Maison Franco-japonaise: 日仏会館 Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (UMIFRE 19 MEAE-CNRS)

Langue:JA / FR


Actualités

Actualités

jeudi 20 février 2020

Rapport de l’Atelier de lecture à la Bibliothèque de la Maison franco-japonaise
8. Autour de la bande dessinée francophone

① jeudi 19 décembre 2019 de 15 h à 16 h 30
② jeudi 19 décembre 2019 de 18 h 30 à 20 h
Lieu : Bibliothèque de la Maison franco-japonaise
Œuvre présente : Lupus de Frederik Peeters, T1, Atrabile, 2003.
Participants : 8 (1e session) et 6 (2e session)
Modérateur : Monsieur HARA Masato

La Bibliothèque de la Maison franco-japonaise a lancé une série d’ateliers de lecture et de traduction de bandes dessinées francophones, dont la huitième séance a eu lieu le 19 décembre 2019 de 15 h à 16 h 30 et de 18 h 30 à 20 h..
M. Hara, traducteur de nombreuses bandes dessinées et modérateur de l’atelier, a d’abord expliqué brièvement leur but, qui est avant tout de tenter d’augmenter l’intérêt des lecteurs japonais pour la BD francophone.
Nous avons fait un tour de table avant d’ouvrir l’atelier.

Voici le rapport de M. Hara sur la sixième séance de l’atelier de lecture :

« Pour notre atelier, nous avons lu Lupus de Frederik Peeters, T1, Atrabile, 2003.

lupus.pngのサムネイル画像

Couverture de la série rééditée sous la forme d'un album intégral en 2011.

   Frederik Peeters est un auteur de bande dessinée suisse. Deux de ses œuvres sont traduites au Japon ; Pilules Bleues (trad. Hara Masato, Seidosha, 2013) et Koma (scénario par Pierre Wazem, trad. Suzuki Kenzo, PIE International, 2014).
   Pour cette séance, les participants devaient préalablement lire l’album du début jusqu’à la page 15. Comme lors des ateliers précédents, ils avaient reçu à l'avance le texte pour se préparer. Chacun a traduit un extrait de plusieurs lignes et tous se sont entraidés pour la grammaire et les difficultés liées aux références culturelles.
   En raison de la densité des dialogues dans les phylactères et du style de narration (longues phrases continuées sur plusieurs cases),nous n’avons pu lire et traduire que six pages lors de l’atelier.
   De plus, parce qu’il s’agit d’une œuvre de science-fiction, cette bande dessinée contient de nombreux noms propres, parfois inventés : noms de planètes, de plantes, etc. Les participants moins familiers avec la science-fiction semblaient légèrement déconcertés lorsqu’il fallait traduire ces termes.
   Dans plusieurs passages de cet album, il arrive que les illustrations ne correspondent pas à la narration (comme une voix hors-champ sur un paysage). Cela a permis aux participants de constater à nouveau la richesse des styles de narration en BD, mais aussi de réaliser que la poésie de Peeters demande un travail minutieux et une attention particulière pour être transposée correctement en japonais.
Un « Atelier de lecture à la Bibliothèque de la Maison franco-japonaise : autour de la bande dessinée francophone » se tiendra une fois par mois. Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à vous joindre à nous en vous inscrivant à la bibliothèque.
Le prochain atelier aura lieu le vendredi 28 février 2020.


Accueil > Bibliothèque > Actualites > Rapport de l’Atelier de lecture à la Bibliothèque de la Maison franco-japonaise8. ...