wakugumi », les cadres conceptuels (en français) ou frameworks (en anglais) en histoire de l’art. Les œuvres d’art sont produites et reçues en fonction des wakugumi /cadres / frameworks auxquels elles appartiennent et qui diffèrent dans chaque aire et dans chaque culture. Bien que la production d’images soit un phénomène universel, les œuvres d’art sont pénétrées de particularismes locaux et de caractéristiques culturelles propres. Il s’agira en conséquence à Tokyo de confronter les wakugumi de l’Occident avec ceux du Japon, et éventuellement d’autres pays d’Asie. Notre objectif sera de mettre en relief les modalités différentes de histoire de l’art dans ces régions et de relativiser les jugements de valeur relatifs aux arts et à leurs histoires, dans une approche comparative.

organisation :
Réseau International pour la Formation à la Recherche en Histoire de l’Art
The International Consortium on Art History
Department of Comparative Literature and Culture, Graduate School of Arts and Sciences, Komaba, TheUniversity of Tokyo

avec le concours de :
Maison franco-japonaise (bureau français)
Tokyo National Museum
Ishibashi Foundation

Contact :
Department of Comparative Literature and Culture
Graduate School of Arts and Sciences,
The University of Tokyo
ecoledeprintempstokyo@gmail.com

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Avant et après le désastre nucléaire de Fukushima :
l’impossible échappée ?

[ Projection-débat ]

avec traduction simultanée
vendredi 13 juin 2014 / 17 h - 20 h 30
auditorium


Programme :
  • 17:15 Projection 1 : Dissonances, 2010, Alain Saulière et Thierry Ribault
  • 18:15 Projection 2 : Gambarô (Courage !), 2014, Alain Saulière et Thierry Ribault ; Produits par Les Ateliers du passeur/CNRS Images
  • 19:15 - 20:30 Débat

Documentaires :
Dissonances, porte sur les marginalités urbaines au Japon, et Gambarô (Courage !), traite de la condition des réfugiés et victimes de la catastrophe de Fukushima.
Ces deux films sont directement liés aux transformations de la société japonaise et aux difficultés rencontrées pour y faire face. Ils ont en commun de montrer comment certaines couches de la société tentent de répondre de manière pratique (et finalement très peu de manière idéologique) au développement industriel et technologique d'une société à laquelle elles ont de moins en moins le sentiment d'appartenir.
Les protagonistes de Dissonances (2010) tentent d'élaborer des espaces autonomes, et mettent au jour des pistes de changement politique et social énoncées avant la catastrophe. Le film Gambarô (Courage !) rappelle amèrement comment ces espoirs peuvent être à tout moment rattrapés par la violence de l'accident nucléaire.
Ainsi, en passant de la recherche d'autonomie avant la catastrophe, à la co-gestion, voire à l'auto-gestion des dégâts après la catastrophe, qui enjoint à la population de devenir « partie prenante » de sa « gestion radiologique », peut-on considérer que l'émancipation fait des progrès ? Une rupture est-elle encore possible ? L'échappée est-elle encore possible ?

Participants :
ABE Yasuhiro (Cinéma Forum Fukushima)
Cécile ASANUMA-BRICE (UMIFRE 19, Clersé-CNRS)
KOWATA Masumi (village d'accueil d'Aizu Wakamatsu, Fukushima)
MATSUMOTO Hajime (Shirôto no ran/La Fronde des Amateurs, Kôenji, Tokyo)
SHIMAZONO Susumu (univ. Sophia)
Thierry RIBAULT (Clersé-CNRS)

Responsables scientifiques :
Cécile ASANUMA-BRICE
Thierry RIBAULT
 
Organisation:
Bureau français de la MFJ, LIA « Protection humaine et réponses au désastre » (Clersé-UMIFRE19-InSHS-CNRS)
Avec le soutien du programme NEEDS et de la Mission Interdisciplinarité-CNRS

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Conférence dans le cadre de l’exposition du musée Mitsubishi Ichigōkan

Félix Vallotton (1865-1925) :
le feu sous la glace

[ Conférence ]

en français avec traduction simultanée
dimanche 15 juin 2014 / 14 h - 16 h
auditorium
Marina DUCREY (conservatrice honoraire de la Fondation Félix Vallotton)
ボール small.jpg
 © Rmn-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowsky

Profil de la conférencière :
Marina Ducrey travaille sur la vie et l’œuvre de Félix Vallotton depuis 1981. Elle a commencé par mener ses recherches sous l’égide de la Galerie Paul Vallotton, fondée en 1913 à Lausanne par le frère et héritier de l’artiste. Cela lui a ouvert un accès privilégié aux riches archives léguées par le peintre, ainsi qu’aux archives commerciales de cette maison toujours restée en mains familiales. Elle a par ailleurs collaboré à l’animation de la galerie par l’organisation d’expositions et la rédaction de textes, avant d’en assumer la direction artistique de 1991 à 1993. Depuis 1998, elle poursuit son activité à la Fondation Félix Vallotton, à Lausanne, qu’elle a contribué à créer et dont elle est conservatrice honoraire depuis 2005. Cette institution d’utilité publique a pour but la diffusion des connaissances sur la vie et l’œuvre du peintre. Marina Ducrey a consacré à Vallotton une première monographie publiée en 1989, un ouvrage tout public paru en 2007, des articles dans des périodiques, ainsi que des essais publiés dans les catalogues des nombreuses expositions auxquelles elle a collaboré, en Suisse, en France, en Allemagne et aux USA. Sa réalisation principale est le monumental catalogue raisonné en trois volumes Félix Vallotton. L’œuvre peint, paru en 2005. Cet ouvrage, publié avec la collaboration de Katia Poletti, a été couronné du Prix SNA du livre d’art 2005 par le Syndicat national français des antiquaires et a valu à Marina Ducrey le grade de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres de la République française. Marina Ducrey a assuré le co-commissariat et la co-direction scientifique du catalogue de la rétrospective Félix Vallotton. Le feu sous la glace qui, après les succès qu’elle a recueillis aux Galeries nationales du Grand Palais, à Paris, où elle a attiré plus de 300 000 visiteurs entre octobre et janvier, puis au Van Gogh Museum d’Amsterdam de février à mai, promet d’être une découverte pour le public japonais.

Résumé

L'exposition Félix Vallotton

Modérateur :
MIURA Atsushi (univ. de Tokyo)

Co-org. : musée Mitsubishi Ichigōkan, Bureau français de la MFJ, SFJ d'art et
d'archéologie.
Avec le concours de : ambassade de Suisse au Japon
150_E-J_L_RGB.jpg

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Littérature et frontières au XIXe siècle

[ Séminaire de recherche fermé ]

en japonais sans traduction
lundi 23 juin 2014 / 17 h - 19 h
salle 604
Le XIXe siècle marque un tournant dans la conscience nouvelle que prend le Japon de sa place dans un monde de plus en plus interconnecté. Alors que la notion même de frontière nationale au sens moderne s’impose en Asie, redéfinissant les découpages territoriaux et les anciennes allégeances au-dedans comme au-dehors du pays, le flux de circulation des hommes, des objets et des idées, s’en trouve grandement modifié.

C’est dans cette dynamique que nous souhaitons saisir la production littéraire. Comment les auteurs ont-ils saisi ces espaces fluctuants ? Comment et pourquoi les ont-ils décrits ? Quel genre, quelle langue choisissent-ils pour s’exprimer ? Quel impact leurs œuvres ont-elles eu sur les représentations de leurs contemporains ? À partir de ces questions, nous essayerons reconsidérer la notion de frontière dans les œuvres littéraires du XIXe siècle.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Lunch Seminar on Japanese Economy and Society

History as Present in East Asia:
A Geopolitical Perspective

[ Séminaire de recherche ]

en anglais sans traduction
vendredi 27 juin 2014 / 12 h 30 - 14 h
salle 601
Karoline POSTEL-VINAY (CERI-Sciences Po)
DSC02345.JPG

Profil :
Karoline Postel-Vinay is a senior researcher at the National Foundation for Political Science in Paris. She holds a master's degree from the National Institute of Oriental Languages and Civilizations (INALCO), and a PhD from the Paris Institute of Political Studies (Sciences Po). She specializes in international relations theory and Northeast Asian politics. Her latest book, Le G20, laboratoire d'un monde émergent, a geopolitical analysis of the G20 has been published in French in 2011, and translated into Spanish and English.

Résumé :
Regional cooperation in East Asia is hindered by the continuing historical disputes between the region's main powers, China, Japan and Korea. While the end of the bipolar order opened some space of cooperation, albeit with limitations - the Korean division as well as the PRC/Taiwan division are still major sources of conflict - the rise of nationalism in the early 21st century has brought new uncertainties. Seemingly irreconcilable positions have re-emerged around a variety of issues ranging from the ownership of islets in the East Asian seas to the collective memory of the Pacific War.
This presentation aims at making sense of the recurring tensions in East Asia by taking into account a variety of historical and geopolitical legacies from the break-up of the Chinese empire in the mid-nineteenth century to the outcomes of the Cold War in the region.

Moderator:
Jean-Michel BUTEL (UMIFRE 19-MFJ)

Organisation : Bureau français de la MFJ.
Co-org.: CCIFJ, amb. de France au Japon/Institut français du Japon In English without translation

2014-06-27_Postel-Vinay.jpg

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Sommet culturel franco-japonais à l’occasion du 90e anniversaire du
partenariat culturel franco-japonais et de la fondation de la MFJ

L’avenir des relations franco-japonaises
dans un monde en transition

[ Symposium ]

en français avec traduction simultanée
samedi 28 juin 2014 / 10 h - 18 h
auditorium

* L'inscription est close pour le samedi 28 juin (mais entrée possible dans la mesure des places disponibles le jour même).

Il reste encore des places pour le dimanche 29 juin.

2014-06-28-29_sommet-culturel01.jpg


Sam. 28 juin 10 h - 18 h Maison franco-japonaise

11 h Transition géopolitique
La France et le Japon face aux enjeux
de la gouvernance mondiale

14 h Transition géopolitique
Nouveaux risques, nouvelles puissances :
la France et le Japon face
aux nouveaux défis géopolitiques

16 h Transition sociodémographique
La France et le Japon face
au défi du vieillissement

Dim. 29 juin 10 h - 18 h Roppongi Academyhills 49 (Mori Tower)

10 h 15 Les modèles de croissance économique
à l’épreuve de la transition énergétique

14 h Le partenariat culturel franco-japonais :
principes de la diplomatie culturelle
et nouveaux outils de coopération

15 h 30 Le partenariat culturel franco-japonais
À la recherche de nouveaux outils
de coopération


Co-org. : ambassade de France au Japon/Institut français du Japon, Fondation
MFJ, Bureau français de la MFJ.
Partenariat : Mori Art Museum.
Soutien : Japan Foundation, Institut français (Paris).
Partenaires médias : Le Monde, Asahi Shimbun.
Parrainage : ministères français et japonais des Affaires étrangères.
Partenaires : Axa, Veolia, Saint-Gobain, Air Liquide, ANA. Avec traduction simultanée.

Flyer programme (PDF)

» 2014-06_sommet_brochure.pdf (Brochure du programme complet)

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Sommet culturel franco-japonais à l’occasion du 90e anniversaire du
partenariat culturel franco-japonais et de la fondation de la MFJ

L’avenir des relations franco-japonaises
dans un monde en transition

[ Symposium ]

en français avec traduction simultanée
dimanche 29 juin 2014 / 10 h - 18 h
Roppongi Academyhills 49 (Mori Tower)

* L'inscription doit être faite pour chaque journée séparément.

2014-06-28-29_sommet-culturel01.jpg


Sam. 28 juin 10 h - 18 h Maison franco-japonaise

11 h Transition géopolitique
La France et le Japon face aux enjeux
de la gouvernance mondiale

14 h Transition géopolitique
Nouveaux risques, nouvelles puissances :
la France et le Japon face
aux nouveaux défis géopolitiques

16 h Transition sociodémographique
La France et le Japon face
au défi du vieillissement

Dim. 29 juin 10 h - 18 h Roppongi Academyhills 49 (Mori Tower)

10 h 15 Les modèles de croissance économique
à l’épreuve de la transition énergétique

14 h Le partenariat culturel franco-japonais :
principes de la diplomatie culturelle
et nouveaux outils de coopération

15 h 30 Le partenariat culturel franco-japonais
À la recherche de nouveaux outils
de coopération


Co-org. : ambassade de France au Japon/Institut français du Japon, Fondation
MFJ, Bureau français de la MFJ.
Partenariat : Mori Art Museum.
Soutien : Japan Foundation, Institut français (Paris).
Partenaires médias : Le Monde, Asahi Shimbun.
Parrainage : ministères français et japonais des Affaires étrangères.
Partenaires : Axa, Veolia, Saint-Gobain, Air Liquide, ANA. Avec traduction simultanée.

Flyer programme (PDF)

» 2014-06_sommet_brochure.pdf (Brochure du programme complet)

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Hommes et femmes entre travail et famille
en France et au Japon : où en est-on ?

[ Conférence ]

en français avec traduction simultanée
lundi 30 juin 2014 / 18 h 30 - 20 h 30
auditorium
Résumé :
Equilibrer activité professionnelle et vie de famille est un désir de plus en plus exprimé parmi les jeunes générations, femmes comme hommes. Le partage des tâches au sein du foyer est devenu, dans tous les pays développés, un enjeu associé à la possibilité de réussite professionnelle des deux conjoints, mais également à la question du désir d'enfants, et donc de la natalité. Il est donc au coeur des questions démographiques les plus brûlantes pour nos sociétés.
Les intervenants s'appuieront sur des données historiques et statistiques pour considérer l'activité féminine et masculine en France et au Japon aujourd'hui. Ils analyseront les raisons les plus souvent évoquées pour expliquer les différences d'activité (choc de l'arrivée d'un enfant, insuffisance de modes de garde, difficultés du partage des tâches au sein des couples, insuffisance des politiques d'entreprises), et émettront quelques propositions pour l'avenir.

Intervenantes :
Dominique MÉDA (univ. Paris-Dauphine)
OSAWA Mari (ISS/ univ. de Tokyo).

Dominique Méda, sociologue à l'Université Paris-Dauphine, mène une analyse des évolutions du rapport au travail et du sens du travail. Ses travaux, et son engagement au sein de plusieurs associations, plaident pour un meilleur partage des tâches domestiques et parentales et une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie familiale pour les hommes et les femmes.
http://irisso.dauphine.fr/fileadmin/mediatheque/irisso/documents/CV_D._MEDA_2013.pdf

Ôsawa Mari, professeur à l'Université de Tôkyô (Institute of Social Sciences), examine les systèmes de protection sociale au Japon et dans le monde. Son intérêt porte également sur les politiques publiques soutenant l'égalité des genres.
http://jww.iss.u-tokyo.ac.jp/mystaff/osawa.html 


Discutants :
UNO Shigeki (ISS/univ. de Tokyo)
MIZUMACHI Yūichirō (ISS/univ. de Tokyo)

Modérateur : Jean-Michel BUTEL (UMIFRE 19-MFJ)

Co-org. : Fondation MFJ, Bureau français de la MFJ, lnstitute of Social Sciences/univ. de Tokyo. Avec le concours de : ambassade de France au Japon/Institut français du Japon. 

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > juin 2014

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)