Maison Franco-japonaise: 日仏会館 Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

Séminaire doctoral


en français sans traduction
Date mardi 22 février 2022 / 18 h - 20 h (JST)
Lieu En ligne
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise
Umifre 19, MEAE-CNRS
Séminaire doctoral


DSC03774.JPG

La prochaine séance du séminaire doctoral aura lieu sur Zoom, le mardi 25 janvier 2022 à 18 h heure de Tokyo (10 h heure de Paris). Pour cette séance en visioconférence, nous aurons le plaisir d’écouter Helline Havet, doctorante à l’université de Bordeaux-Montaigne et à l’université de Kobe.
Sa communication s'intitulera :

« Ip-pon, ni-hon, san-bon... : variations morpho-phonologiques dans les composés en japonais »

L'apprentissage de la langue japonaise est un parcours, certes enrichissant et très épanouissant, mais aussi semé d'embuches. Parmi elles, l'acquisition des « classificateurs » est particulièrement redoutable. D'abord car il s'agit pour les apprenants non-familiers des classificateurs, de s'approprier une nouvelle façon de dénombrer les choses ; ensuite et surtout, il s'agit d'apprendre des formes qui présentent de nombreuses variations morpho-phonologiques.
Je me souviens de la première fois où j'ai découvert 一本、二本、三本、四本… ip-pon, ni-hon, san-bon, yon-hon... (« 1, 2, 3, 4 petits objets longs et fins »)  je me suis dit que ça allait être très difficile pour moi de retenir des formes si irrégulières.
Quelques années plus tard, j'en faisais le sujet de ma thèse.
Pour cette présentation, je souhaite partager l'avancée de mes travaux sur les variations morpho-phonologiques dans les composés numéraux en japonais.
Tout d'abord, après une brève introduction sur le sujet de cette étude, nous verrons, à partir des données, que ces variations sont en réalité limitées.
En partant de l'exemple des classificateurs d'origine chinoise, nous verrons qu'en synchronie, ces variations morpho-phonologiques répondent à des contraintes bien définies et qu'il est possible d'en proposer une formalisation.
Nous conclurons en proposant d'autres pistes de travail. En effet, l'aspect diachronique et la notion de fréquence semblent également pertinents pour mieux comprendre la morpho-phonologie des composés numéraux en japonais.

Biographie :
- Licence langues étrangères appliquées, anglais-japonais à l'université d'Orléans en 2015.
- Master sciences du langage à l'université Bordeaux-Montaigne en 2018. Mon mémoire portait déjà sur les composés numéraux en japonais, avec un intérêt particulier sur les différences de comportement entre san « 3 » et yon « 4 ».
- Je débute ma thèse de doctorat intitulée « Morpho-phonologie des composés numéraux en japonais » en 2018, toujours à Bordeaux, sous la direction de la Professeure Labrune.
- En 2021, j'obtiens une bourse de la Société japonaise pour la promotion de la science (JSPS) pour faire une partie de ma thèse au Japon.
- Je suis actuellement à l'université de Kobe où je poursuis mon travail sous le regard du Professeur Tanaka.


Pour participer à cette réunion et recevoir le lien Zoom, merci d'envoyer un mail aux responsables du séminaire doctoral à l'adresse suivante :

doctorantsmfj [ajouter @] gmail.com

En espérant vous voir nombreux.

* L'accès aux manifestations de la MFJ est gratuit (sauf mention contraire), mais l'inscription préalable est obligatoire.
Merci de vous inscrire depuis la page Agenda de notre site web.
Dans le cadre des mesures de sécurité renforcées, une pièce d'identité sera demandée à l'entrée.

« précédent suite »

Accueil > Agenda > Séminaire doctoral

août 2022

DIM LUN MAR MER JEU VEN SAM
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

septembre 2022

DIM LUN MAR MER JEU VEN SAM
        1 2 3
4 5 6 7
8
9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29
30
 

octobre 2022

DIM LUN MAR MER JEU VEN SAM
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31