Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

février 2015

L’univers flottant de Paul Jacoulet :
le Japon et la Micronésie à travers ses estampes
des années 1930 aux années 1950

[ Conférence ]

en français avec traduction
vendredi 06 février 2015 / 18 h - 19 h 30
auditorium
Christian POLAK (univ. Meiji, EHESS)
2015-01_Jacoulet.jpg


Résumé :
Paul Jacoulet demeure, avant tout, un artiste japonais dans sa formation et dans sa sensibilité. Né fils unique et élevé dans la haute société de Tokyo, il reçoit une solide éducation artistique qui fera naître son intérêt pour la peinture, la calligraphie et le récit chanté (gidayu). Cet artiste complet est guidé, durant toute sa carrière, par sa passion pour les modes d’expression artistiques japonais, sous toutes leurs formes. Son admiration pour ses professeurs de dessin et pour les grands maîtres de l’estampe, dont Utamaro, transparaît nettement dans son oeuvre mais ne prend jamais la forme de la copie. Elle le conduit très vite vers un style personnel, inspiré de ses voyages. Il produit ainsi ses estampes gravées sur bois selon les techniques traditionnelles de l’estampe ukiyo-e. Dans ses séries d’aquarelles et d’estampes asiatiques, consacrées à la Corée, à la Chine et au Japon et à la Micronésie, Paul Jacoulet porte toujours un regard façonné par sa culture artistique japonaise. Quels que soient les lieux dont elles s’inspirent, ses compositions restent avant tout fidèles aux conventions de la gravure sur bois avec des portraits ou des représentations de la vie quotidienne, dans lesquels le rendu des costumes joue souvent un rôle essentiel.


Org. : Fondation MFJ, Bureau français de la MFJ.
Concours : SFJ d’art et d’archéologie, Société d’étude du japonisme.


* Exposition à la Galerie de la Maison franco-japonaise du 23 janvier au 15 février 2015.


1946-1950-174A.jpg

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Séminaire doctoral

[ Séminaire de recherche ]

en français sans traduction
mardi 10 février 2015 / 18 h - 20 h
salle 601
Lucie Tisserand, en doctorat à l'Université Jean Moulin Lyon 3 :
"Figures de l’esthétique iki dans les œuvres littéraires et picturales
--- à travers le prisme des Imaginaires et de l'évolution sociétale du Japon de la fin de l’époque Edo (de 1790 à 1830)"

et

Paul de Lacvivier, en master en sciences de l'entreprise et de la gestion à l’ESSEC :
"De « La royauté au Japon » vers « Le Lys et le Chrysanthème »"

********
MFJResume10Fevrier2015.pdf

********
Maison franco-japonaise
Institut français de recherche sur le Japon UMIFRE 19
Séminaire doctoral

 Ce séminaire mensuel s'adresse principalement aux doctorants francophones en sciences humaines et sociales, mais demeure également ouvert aux étudiants de Master ou autres jeunes chercheurs. Organisé par des étudiants et pour des étudiants, encadré par le directeur et les chercheurs de la Maison franco-japonaise, il s'agit d'un espace dédié à la présentation de travaux de recherche, quel que soit leur stade d'avancement, et de discuter collectivement des problèmes méthodologiques rencontrés tout au long du processus d'élaboration de la thèse.
 Se déroulant sous la forme d'exposés suivis d'un échange avec la salle, le séminaire constitue un entraînement à la prise de parole en public, à la présentation claire et adaptée de son sujet, à la maîtrise des outils logiciels de projection. Les participants de l'auditoire bénéficient quant à eux de l'expérience de leurs collègues et sont conviés à s'interroger sur des questions de méthode qui leur sont propres. Ils profitent, en outre, de connaissances et résultats souvent encore inédits de la recherche sur le Japon.
 Le séminaire doctoral est consacré chaque mois à deux intervenants qui disposent chacun de 30 minutes maximum de présentation orale, puis 30 minutes sont dédiées à la discussion collective.

 N'hésitez pas à faire circuler l'annonce de ce séminaire autour de vous, afin de le faire connaître auprès du plus grand nombre, en particulier des nouveaux arrivants.  Veuillez noter également qu'il est envisageable de prendre en charge les frais de déplacement des doctorants ne résidant pas dans le Kanto dans le cadre d'une intervention au séminaire, dans la limite du budget annuel. Aussi, n'hésitez pas à proposer une intervention et à nous contacter pour de plus amples informations.
 
 Les personnes intéressées par le séminaire sont priées de bien vouloir contacter les coordinateurs du séminaire (contact : doctorantsmfj [ajouter at] gmail.com) 

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

L’avenir de l’agriculture familiale au Japon après Fukushima

[ Colloque international ]

avec traduction simultanée
mardi 17 février 2015 / 9 h 30 - 18 h
auditorium
IMG_2721.jpg
Fête du repiquage du riz à la ferme Shimosato de Kaneko Yoshinori

Résumé :
La FAO (ONU) a fait de l’année 2014, l’année internationale de l’agriculture familiale. C’est une remise en valeur de cette agriculture qui ne dégrade pas l’environnement. Alors que s’approche le quatrième printemps après le grand sinistre, ce séminaire est organisé pour réfléchir au futur de l’agriculture de petite dimension au Japon. A la lumière de la pensée du Teikei formulée par Ichiraku, on y discutera des modalités de reconstruction de l’agriculture et des liens interpersonnels, que l’accident nucléaire a fortement affectés. Le Teikei est le moyen unique selon Ichiraku pour ne pas traiter les produits de l’agriculture comme des marchandises. Cette pensée s’est concrétisée au travers de multiples groupes reliant producteurs et consommateurs, lancés par des pionniers japonais dans les années 70. S’inspirant de ces expériences, ont été créés en France, à partir de 2001 des AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne). Ce séminaire sera l’occasion de revenir sur ces deux séries d’expériences, d’en faire l’analyse dans leur contexte socioculturel, et d’en tirer des leçons pour l’avenir de l’agriculture familiale.

Programme en PDF


Intervenants :
AMEMIYA Hiroko (univ. Rennes 2)
Marc HUMBERT (univ. Rennes 1)
Erwan HUMBERT (maraîcher Bio)
KANEKO Yoshinori (paysan Bio)
KAMETA Toshihide (président de la fédération des paysans de Fukushima)
MASUGATA Toshiko (univ. Shukutoku)
NISHIKAWA Jun (univ. Waseda)
FURUSAWA Kôyû (univ. Kokugakuin)
HOSHI Kanji (paysan Bio et poète)
SUEHARA Tatsurô (univ. de Ryûkoku)

Modérateurs :
IKEGAMI Kôichi (univ. du Kinki)
KATSUMATA Makoto (univ. Meiji gakuin)
YOSHIKAWA Narumi (univ. Waseda)

Org. : Bureau français de la MFJ, Centre de recherches sur la culture japonaise de Rennes (univ. Rennes 2).
Soutien : Fondation de France.
Collab. : Nôminren (Fédération nationale de paysans), YK design, NPO Nomado, Amap des prés neufs.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

La biologie urbaine

[ Conférence et débat ]

en français avec traduction simultanée
samedi 21 février 2015 / 16 h - 18 h
auditorium
Gilles CLÉMENT (École nationale supérieure de paysage - Versailles)
unnamed.jpg

* Inscription close.

Profil :

Né le 6 octobre 1943 dans l’Indre. Jardinier, paysagiste, botaniste, écrivain… Gilles Clément est un homme aux multiples visages. Fin connaisseur des plantes, des animaux et des être vivants en général, il a découvert une nouvelle espèce de papillons au Cameroun (Bunaeopsis clementi). Son approche du jardin, qui intègre à la fois la biodiversité et le mouvement des plantes est unique. Ses principales réalisations : le parc André Citroën à Paris (1986-94), le parc Henri Matisse à Lille (1990-95), domaine de Rayol dans le Var (1989-1994), etc. Ses principaux ouvrages : Le jardin en mouvement (1991), Le jardin planétaire (1999), Manifeste du tiers-paysage (2004), Thomas et le Voyageur (1997), etc.

Résumé :
Parcs, jardins, temples et sanctuaires… Il existe bien des espaces pour la végétation dans les villes. Mais dans les terrains vagues où le long des voies ferrées aussi les plantes du monde entier poussent et se mélangent à l’abri des regards. C’est ce que Gilles Clément appelle le « tiers-paysage ». Ces espaces abandonnés par les hommes sont devenus des réserves pour toutes sortes de plantes. Ainsi, considérer ces refuges de la biodiversité comme un paysage à part entière peut nous aider a porter un nouveau regard sur la ville.

Programme en PDF


Discutant : YAMAUCHI Tomoki (univ. du Kansai)
Modératrice : Sylvie BROSSEAU (univ. Waseda)

Org. : Bureau français de la MFJ.
Collab. : Research Institute for Humanity and Nature, éditions Misuzu shobô.


unnamed-1.jpg

Le Research Institute for Humanity and Nature (RIHN) a réalisé une vidéo sur la venue de Gilles Clément au Japon. Elle est disponible sur leur site :


 http://www.chikyu.ac.jp/publicity/events/etc/2015/0221_23_27_f.html

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > février 2015

« février 2015 »

LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
            1
2 3 4 5 7 8
9
10
11 12 13 14 15
16 18 19 20
21
22
23 24 25 26 27 28  

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)