Maison Franco-japonaise: 日仏会館 Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

Fanon : race, genre et existence humaine sous domination coloniale


en français avec traduction
Date vendredi 16 février 2024 / 18 h - 20 h
Lieu auditorium
Conférencier Seloua LUSTE BOULBINA (univ. Paris-Cité)

Les inscriptions sont désormais closes pour cet événement

Frantz Fanon (1925-1961), psychiatre, penseur, essayiste. Marqué par sa vie dans les marges de l'empire colonial d'alors qu'étaient la Martinique et l'Algérie, Fanon construit sa pensée sur son expérience de la société coloniale et sur sa pratique de psychiatrie à Blida en Algérie, aux côtés de laquelle il s'était engagé pendant la guerre d'indépendance. Élève d'Aimé Césaire et auditeur des cours de Merleau-Ponty à Lyon, son œuvre est également empreinte d'une profonde fréquentation de la pensée française des années 1940 et 1950. Dès ses premiers écrits, en effet, il exploite le potentiel de l'œuvre de Sartre, lequel préfacera le dernier ouvrage du vivant de l'auteur, Les damnés de la terre (1961). En se penchant sur la pratique psychiatrique qui permet à Fanon de découvrir les comportements du sujet colonial, et en insistant sur l'importance de la parole et la voix, Seloua Luste Boulbina dont la tâche a toujours été de « décoloniser les savoirs », propose un portrait remis à jour de l'auteur qui a activement travaillé pour rompre le mutisme et redonner la voix aux colonisés. La portée critique de la pensée de Fanon fut immense et sa postérité internationale. L'onde de choc des Damnées de la terre ne tarda pas à arriver sur les rivages de l'archipel japonais où nombre d'intellectuels ont été portés par l'idée d'un sud global afro-asiatique, et ce, bien avant que Edward Saïd, Judith Butler en parlent, que Homi Bhabha le célèbre comme étant l'inspirateur des Postcolonial Studies. Le tiers-monde, que Fanon reprend à son compte, est une notion d'invention française, mais Fanon lui-même demeure une figure clivante dans son propre pays. Peut-être est-il temps de revisiter cet universaliste solitaire, alors que des facteurs démographiques, géopolitiques et de justice environnementale appellent une attention renouvelée à ce que l'on appelle désormais le Sud global. 

lb.jpeg

Seloua Luste Boulbina est philosophe, membre associé du Laboratoire du changement social et politique de l'université Paris-Cité. Elle a enseigné la théorie politique à l'Institut d'études politiques de Paris, a également été directrice du programme « La décolonisation des savoirs » au Collège international de philosophie. Née d'une mère française et d'un père algérien, elle s'intéresse à l'évolution post-coloniale d'un point de vue pluridisciplinaire. On lui doit notamment : Les miroirs vagabonds ou la décolonisation des savoirs (art, littérature, philosophie) (2018), L'Afrique et ses fantômes : écrire l'après (2015). Elle a également dirigé le recueil, Dix penseurs africains par eux-mêmes (2015). En 2022, elle publie Alger-Tokyo : des émissaires de l'anticolonialisme en Asie mettant en lumière des liens diplomatiques entre l'Algérie en guerre et l'Asie, ainsi qu'une solidarité autour de l'affirmation d'un sud global afro-asiatique.

Satoshi UKAI
Professeur émérite à l'université Hitotsubashi, s'intéresse à la littérature et à la pensée françaises de la seconde moitié du XXe siècle. L'axe de ses recherches est constitué par Jean Genêt et Jacques Derrida qui ont tous les deux une profonde attache avec les anciennes colonies françaises, en particulier avec le Maghreb. Il a publié entre autres (en japonais): Tant de déserts, tant de nuits : deuil et critique au temps des désastres (2023), Sous le regard des animaux : interroger les frontières entre espèces et cultures (2022), Tombeau de Jacky Derrida (2014). On lui doit également de nombreuses traductions de Genêt et de Derrida.

 

Nao SAWADA
Professeur de philosophie et de littérature françaises à l'université Rikkyo, s'intéresse à la pensée et à la littérature françaises du XXe siècle, avec un accent particulier sur Jean-Paul Sartre et Jean-Luc Nancy. Son intérêt porte également sur les littératures francophones du Maghreb et des Caraïbes. Il a publié entre autres (en japonais) : Les prismes de Sartre : traité de la littérature et de la pensée françaises du XXe siècle (2019), Lecture de Sartre (2015), Jean-Luc Nancy : étude sur le partage (2013). On lui doit également de nombreuses traductions de Sartre, de Nancy ou de Philippe Forest.

Conférencière : Seloua LUSTE BOULBINA (univ. Paris-Cité)
Discutant : Satoshi UKAI (univ. Hitotsubashi)
Modérateur : Nao SAWADA (univ. Rikkyo, Fondation MFJ)
Organisation : IFRJ-MFJ, Comité d'invitation Seloua Luste Boulbina
Coopération : Fondation Maison franco-japonaise, JSPS Kakenhi (B) 20H04419

* L'accès aux manifestations de la MFJ est gratuit (sauf mention contraire), mais l'inscription préalable est obligatoire.
Merci de vous inscrire depuis la page Agenda de notre site web.
Dans le cadre des mesures de sécurité renforcées, une pièce d'identité sera demandée à l'entrée.

« précédent suite »

Accueil > Agenda > Fanon : race, genre et existence humaine sous domination coloniale

mars 2024

DIM LUN MAR MER JEU VEN SAM
          1
2
3
4
5
6
7
7
8
8
9
10
11
12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

avril 2024

DIM LUN MAR MER JEU VEN SAM
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30