Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

février 2012

Séminaire fermé :
Groupe de recherche sur la culture imprimée à l'époque d'Edo

[ Séminaire de recherche fermé ]

sans traduction
vendredi 03 février 2012 / 17 h
salle 601
  • Groupe de recherche sur la culture imprimée à l'époque d'Edo (responsable : Christophe Marquet)

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Réunion de recherche du Groupe de lecture PHILIA :
Henri de Régnier, Les amants singuliers
Sade, Les crimes de l'amour


en français sans traduction
lundi 06 février 2012 / 17 h - 19 h
salle 601
  • Organisé par le Groupe de lecture PHILIA.
  • Co-organisé par le Bureau français de la MFJ.
  • Participation sur réservation auprès de Mme Daniella Séville-Fürnkäs : daniseville[à ajouter @yahoo.fr]

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Les langues, l’école, la nation en France (XIXe-XXe siècle)

[ Conférence publique ]

en français avec traduction
mardi 07 février 2012 / 18 h
salle 601
Jean-François Chanet (Institut d'études politiques de Paris)
  • Co-organisation : Université Aoyama-gakuin, Grant-in-Aid for Scientific Research "Les langues aux marges des empires et des Etats-nations" (Directeur: Professeur Masahiro Hirata, univ. Aoyama-gakuin)

  • Éléments biographiques :
    Ancien élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, agrégé d’histoire, Jean-François Chanet est professeur des universités à l’Institut d’études politiques de Paris. Il enseigne l’histoire du XIXe siècle dans le monde. Ses recherches ont principalement porté sur le processus de « nation building » dans la France du XIXe siècle et de la IIIe République, sur le rôle joué à cet égard par l’école et l’armée, et plus récemment sur la place de l’armée dans la société entre la guerre de 1870-1871 et celle de 1914-1918. Il a notamment publié L’École républicaine et les petites patries (Paris, Aubier, 1996) et Vers l’armée nouvelle. République conservatrice et réforme militaire (Rennes, PUR, 2006).

  • Résumé de la conférence :
    La conférence partira de trois constatations. La première est que le régime linguistique de la France du XIXe siècle est caractérisé par la pluralité. Comme l’écrit encore au début des années 1880 un directeur d’école normale d’instituteurs, le français n’est pas la langue maternelle de « l’immense majorité des écoliers ruraux ». Le recul de la pratique des langues régionales – c’est la deuxième observation – s’est amplifié et accéléré au XXe siècle, changement dont il convient d’examiner les relations avec l’évolution sociale et culturelle générale de la nation française. On constate enfin, dans la seconde moitié du siècle, la montée d’une revendication de reconnaissance et d’enseignement des langues régionales, qui, sans être l’expression d’une demande sociale massive, est prise en compte par le monde politique, pour des raisons qui doivent autant à la remise en question des institutions, des attributs traditionnels de l’État, qu’au désir d’adosser à la diversité linguistique la construction d’une identité européenne nécessairement plurielle. De ces trois constatations se dégagent trois questions importantes pour la compréhension du devenir national français. Ne faudrait-il pas distinguer, plus que ne l’a fait la tradition historiographique dominante, progrès de la conscience nationale et unification linguistique ? Dans quelle mesure le déclin des langues régionales doit-il être attribué à l’efficacité d’un volontarisme d’État ? Enfin, jusqu’à quel point la promotion contemporaine de langues régionales « patrimonialisées » peut-elle être considérée, conformément à l’argumentation qui la justifie, comme une forme de modernisation et de démocratisation ?

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Séminaire doctoral

[ Séminaire doctoral ]

en français sans traduction
vendredi 10 février 2012 / 18 h - 20 h
salle 601
  • Ce séminaire est destiné aux doctorants francophones en sciences humaines et sociales travaillant sur le Japon. Le but du séminaire est de permettre aux doctorants de présenter leurs travaux achevés ou en cours.
    À chaque séance, deux intervenants disposent chacun de 30 minutes de présentation orale, puis 30 minutes sont dédiées à la discussion collective.

  • Contact : doctorantsmfj (ajouter @gmail.com)

  • Grégoire Sastre, Doctorant en Etudes Japonaises, Paris 7 Denis Diderot/ Université de Tokyo
    • Sujet de Thèse : « Les Tairiku Rônins et leur contribution à l’asiatisme durant la période Meiji »
    • Sujet de la présentation : « Asiatisme et Tairiku Rônin : tentative de définition »
    • Mon sujet de thèse porte principalement sur l’action, les origines et les idéaux des Tairiku Rônins, en français Aventuriers continentaux, durant la période Meiji. Le rapport qui peut être fait avec l’asiatisme en revanche m’est apparu au fil de mon travail de recherche comme source de questionnement quant à son intérêt réel.
    • Cette présentation portera donc sur les deux éléments principaux de mon sujet de thèse et plus précisément sur la nécessaire définition de ces deux termes. Car tout élément, quand il est soumis à un examen approfondi finit par révéler des incohérences, des inconsistances, voire des erreurs. L’asiatisme comme les Tairiku Rônins ne font pas exception.
      Des deux éléments que je me propose de vous présenter aujourd’hui, l’asiatisme est celui qui m’apparait comme étant le plus problématique. La définition qui en est actuellement proposée, de par sa capacité à embrasser des éléments d’une grande diversité est problématique. Et plus particulièrement quand il est question de l’étudier à la lumière d’un élément précis, en l’occurrence dans l’étude des Tairiku Rônin.
      Le cas des Tairiku Rônin est moins problématique car plus qu’une remise en cause de l’intérêt du concept, il s’agira ici d’en préciser les caractéristiques.
  • NOGUEIRA RAMOS Martin, Doctorant en études japonaises, Université Paris Diderot/CRCAO.
    • « Les villages de descendants de catholiques (kirishitan) avant et après le retour du clergé à Nagasaki (Fin Edo-début Meiji) »
    • « Notre cœur à nous tous est le même que le vôtre ». C’est par ces mots que le 17 mars 1865 dans l’église d’Ôura, des villageois d’Urakami (act. Nagasaki), descendants de catholiques, prennent contact avec le clergé. Les prêtres, dont la prédication avait été jusqu’alors un échec complet, apprennent l’existence de ces villages se disant encore kirishitan malgré l’interdit touchant le christianisme depuis 1614. Leur stratégie d’évangélisation change alors radicalement. L’objectif du clergé est d’établir des liens avec ces villages et de les faire revenir dans le giron de l’église catholique.
      L’objectif de mon exposé est d’analyser ces sociétés villageoises en relation avec la question de la conversion/du retour au catholicisme. Si la prise de contact avec le clergé est un événement qui a eu un grand impact sur la vision que ces villageois portaient de la religion de leurs ancêtres, l’étude de l’organisation sociale et régionale, ainsi que des mentalités religieuses de ces villages, permet de comprendre aussi bien les succès que les échecs de l’action évangélisatrice des missionnaires. Dans mon exposé j’aborderai plus particulièrement le premier point (organisation sociale et régionale) en mettant l’accent sur les sources dont dispose l’historien.

  • Organisé par la Maison franco-japonaise – Institut français de recheche sur le Japon.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Lunch Seminar on the Japanese Economy and Society

The Human Resources Management of MNC's in Asia: French and Japanese Multinational Firms Compared

[ LS: Business and research seminar on invitation only ]

en anglais sans traduction
vendredi 17 février 2012 / 12:30 - 14:00
Room 601
  • Research seminar of the French Research Institute on Japan at Maison franco-japonaise
  • Page de présentation

  • Speakers :
    • Bruno AMANN (Univ. of Toulouse 3)
    • Jacques JAUSSAUD (Univ. of Pau and Pays de l'Adour)
  • Discussant :
    • Isabelle GIRAUDOU (French Research Institute on Japan at Maison franco-japonaise)
  • Cooperation: CCIFJ
  • For invitation: please apply request to contact(a)mfj.gr.jp [(a) pour @]

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Le saké, une exception japonaise

[ Conférence publique ]

en français avec traduction
vendredi 17 février 2012 / 18 h
salle 601
Nicolas BAUMERT (Université de Nagoya, lauréat du Prix Shibusawa-Claudel 2011)

  • Résumé :
    Boisson identitaire des Japonais, mais aussi boisson très mal connue en dehors des frontières du Japon, le saké est une exception historique et géographique. Alors qu’à priori ce breuvage issu du riz aurait pu être le marqueur de toutes les civilisations rizicoles, ce n’est qu’au Japon qu’il a pris une telle dimension identitaire. Dans la construction de territoires de qualité, l’histoire et la géographie du saké épousent celle de l’archipel japonais. C’est à cette exception historique et géographique que s’intéresse cet ouvrage en analysant sur le temps long les processus de construction d’une boisson identitaire et de territoires de qualité. Breuvage de civilisation, le saké, par ses paradoxes et ses contradictions dans un marché des boissons aujourd’hui mondialisé, est un excellent révélateur des pratiques alimentaires des Japonais et, au delà, de leur rapport au monde.

  • Profil :
    Agrégé et docteur en Géographie, Nicolas Baumert est spécialiste de la géographie culturelle du Japon. Ses recherches portent en particulier sur l'alimentation et les boissons en replaçant leurs pratiques dans des perspectives géoculturelles et identitaires. Ancien ATER à l’Université Paris-Sorbonne, il est actuellement Maître de Conférences à l'université de Nagoya.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Dialogue franco-japonais sur l'Université après Fukushima

[ Symposium public ]

avec traduction simultanée
vendredi 24 février 2012 / 14 h - 18 h
auditorium
  • Modérateur : OKI Sayaka (Univ. de Hiroshima)
  • Intervenants :
    • Christophe CHARLE (Univ. Paris 1)
    • NAKAMURA Masaki (Univ. d’Osaka)
    • Frédéric NEYRAT (Univ. de Limoges)
    • OKAYAMA Shigeru (Univ. Waseda)
    • SHIRAISHI Yoshiharu (Univ. Sophia)
    • Charles SOULIÉ (Univ. Paris 8)

  • Organisation : Grants-in-Aid for Scientific Research: Recherches interdisciplinaires sur la réforme de l'enseignement supérieur au Japon et en France
  • Co-organisation : Bureau français de la Maison franco-japonaise, Fondation japonaise de la Maison franco-japonaise

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

La modernité, une idée neuve en Europe ?

[ Conférence publique ]

en français avec traduction
samedi 25 février 2012 / 15 h - 18 h
auditorium
Christophe CHARLE (Université Paris 1)

  • Organisation : Société franco-japonaise des Sciences historiques
  • Co-organisation : Bureau français de la Maison franco-japonaise, Fondation japonaise de la Maison franco-japonaise

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > février 2012

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)