Maison Franco-japonaise: 日仏会館 Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (UMIFRE 19 MEAE-CNRS)

Langue:JA / FR


Actualités

Actualités

jeudi 07 novembre 2019

Rapport de l’Atelier de lecture à la Bibliothèque de la Maison franco-japonaise
3. Autour de la bande dessinée francophone

① mercredi 26 juin 2019 de 18 h 30 à 20 h
② vendredi 28 juin 2019 de 18 h 30 à 20 h
Lieu : Bibliothèque de la Maison franco-japonaise
Participants : 11 (mercredi 26 juin) et 15 (vendredi 28 juin)
Modérateur : Monsieur HARA Masato

La Bibliothèque de la Maison franco-japonaise a lancé une série d’ateliers de lecture et de traduction de bandes dessinées francophones, dont la troisième séance a eu lieu les 26 et 28 juin..
M. Hara, traducteur de nombreuses bandes dessinées et modérateur de l’atelier, a d’abord expliqué brièvement leur but, qui est avant tout de tenter d’augmenter l’intérêt des lecteurs japonais pour la BD francophone.
Nous avons fait un tour de table avant d’ouvrir l’atelier.

Voici le rapport de M. Hara sur la deuxième séance de l’atelier de lecture :

« L’ouvrage que nous avons lu pour cette séance est celui de Michel Rabagliati, Paul à Québec, publié en 2009 chez La Pastèque (Montréal).
Cov Quebec 300.jpg    Michel Rabagliati est pour le moment peu connu au Japon, mais c'est un bédéiste très populaire au Québec (Canada). Son œuvre principale est la série « Paul », qui présente Paul, l’alter-ego de l’auteur, à différentes étapes de sa vie, ainsi que sa famille. Paul à Québec est le sixième tome de cette série.
   L'histoire de Paul à Québec se déroule en 1999. Le personnage principal, Paul, se rend chez ses beaux-parents avec sa femme, Lucie, et leur fille, Rose. Il y passe des vacances en famille, près de Québec, du 23 au 24 juin. Il apprendra quelque temps plus tard que son beau-père, Roland, est atteint d’un cancer qu’il tente de cacher à ses proches...
   Pour cette séance, nous avons lu l’album du début jusqu’à la page 15. Comme lors de l’atelier précédent, les participants avaient reçu à l'avance le texte pour se préparer. Chacun a traduit un extrait de plusieurs lignes et tous se sont entraidés pour la grammaire et les difficultés liées aux références culturelles.
   Il va sans dire que la culture québécoise est différente de celle de la France ou de la Belgique, même s'il s'agit d'un pays francophone. Références culturelles et historiques précises, vocabulaire et expressions familières régionales : tous ces éléments, présents dans Paul à Québec ont donné beaucoup de fil à retordre aux participants, qui ont eu plus de difficulté pour la compréhension et la traduction du texte que pour les œuvres abordées jusqu’à présent. Le vendredi 28, une Québécoise (bibliothécaire à la MFJ) a participé et nous avons pu obtenir de précieuses explications sur ces points.
   De plus, l’album est au format BD classique et il y a plus de lignes par page que dans les œuvres lues jusqu'à présent - parfois dix personnages parlent en même temps dans un cadre. Il est nécessaire de bien comprendre l’ordre visuel des bulles pour pouvoir lire ces cases correctement ; les lecteurs moins habitués pouvaient s’y perdre facilement.
   Malgré tout, les participants ont tous dit avoir beaucoup aimé cette bande dessinée. J’espère que toute personne sachant lire le français tentera cette lecture, car Paul à Québec est un album merveilleux.
   Je tiens, dans les prochains ateliers, à continuer de lire d’autres types de BD avec nos participants. »

Un « Atelier de lecture à la Bibliothèque de la Maison franco-japonaise : autour de la bande dessinée francophone » se tiendra une fois par mois. Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à vous joindre à nous en vous inscrivant à la bibliothèque.


Accueil > Bibliothèque > Actualites > Rapport de l’Atelier de lecture à la Bibliothèque de la Maison franco-japonaise3. ...