Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

octobre 2010

Symposium franco-japonais en commémoration du 50e anniversiare de la Société franco-japonaise des sciences économiques
« La crise économique et les mutations des marchés : emploi, bien-être et mondialisation »

[ Symposium public ]

avec traduction simultanée
samedi 02 octobre 2010 / 13 h 30 - 17 h 15
auditorium
  • Programme en pdf
  • Conférenciers :
    • Jacques FREYSSINET (professeur émérite à l’Université Paris 1)
    • NISHIKAWA Jun (professeur émérite à l’Université Waseda)
  • Modérateurs :
    • SUZUKI Hiromasa (président de la Socoité franco-japonaise des sciences économiques)
    • TAKEUCHI Sawako (Université de Kyoto)
  • Présidents :
    • HIROTA Isao (Université Teikyō)
    • KATSUMATA Makoto (Université Meiji Gakuin)
  • Participants à la table ronde :
    • Marc HUMBERT (MFJ)
    • Philippe DEBROUX (Université Sōka)
    • INOUE Yasuo (Université municipale de Nagoya)
    • YAGO Kauzhiko (Université métropolitaine de Tokyo)

  • Co-organisation :
    • Société franco-japonaise des sciences économiques
    • Fondation japonaise de la Maison franco-japonaise

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

La politique familiale au Québec

[ Conférence publique ]

en français avec traduction simultanée
jeudi 07 octobre 2010 / 18 h
auditorium
Suzanne ÉTHIER (déléguée générale du Québec au Japon)
  • Biographie :
    Après des études d’administration publique à l’université du Québec à Montréal et de master et de doctorat de science politique à l’université de Grenoble en France Madame Suzanne Ethier a fait une carrière dans la fonction publique québécoise et dans le réseau des représentations du Québec à l’étranger. Elle a débuté à l’ambassade du Canada à Rome avant de diriger le Bureau d’immigration du Québec à Boston. Elle a ensuite rejoint le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation au titre de directrice Asie-Pacifique, accompagnant premiers ministres et ministres dans leurs missions en Asie en particulier au Japon et en Chine. En 2002, elle a été nommée première conseillère aux affaires économiques à la Délégation générale du Québec à Paris, puis sous-ministre adjointe à l’immigration et à la francisation en mai 2005 au ministère des Communautés culturelles et de l’Immigration. Enfin, depuis décembre 2007, elle occupe le poste de déléguée générale du Québec à Tokyo.

  • Résumé :
    Politique familiale et démographie
    Au Québec en 1957, la fécondité s'établissait en moyenne à 4 enfants par femme. Dès 1971, le nombre d'enfants par femme avait chuté en dessous de deux. En 1987, ce taux atteignait son plus bas niveau soit 1,36.
    En 2008, le Québec avait regagné, grâce à une politique familiale des plus généreuse au monde, un niveau de fécondité jamais atteint en 3 décennies soit 1,72. La politique familiale du Québec a permis d'élever le taux de fécondité des femmes, d'accroître leur participation sur le marché du travail et de diminuer le taux de pauvreté chez les enfants.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Mes 60 ans de relations franco-japonaises

[ Conférence publique ]

en japonais avec traduction simultanée
vendredi 08 octobre 2010 / 18 h
auditorium
NADA Inada (écrivain, psychiatre)
  • Modérateur : KOBAYASHI Yoshihiko (Fondation MFJ)

  • Profil :
    NADA Inada (HORIUCHI Shigeru)
    Psychiatre et écrivain, né en 1929, il a été boursier du gouvernement français entre 1953 et 1954. C’est pendant son séjour en France que l’utilisation clinique de la chlorpromazine, premier médicament antipsychotique, a été mise en œuvre.
    Entre 1963 et 1964, il a poursuivi ses recherches sur le traitement de l’alcoolisme dans 5 pays européens, notamment en France, en tant que boursier de l’Organisation Mondiale de la Santé.
    En septembre 1964, il a commencé à exercer dans la section de l’alcoolisme à l’Hôpital National de Kurihama. C’est précurseur dans ce domaine. Il a méné parrallèlement à son métier de psychiatre, une oeuvre d’écrivain.
    Actuellement il se consacre pleinement à l’écriture. En avril 2003, il a fondé un parti politique virtuel sur l’internet nommé « The virtual party of the seniors (Parti virtuel des personnes âgées) » qui présente la possibilité d’un changement de pouvoir politique.
    Romancier, poète, critique et essayiste, il a publié jusqu’à présent de nombreux ouvrages et a obtenu le Prix de la meilleure publication de l’année du Journal Mainichi (section Sciences naturelles) en 1970 par son Oisha-san (Monsieur le médecin). Parmi ses dernières publications, on peut citer Kokoro no soko ni mieta mono (Ce que nous trouvons au fond du cœur) (Chikuma Shôbô, 2005), Kokoro Isha Kôza (Séminaire du médecin du cœur) (Chikuma Shôbô, 2009).

    KOBAYASHI Yoshihiko
    Professeur émérite à l’Université de Tokyo et conseiller d’honneur de la Fondation Maison franco-japonaise.
    Né en 1927 à Tokyo, diplômé de la Faculté de Lettres (littérature française) de l’Université de Tokyo, il est spécialiste de la littérature et de la pensée françaises du XVIIIe siècle. Après avoir été chargé de cours dans des établissements à Tokyo (notamment à l’Université Gakushûin et à l’Institut franco-japonais de Tokyo), il a été nommé en 1965 maître de conférences et ensuite professeur à l’Université de Tokyo. Après son séjour en France en tant que Directeur de la Maison du Japon entre 1976 et 1978, il est devenu administrateur délégué puis vice-président de la Fondation Maison franco-japonaise. Après sa retraite en 1988, il a continué sa carrière universitaire à l’Université Gakushūin. Parmi ses nombreuses publications, on peut citer パリ日本館便り (Lettres de la Maison du Japon) (1979), フランス学入門 (Introduction aux études françaises) (1991), 誇り高き市民 (J.-J. Rousseau citoyen, et fier de l’être) (2001), 知の革命家ヴォルテール、卑劣な奴を叩きつぶせ (Voltaire, intellectuel révolutionnaire. Ecrasez l’infâme) (2008). Il a traduit en japonais Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (en 1966), Essai sur l’origine des langues (en 1970) et Confessions (1979) de Jean-Jacques Rousseau.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

La figure du héros en France et au Japon : mythe ou réalité ? un enseignement ?

[ Conférence publique ]

en français avec traduction
mardi 12 octobre 2010 / 18 h
salle 601
Jacques PEZEU-MASSABUAU (ancien pensionnaire à la MFJ)
  • Biographie :
    Agrégé d'histoire-géographie (1957) et docteur d’Etat (1974) avec une thèse sur « La maison japonaise », Jacques Pezeu Massabuau a commencé sa carrière à Saigon pour devenir ensuite « pensionnaire » à la MFJ de 1960 à 1963. Il a été quelque temps attaché de recherches au CNRS ( 1964-1972) pour revenir enfin définitivement si on peut dire au Japon. A l’Athénée français et comme chargé de cours dans plusieurs universités japonaises à Tokyo. Il a publié de nombreux ouvrages, sur la pédagogie du français, des Etudes Extrêmes Orientales, en particulier sur le Japon, la Chine et la Corée et une dizaine d’essais sur l’anthropologie de l’habiter. Plusieurs de ces publications ont été traduites en langues étrangères et en particulier en japonais. Il a collaboré également à plusieurs revues scientifiques sur les mêmes thèmes. Par ailleurs Jacques Pezeu Massabuau est photographe et a publié plusieurs albums dont deux sur le Japon.

  • Résumé :
    Le héros est toujours un être magique, romantique même, et les images en sont nombreuses : — signe du divin selon Platon — produit de son époque pour Hegel — champion de la vertu selon Bergson — modèle choisi par Dieu selon Carlyle. Mais pour tous il n'est jamais mu par la fatalité, mais au contraire un homme qui « se dépasse » de sa seule volonté : c'est un défi personnel qui le lance hors du chemin commun.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Lunch Seminar on the Japanese Economy and Society

Neoliberals and Radical Left Are on a Same Boat: Is the Debate on “Basic Income” a Japanese Exception or Is There a Universal Rationale Behind?

[ LS: Business and research seminar on invitation only ]

en anglais sans traduction
vendredi 15 octobre 2010 / 12 h 30 - 14 h
salle 601

  • Speaker :
    • YAMAMORI Tōru (Associate Professor in Social Policy, Faculty of Economics, Dōshisha University [Kyoto])
  • Discussant :
    • Thierry RIBAULT (UMIFRE 19 CNRS-MAEE Research Institute)
  • Cooperation: CCIFJ, Mission économique de l'Ambassade de France
  • For invitation: please apply request to mikasa(a)mfj.gr.jp [(a) pour @]

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Chine ou Japon quel leader pour l’Asie ?

[ Conférence publique ]

en français avec traduction
vendredi 15 octobre 2010 / 18 h
salle 601
Claude MEYER (Sciences Po)
  • Profil du conférencier :
    Claude Meyer enseigne l’économie internationale à Sciences Po Paris et à l’étranger. Chercheur au GEM – Sciences Po et ancien directeur général adjoint de Bank of Tokyo-Mistusbishi à Paris, il est docteur en économie, diplômé en philosophie, en sociologie et en japonais.
    Il est l’auteur de nombreuses publications sur l’Asie, dont La puissance financière du Japon (Economica, 1996, préface de Christian Sautter) et Chine ou Japon : quel leader pour l’Asie ? (Presses de Sciences Po, 2010). Ce dernier ouvrage vient d’être publié en japonais (Jiji Press Publications), les traductions anglaise et chinoise sont en cours.

  • Résumé de la conférence :
    Pékin et Tokyo se disputent le leadership dans une Asie qui en 2030 comptera avec l’Inde trois des quatre premières puissances économiques au monde. Cette compétition paraît à beaucoup de plus en plus inégale. Irrésistible ascension d’une Chine dynamique et conquérante, déclin inéluctable d’un Japon anémié et vieillissant ?
    Pour répondre à cette question et dépasser la fausse évidence d’un avenir tout tracé, il convient d’analyser la légitimité respective de la Chine et du Japon à revendiquer la suprématie dans cette Asie en voie d’intégration. Pour ce faire, on retiendra comme fil directeur la relation dialectique entre domination économique et puissance stratégique.
    Aujourd’hui, les deux pays dominants de la région occupent une position inverse dans cette dialectique. Le Japon reste le leader économique de l’Asie mais sa Constitution pacifiste le prive de certains atouts stratégiques dont la Chine dispose. Inversement, cette dernière s’efforce de combler à marche forcée son retard économique pour s’imposer à terme comme la seule puissance globale de la région, forte d’une suprématie à la fois économique et stratégique.
    L’objectif de la conférence est donc double : analyser les atouts dont chaque pays dispose pour affirmer sa suprématie et évaluer les scénarios possibles pour l’évolution de la configuration régionale durant les deux prochaines décennies.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Fragonard, un apparent désinvolte

[ Conférence publique ]

en français avec traduction
lundi 18 octobre 2010 / 18 h
auditorium
Jean-Pierre CUZIN (ancien directeur du Département des Peintures au Musée du Louvre)
  • Profil du conférencier :
    Jean-Pierre Cuzin, né en 1944. "Pensionnaire" de l'Académie de France à Rome, 1972-1973. Conservateur au département des Peintures, musée du Louvre, 1973, puis directeur de ce même département, 1994-2003. Directeur-adjoint de l'Institut National d'Histoire de l'Art (INHA), 2003-2009. Auteur d'ouvrages, d'articles et de catalogues d'exposition sur les peintures français du XVIIe siècle (Valentin, Vouet, Georges de La Tour, les frères Le Nain) et du XVIIIe siècle (Fragonard, Vincent). Publications sur les rapports entre les peintres anciens et l'art du XXe siècle (Raphaël, Fragonard, Ingres). Responsable de l'exposition « La Tour au Musée National d'Art Occidental », Tokyo, 2005.

  • Résumé de la conférence :
    Jean-Honoré Fragonard (1732-1806) résume, par son oeuvre étincelante, brillamment peinte, gaiement colorée le XVIIIe siècle français attaché aux plaisirs de la vie aristocratique et aux volupté amoureuses. Né dans le Midi de la France mais établi à Paris où il est d'abord l'élève de Boucher, il séjourne deux fois en Italie dont la lumière le fascine et où il s'inspire du pittoresque des figures populaires et de la nature fénéreuse. La spontanéité et la gaieté de ses tableaux rapidement exécutés, qui annoncent beaucoup de l'art du XIXe et du XXe siècle, ne doit pas cacher la grande culture du peintre, qui s'inspire directement, parfois jusqu'au "pastiche", des grands peintres hollandais du Siècle d'or, pour les Paysages dans l'esprit de Ruisdael ou pour les Têtes de vieillard dans celui de Rembrandt. A la fin de sa carrière, sa manière, sans rien perdre de sa force créatrice, s'adapte au goût de l'époque de la Révolution pour une peinture plus fine et réaliste, inspirée d'autres Hollandais du XVIIe siècle comme Pieter de Hooch ou Ter Borch.

  • Co-organisation : Société franco-japonaise d'art et archéologie

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Marseille, capitale européenne de la culture en 2013 : enjeux, moyens, objectifs

[ Conférence publique ]

en français avec traduction
mardi 19 octobre 2010 / 18 h
auditorium
Hubert-Jean CECCALDI (président de la Société franco-japonaise d'Océanographie)
  • Profil du conférencier :
    Hubert Ceccaldi était Directeur d’études de classe exceptionnelle à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes où il dirigeait le département d’Océanologie comportant 6 laboratoires. Après une formation en Océanographie biologique et un doctorat ès sciences naturelles, il est devenu chercheur et enseignant dans les établissements d’enseignement supérieur en France (notamment à l’université d‘Aix Marseille) et dans plusieurs pays étrangers. Il est fondateur et président de la société franco-japonaise (française) d’Océanographie et a été directeur français de la Maison franco japonaise de 1988 à 1992. Il a publié pus de 260 travaux scientifiques et a obtenu de nombreuses distinctions militaires et académiques. Il est commandeur des Palmes Académiques et chevalier de la Légion d’Honneur et de l’Ordre national du Mérite. Il a obtenu en 1987 le prix Da Gama Machado de l’académie des sciences. Il est membre de l’académie des Sciences, Lettres et Arts de Marseille depuis 1999.

  • Résumé de la conférence :
    Une part de l'avenir de l'Europe se joue en Méditerranée. Marseille, qui est une ville cosmopolite, occupe une situation stratégique, comme centre de fonctions et d'activités méditerranéennes. En pleine rénovation c'est une métropole qui mise sur l'économie de la connaissance, de la création, de la culture. Marseille a en effet une grande ambition culturelle européenne et méditerranéenne car elle est une image d'une Europe particulière vis-à-vis des populations de la Méditerranée, et elle représente aussi une nouvelle Europe du Sud vis-à-vis des autres parties de l'Europe.
    La ville s'est associée avec des communes environnantes pour des opérations du type « Marseille-Provence 2013 » et mettre sur pied des événements populaires rassemblant les habitants d’un vaste territoire. Elle s’inscrit aussi dans les réseaux européens et ceux des rives méridionales et orientales de la Méditerranée, comme à l’occasion de plusieurs exemples de projets et de réalisation qui seront présentés au cours de la Conférence: Cité de la Méditerranée, Pôle culturel d'Aix-en-Provence, rénovation des friches industrielles, etc.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Colloque franco-japonais : « Bureaucratie et Démocratie : une approche comparative »

[ Symposium public ]

avec traduction simultanée
samedi 23 octobre 2010 / 14 h 15 - 17 h 30
auditorium
  • Programme en pdf
  • Intervenants :
    • Philippe BEZES (Université Paris 2)
    • Françoise DREYFUS (Université Paris 1)
    • Jean-Michel EYMERI-DOUZANS (IEP de Toulouse)
    • IIO Jun (GRIPS)
    • MAKIHARA Izuru (Université du Tōhoku)
    • NONAKA Naoto (Université Gakushūin)
    • Gilles POLLET (IEP de Lyon)
    • SHINDO Muneyuki (Université de Chiba)
    • TADANO Masahito (Université Hitotsubashi)
  • Présidents des sessions :
    • NONAKA Naoto
    • YAMAMOTO Hajime (Fondation MFJ, Université Keiō)

  • Organisation : Fondation japonaise de la MFJ, Bureau français de la MFJ
  • Patronage : Egusa Foundation, Seki Foundation

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Colloque franco-japonais : « Bureaucratie et Démocratie : une approche comparative »

[ Symposium public ]

avec traduction simultanée
dimanche 24 octobre 2010 / 9 h 30 - 17 h 45
auditorium

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Les ashide dans l’art japonais : une poétique de l’ambiguïté

[ Conférence publique ]

en français avec traduction
lundi 25 octobre 2010 / 18 h
salle 601
Claire-Akiko BRISSET (Université Paris 7, lauréate du Prix Shibusawa-Claudel 2010)
  • Résumé :
    Les historiens de l’art japonais utilisent souvent aujourd’hui le terme ashide afin de désigner l’introduction, voire la dissimulation, de caractères d’écriture dans une image.
    Ce procédé expressif permet de fusionner motifs et texte en un seul plan et de proposer un type d’objet visuel très particulier, le lecteur devant repérer les signes graphiques, parfois indétectables à première vue, et les associer aux autres éléments de la composition afin de reconstituer le sens global de l’œuvre. Attesté dans un corpus quantitativement important, cet « art de l’ambiguïté » couvre une grande partie de l’histoire de l’art japonais (de Heian à Meiji), et transcende les frontières entre les supports (peinture, laque, etc.).
    Dans le cadre de cette conférence, je présenterai quelques exemples représentatifs de cette pratique, en mettant l’accent sur l’analyse des rapports entre texte et image induits par ces œuvres.

  • Biographie :
    Claire-Akiko Brisset est maître de conférences en langue et civilisation japonaises à l’Université Paris Diderot – Paris 7, et membre du Centre de recherches sur les civilisations de l’Asie orientale (UMR 8155). Elle est spécialiste de littérature classique et d’histoire de l’art japonais. Elle a dirigé plusieurs ouvrages dans ces domaines, et son livre À la croisée du texte et de l’image : paysages cryptiques et poèmes cachés (ashide) dans le Japon classique et médiéval (Paris, Collège de France, Bibliothèque des hautes études japonaises, 2009) a été honoré de deux prix en 2010 : le Prix Jean Reynaud de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres et le Prix Shibusawa-Claudel.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Rencontres de l’enseignement supérieur France-Japon 2010 « Biotechnologies. Formations, recherche, valorisation : vers des partenariats France-Japon »


mardi 26 octobre 2010 / 14 h 45 - 18 h
auditorium
  • Organisation : Ambassade de France au Japon, Campus France
  • Co-organisation : Bureau français de la Maison franco-japonaise

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > octobre 2010

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)