Maison Franco-japonaise: 日仏会館 Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (UMIFRE 19 MEAE-CNRS)

Langue:JA / FR


EBISU / Éditions

Nouveautés, Publications des chercheurs

Anthologie Aires de jeux au Japon

Année :
mars 2019
Prix :
- yen
40 euros
Vincent Romagny (dir.)
Éditeur : Tombolo Presses
ISBN : 979-10-96155-07-1

Anthologie Aires de jeux au Japon
Sous la direction de Vincent Romagny
Tombolo Presses

Textes : Vincent Romagny, Kurō Kaneko, Mary Mitchell, Isamu Noguchi, Takashi Asada, Sachio Ōtani, Noi Sawaragi, Tarō Okamoto, Hideaki Amano, Helen Woolley, Isami Kinoshita, Kenichiro Ikehara et Mitsuru Senda
Avec des traductions de : Mathieu Capel, Timothée Lecaudey, Simon Miné, Matthieu Ortalda, Anne Regaud-Wildenstein et Amira Zegrour

Cette publication esquisse un paysage de l’aire de jeux au Japon sans en proposer un point de vue unitaire ni viser à l’exhaustivité. Elle approche ce territoire en le distinguant de celui qu’offrent l’Europe et les États-Unis, dont il procède et révèle des aspects impensés : la question de la survie à la catastrophe, mais aussi celles du jardin et de l’environnement.
Cette anthologie réunit des textes traduits depuis le japonais ou l’anglais, des photographies et des fac-similés de publications et d’archives - souvent inédits - au croisement des histoires du Japon, de l’architecture, de l’urbanisme, du design, de la pédagogie et de l’art contemporain. Elle s’intéresse notamment à plusieurs figures historiques telles que les concepteurs d'aires de jeux Kurō Kaneko, Kenichiro Ikehara et Mitsuru Senda ou encore au parc Kodomo no kuni, conçu par Takashi Asada et pour lequel Isamu Noguchi réalisa sa première aire de jeux, et les architectes métabolistes (Takashi Asada, Kiyonori Kikutake, Kishō Kurokawa et Sachio Ōtani) imaginèrent des bâtiments aussi iconiques que peu étudiés jusqu'ici.
L'anthologie comprend également des textes traduits pour la première fois en français de l'artiste Tarō Okamoto sur les relations entre l'art et le jeu, de l'historien d'art et influent critique Noi Sawaragi, sur les liens entre Kodomo no kuni et l'exposition universelle d'Osaka en 1970, ou encore sur les adventure playgrounds, qui au Japon perdurent encore.
Elle accompagne les expositions du cycle Kodomo no kuni qui se se sont tenues à L'Onde théâtre Centre d'art, Vélizy-Villacoublay, La Maréchalerie, Versaillles et au Frac Grand Large - Hauts-de-France, avril 2018-mars 2019, et qui portaient sur la question des aires de jeux au Japon, suite à une résidence de Vincent Romagny à la Villa Kujoyama en 2015.


Pour plus d'informations, voir le site de l'éditeur.

Accueil > EBISU / Éditions > Nouveautés, Publications des chercheurs > Anthologie Aires de jeux au Japon