Maison Franco-japonaise: 日仏会館 Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

Hériter de patrimoines immobiliers dans les villes en déclin au Japon et dans le monde : enjeux socioéconomiques, politiques et opérationnels


avec traduction
Date lundi 25 octobre 2021 / 18 h - 20 h
Lieu En ligne
Conférencier Sophie BUHNIK (IFRJ-MFJ)

Cette conférence se tiendra sur la plateforme Zoom. Merci de bien vouloir les entrer dans l'application Zoom afin de participer à l'événement.

CLIQUER ICI POUR VOUS INSCRIRE
Après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation contenant les instructions pour rejoindre le webinaire.


Pour plus d'informations sur les modalités d'adhésion, veuillez consulter : https://support.zoom.us/hc/fr/articles/115004954946-Rejoindre-et-participer-%C3%A0-un-webinaire-participant-

図1.jpg

Ce séminaire expose l’état de nos enquêtes sur les acteurs du réinvestissement ou de la revente de biens fonciers et immobiliers privés inoccupés qui ont été construits au Japon avant que ce pays ne connaisse un déclin démographique durable. Depuis vingt ans, une conjugaison de facteurs démographiques, socioéconomiques et politiques ont contribué à l’essor du nombre de logements vides (plus de 13,5 % du parc total en 2020). Dans le sillage d’une loi de 2014 créant de nouveaux dispositifs pour faciliter le traitement de la vacance résidentielle par les collectivités territoriales, et sur l’inspiration de politiques mises en œuvre ailleurs dans le monde, de nombreuses « banques de maisons vacantes » (akiya banku) ont été établies : elles se chargent d’aider à la réhabilitation de logements vides et peu entretenus, après le départ ou le décès de leurs propriétaires.

Les banques de logements vacants ont la difficile tâche de « négocier » auprès de personnes héritières de biens immobiliers qui ont parfois perdu presque toute leur valeur marchande (ce que l’on surnomme « négabilier » ou fudōsan), sur des marchés locaux peu attractifs. Cela fait du Japon un terrain des plus intéressants pour interroger la soutenabilité de l’accès à la propriété comme instrument de sécurité sociale et pilier de logiques de croissance vertueuse. La massification des « patrimoines négatifs » affectant les territoires urbanisés en réponse aux besoins de l’après-guerre, interpelle les champs de la géographie, de la sociologie économique et de l’aménagement. Grâce au carrefour de rencontres scientifiques que constitue à l’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise, mes recherches ont pris comme point de départ la question de la vacance résidentielle dans les villes en décroissance, et elles se sont également enrichies d’une réflexion sur la transmission des héritages issus de périodes développementalistes, vers des générations grandissant dans un contexte marqué par les crises et l’austérité.

Discutant : KOYANAGI Shun.ichirō (univ. Dokkyō)
Modérateur : Bernard THOMANN (IFRJ-MFJ)
Organisation : IFRJ-MFJ

* L'accès aux manifestations de la MFJ est gratuit (sauf mention contraire), mais l'inscription préalable est obligatoire.
Merci de vous inscrire depuis la page Agenda de notre site web.
Dans le cadre des mesures de sécurité renforcées, une pièce d'identité sera demandée à l'entrée.

« précédent suite »

Accueil > Agenda > Hériter de patrimoines immobiliers dans les villes en déclin au Japon et dans le monde : enjeux socioéconomiques, politiques et opérationnels

novembre 2021

DIM LUN MAR MER JEU VEN SAM
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11
12
13
14 15 16 17 18 19 20
21
22
23 24
25
26 27
28 29 30        

décembre 2021

DIM LUN MAR MER JEU VEN SAM
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31