Maison Franco-japonaise: 日仏会館 Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (UMIFRE 19 MEAE-CNRS)

Langue:JA / FR


Présentation

Sophie BUHNIK

Profil :
  • Chercheuse de l'Institut français de recherche sur le Japon de la Maison franco-japonaise, UMIFRE 19 MEAE-CNRS
  • Chercheuse associée, Fondation France-Japon de l’EHESS
  • Chercheuse associée, UMR 8504 Géographie-cités
  • Membre de la Société française des études japonaises (SFEJ)
  • Membre du réseau d'étude de l'espace japonais (REEJ)
  • Co-respondable (co-chair) du Shrinking Cities International Research Network, réseau international de recherche sur les villes en décroissance (depuis octobre 2018)

  • Contact : Maison franco-japonaise, 3-9-25, Ebisu, Shibuya-ku, Tokyo, 150-0013, Japon
    Tél : (81) 3-5421-7641
    Fax : (81) 3-5421-7651
    Mail : buhnik[at]mfj.gr.jp ou sophie.buhnik[at]gmail.com

    Thèmes de recherche

    • Géographie urbaine ; aménagement ; économie politique de la production urbaine
    • Terrains principaux : banlieues, espaces périurbains (Japon, France)
    • Villes et territoires en décroissance (shrinking cities)
    • Vieillissement, mobilités et inégalités d'accès aux ressources dans les territoires urbains en déclin
    • Prise en compte du vieillissement par les acteurs de la gouvernance des métropoles japonaises
    Géographe et urbaniste de formation, je m'intéresse d'une part à la relocalisation des ressources urbaines (commerces, services), d'autre part à l'évolution des mobilités quotidiennes et résidentielles des ménages, dans les banlieues vieillissantes et en déclin démographique des agglomérations japonaises. Mes principaux terrains se situent dans les couronnes périurbaines d'Osaka et de Tokyo. Grâce à des enquêtes qui suivent les mobilités des ménages sur plusieurs années, j'examine certaines des recompositions sociales et spatiales récentes des métropoles japonaises. Ces recompositions interagissent avec les changements intervenus dans les pratiques et les discours publics en matière d'aménagement du territoire depuis le dégonflement de la Bulle (1990) et les réformes de l'action publique territoriale au début des années 2000 (décentralisation, mesures spéciales en faveur de la renaissance des centres urbains). Les réformes des relations entre l'État, les entreprises et les collectivités locales influencent la gestion de la décroissance urbaine au Japon, dans un contexte marqué par la montée d'une vision néolibérale du développement urbain (attractivité, compétitivité) et la progression de logiques d'austérité budgétaire. Je cherche ainsi à observer les effets de « l'austérité spatiale » sur les programmes de revitalisation des espaces périurbains japonais en déclin, avec une focalisation sur les enjeux de mobilité et de transport : comment maintenir l'accès des ménages périurbains japonais aux commerces et services du quotidien dans ces conditions ?

    Responsable de l’axe 3 de recherche de l'Institut français de recherche sur la Japon à la Maison franco-japonaise : Trajectoires, inégalités, société en mouvement
    Projet 1 : Qui part, qui reste ? La réorganisation spatiale et socio-économique des banlieues japonaises en déclin au prisme des mobilités résidentielles.
    Projet 2 : Evolution de l’accès quotidien aux ressources urbaines dans les espaces périurbains japonais en déclin : motorisation, démotorisation ou appui sur les réseaux d’entraide locaux, quelles stratégies alternatives ?
    Projet 3 : Gérer le vide. Les acteurs des politiques urbaines locales japonaises face à la décroissance.


    Parcours académique

    • Décembre 2015 : Doctorat en géographie et aménagement, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
    • 2012-2013 : Doctorante invitée sur bourse doctorale de la Japan Society for the Promotion of Science, à l'Université Ritsumeikan (Graduate School of Public Policy), Kyoto
    • 2008-2010 : Chargée d'étude, Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale (DATAR), Paris
    • 2007 : Invited Post-graduate student, Humanities Center et Institute for Public Policy, Université Johns Hopkins, Baltimore
    • 2006 : Master 2 Urbanisme et aménagement (2006)
    • 2003-2008 : Admise à l'Ecole Normale Supérieure d'Ulm, section A/L, élève au département de géographie

    Publications

      • Delage M., Baudet-Michel S., Fol S., Buhnik S., Commenges H. et Vallée J. (2020), "Retail decline in France's small and medium-sized cities over four decades. Evidences from a multi-level analysis", Cities, vol.104, DOI: 10.1016/j.cities.2020.102790 (Le Japon est traité dans les états de l'art comparés de l'article.)
      • Buhnik S. (2019), "Vieillissement en ville et villes en vieillissement", L'information géographique, vol.83 (2019/2), p.122-139.
      • BuhnikS. & 荒又美陽 ARAMATA M. (2019), « Suitai no naka de nokoru koto — kōgai chiku wa dono yō nisureba mada Nihon no wakai setai o hikitsuke rareru no ka ? »「衰退の中で残ること— 郊外地区はどのようにすればまだ日本の若い世帯を引き付けられるのか?」(Rester dans le délaissement. Comment les zones périurbaines peuvent-elles encore attirer les ménages jeunes du Japon contemporain ?), 多摩ニュータウン研究 (Tama nyū taun kenkyū, Recherches sur Tama New Town), n° 21,p. 39-46.
      • Buhnik S.,« “Sponge cities. New perspectives on the progress of urban de-growth inJapan », GIS Asie’s article of the month, February 2019.URL: http://www.gis-reseau-asie.org/index.php/en/sponge-cities-new-perspectives-progress-urban-de-growth-japan?fbclid=IwAR1YvEXx5Lu8UY_GKP7e9DfggjxHFP_sLViAk8iv-Pew-l6L2HwEjYwALc4
      • S. Buhnik (2017), « The dynamics of urban de-growth in Japanese metropolitan areas: What are the outcomes of urban recentralisation strategies? », Town Planning Review, 88 (1), pp. 79-92.
      • S. Buhnik (2017), « Contre le déclin, la ville compacte. Retour sur quinze années de recentralisation urbaine au Japon », Métropolitiques, 2 mai 2017.
      • Buhnik S., 2016. « 表の大都市圏と裏の大都市圏。大阪の大都市圏に おける都市縮退、 人口 減少と移動難民。 », 獨協法学, 第101号 [n° 101], pp. 235-257.


    Pour un CV détaillé, voir https://gr.academia.edu/SophieBuhnik/CurriculumVitae.

    Accueil > Recherche > Personnel de recherche Personnel Administratif > Sophie BUHNIK