Maison Franco-japonaise: 日仏会館 Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

juin 2021

Festival de l'histoire de l'art. Édition 2021


avec traduction simultanée
samedi 05 juin 2021 / 17 h - 20 h 
En ligne

Cette conférence se tiendra sur la plateforme Zoom.
Inscription : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_s4vmZTEaTk6FNWcY0XUxKw

Un e-mail d'invitation, avec un ID de réunion et un mot de passe, sera envoyé à l'adresse indiquée lors de votre inscription. Merci de bien vouloir les entrer dans l'application Zoom afin de participer à l'événement.

Pour plus d'informations sur les modalités d'adhésion, veuillez consulter : https://support.zoom.us/hc/fr/articles/115004954946-Rejoindre-et-participer-%C3%A0-un-webinaire-participant-

signature2021.jpg

Le 10e Festival de l'histoire de l'art se tiendra au château de Fontainebleau, site classé au patrimoine mondial de l'humanité dans le département du Maine et Marne. Organisé par le ministère français de la Culture, l'Institut national d'histoire de l'art et le château de Fontainebleau, cette manifestation est une grande fête culturelle de l'art qui réunit experts, chercheurs et artistes et est ouverte à tous. Pour sa 10e édition, le thème général est « Plaisir Plaisir » dont le pays invité est le Japon. Environ 200 conférences et tables rondes sont organisées au total.

Cliquer le lien suivant pour le programme complet : https://www.festivaldelhistoiredelart.fr/edition-2021/programme-2021/

Programme

17 h - 18 h 15
Table ronde : La peinture française au Japon : histoire des collections privées et de la création des musées d’art occidental
Modérateur : Christophe Marquet (EFEO)
Intervenants : Miura Atsushi (univ. de Tokyo), Jingaoka Megumi (musée national de l’art occidental), Koizumi Masaya (univ. Hitotsubashi)

18 h 15 - 18 h 30 : Pause

18 h 30 - 20 h
Table ronde : La « joie » et son expression dans les arts du Japon
Modérateur : François Lachaud (EFEO)
Intervenants : Satō Yasuhiro (prof. émérite de l’univ. de Tokyo), Takagishi Akira (univ. de Tokyo)

Organisation : Ministère de la Culture, INHA, Château de Fontainebleau
Partenaires : Fondation Ishibashi, Fontainebleau Tourisme
Collaboration : Fondation MFJ, IFRJ-MFJ

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Festival de l'histoire de l'art. Édition 2021


avec traduction simultanée
dimanche 06 juin 2021 / 17 h - 20 h 45
En ligne

Cette conférence se tiendra sur la plateforme Zoom.
Inscription : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_s4vmZTEaTk6FNWcY0XUxKw

Un e-mail d'invitation, avec un ID de réunion et un mot de passe, sera envoyé à l'adresse indiquée lors de votre inscription. Merci de bien vouloir les entrer dans l'application Zoom afin de participer à l'événement.

Pour plus d'informations sur les modalités d'adhésion, veuillez consulter : https://support.zoom.us/hc/fr/articles/115004954946-Rejoindre-et-participer-%C3%A0-un-webinaire-participant-

signature2021.jpg

Le 10e Festival de l'histoire de l'art se tiendra au château de Fontainebleau, site classé au patrimoine mondial de l'humanité dans le département du Maine et Marne. Organisé par le ministère français de la Culture, l'Institut national d'histoire de l'art et le château de Fontainebleau, cette manifestation est une grande fête culturelle de l'art qui réunit experts, chercheurs et artistes et est ouverte à tous. Pour sa 10e édition, le thème général est « Plaisir Plaisir » dont le pays invité est le Japon. Environ 200 conférences et tables rondes sont organisées au total.

Cliquer le lien suivant pour le programme complet : https://www.festivaldelhistoiredelart.fr/edition-2021/programme-2021/

Programme

17 h - 17 h 15
Cérémonie
Laurence Bertrand-Dorléac (présidente du comité scientifique), Éric de Chassey (directeur général de l’INHA), Takashina Shūji (prof. émérite de l’univ. de Tokyo), Ishibashi Hiroshi (Fondation Ishibashi, directeur du musée Artizon)
Modérateurs : Veerle Thielemans (directrice scientifique du Festival de l’histoire de l’art), Miura Atsushi (univ. de Tokyo)


17 h 15 - 17 h 50
Dialogue : Écrire l’histoire du japonisme. Témoignages de pionniers
Modérateur : Miura Atsushi (univ. de Tokyo)
Intervenants : Geneviève Lacambre (conservatrice émérite du patrimoine), Takashina Shūji (prof. émérite de l’univ. de Tokyo)

17 h 50 - 18 h : Pause

18 h - 19 h15
Table ronde : Autour de l’exposition « Œuvres japonaises du château de Fontainebleau. Art et diplomatie »
Modérateur : Vincent Cochet (château de Fontainebleau)
Intervenants : Estelle Bauer (Inalco), Vincent Droguet (ministère de la Culture), Hidaka Kaori (musée national d’Histoire japonaise), Suzuki Hiroyuki (Toyama Memorial Museum, univ. Tokyo Gakugei), Takagishi Akira (univ. de Tokyo)

19 h 15 - 19 h 30 : Pause

19 h 30 - 20 h 45
Table ronde : Perspectives des études sur le japonisme
Modérateur : Miura Atsushi (univ. de Tokyo)
Intervenants : Marina Ferretti (historienne de l’art), Manuela Moscatiello (musée Cernuschi), Béatrice Quette (musée des arts décoratifs), Saitō Tatsuya (Institut national de recherche sur les biens culturels de Tokyo)

Organisation : Ministère de la Culture, INHA, Château de Fontainebleau
Partenaires : Fondation Ishibashi, Fontainebleau Tourisme
Collaboration : Fondation MFJ, IFRJ-MFJ

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

A Comparison of ICT Entrepreneurial Ecosystems within Japan: The Role of Place


en anglais sans traduction
jeudi 17 juin 2021 / 12:30-14:00 (JST)
Online
Agata KAPTURKIEWICZ (Waseda University)
* Inscription closed.

20210617LSKapturkiewicz.png

An invitation e-mail, with a meeting ID and password, will be sent on the day of the conference by 12:00 noon to the address you provided when you registered.

Please enter them in the Zoom application in order to participate in the event. For more information on how to join, please visit: https://support.zoom.us/hc/en-us/articles/115004954946-Joining-and-participating-in-a-webinar-attendee-

This presentation discusses how place matters for the development of smaller entrepreneurial ecosystems (EEs) focused on the Information and Communication Technology startup entrepreneurship, which are developing in a situation when a dominant EE is already present within given national institutional boundaries (here: Japan). Specifically, the study compares the cases of EEs in the Kansai region (focusing on Osaka and Kyoto) and in Fukuoka, which are “in the shadow” of a bigger ecosystem in Tokyo. The data is based on semi-structured interviews and participant observations generated during fieldwork research in 2016-2020, analysed together with a set of archival data. The study confirms the dominant position of Tokyo EE, and establishes how and why the smaller EEs differ both from Tokyo and from each other in their continuing pathways to development.


SBS Agata_Kapturkiewicz.jpeg

Profile
Agata Kapturkiewicz is an Assistant Professor at the School of Commerce, Waseda University, where she is also a faculty member in the Global Management Program, and a member of a research group on Investigating the Mechanisms of Innovation. Her current teaching covers Entrepreneurship and Innovation, Organisation Theory, and Academic Writing. Before moving to Waseda, Agata graduated from the University of Oxford with a DPhil (PhD) in Management from the Saïd Business School, where she also worked as a junior faculty, and an MPhil (Masters) in Modern Japanese Studies from the Nissan Institute of Japanese Studies. Agata’s main research interests are located at the intersection of entrepreneurship and innovation, and organisation theory. Her doctoral thesis investigated the developmental processes of entrepreneurial ecosystems, based on several cases in Japan and India. She is also interested in the outcomes of entrepreneurship and innovation, and is looking into the topic of economic participation and career pathways in and around startup entrepreneurship.

Moderator: Adrienne SALA (FRIJ-MFJ)
Organization: FRIJ-MFJ
Co-organization: CCI France Japon
Support: French Embassy in Japan

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Séminaire doctoral


en français sans traduction
mardi 22 juin 2021 / 18 h - 20 h
En ligne
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise
Umifre 19, MEAE-CNRS
Séminaire doctoral


DSC03774.JPG

La prochaine séance du séminaire doctoral aura lieu sur Zoom, le mardi 22 juin 2021 à 18 h heure de Tokyo (11 h heure de Paris). Nous aurons le plaisir d'écouter l'intervention de Alice Guerville-Ballé, historienne du patrimoine culturel et chercheuse à l'ICC de l'université de Sophia, spécialisée dans l'utilisation des nouvelles technologies. Elle a effectué son doctorat à travers le Japon, le Brésil et la Pologne, puis soutenu en France. Ses recherches portent sur les pratiques de valorisation numérique du patrimoine culturel, mais à travers des approches hybrides mêlant réflexion théorique et concrète. Récemment, après une année de recherche pendant la pandémie avec le soutien de la Japan Foundation, elle a exploré le concept de résilience, adapté aux expériences et institutions culturelles.
Lors de sa communication, Alice Guerville-Ballé traitera de :

« Patrimoine culturel et résilience en temps de pandémie : proposition de double approche »

Bien qu’il soit encore difficile de mesurer pleinement l'impact du COVID-19, il ne fait aucun doute que cela provoque des perturbations sans précédent dans le monde entier. Nos systèmes étant profondément imbriqués, la crise sanitaire a engendré de nombreuses perturbations, dont une crise culturelle majeure. Ce secteur s'est avéré être principalement basé sur la présence du public, et son contact avec le bien culturel. Ainsi, il a immédiatement souffert de mesures sanitaires telles que la limitation de la mobilité et des rassemblements. Malheureusement, cette situation risque de durer, voire d'apporter des difficultés encore plus méconnues. Par conséquent, nous devons nous pencher sur ce problème et envisager de nouveaux mécanismes d'adaptation, tant pour une récupération immédiate que pour une anticipation à long terme. Cela nous conduit donc à un concept largement discuté bien qu’encore peu compris, la résilience, c'est-à-dire la capacité à continuer à performer et à fonctionner malgré l'adversité. Dans cet exposé, nous explorerons le concept de résilience, ses nuances et comment il pourrait être appliqué aux pratiques du patrimoine culturel. Nous proposerons deux approches principales, une première plutôt théorique, basée sur la subjectivité des valeurs patrimoniales, et une seconde plus concrète, basée sur la multimodalité décomposée des expériences patrimoniales.


Pour participer à cette réunion et recevoir le lien Zoom, merci d'envoyer un mail aux responsables du séminaire doctoral à l'adresse suivante :

doctorantsmfj [ajouter @] gmail.com

En espérant vous voir nombreux.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Cycle de conférences « Judiciarisation » des enjeux sociaux et environnementaux au Japon et en France 

Quatrième conférence : Usages sociaux et politiques du droit en France et au Japon. Exemples de mobilisation autour de causes


avec traduction
jeudi 24 juin 2021 / 18 h - 20 h (JST)
En ligne
Liora ISRAËL (EHESS), IIDA Takashi (univ. de Tokyo), Discutant : TAKAMURA Gakuto (univ. Ritsumeikan)

Cette conférence se tiendra sur la plateforme Zoom.

Un e-mail d'invitation, avec un ID de réunion et un mot de passe, sera envoyé le jour même de la conférence avant 12 h, à l'adresse indiquée lors de votre inscription. Merci de bien vouloir les entrer dans l'application Zoom afin de participer à l'événement.

Pour plus d'informations sur les modalités d'adhésion, veuillez consulter : https://support.zoom.us/hc/fr/articles/115004954946-Rejoindre-et-participer-%C3%A0-un-webinaire-participant-

20210624Juridiciarisatio .png

L’intervention du juge s’étend à différentes sphères de la vie sociale, économique et financière, tels que la santé, le travail, l’environnement, ou encore les affaires. L’augmentation des contentieux dans des domaines jusqu’alors peu soumis à l’intervention du juge serait une tendance observée depuis plus d’une vingtaine d’années en France et au Japon, et presque un demi-siècle aux États-Unis, comme l’indique la diffusion du terme de « judiciarisation » (e.g. Scheingold 1974 ; Shapiro & Stone Sweet 2002 ; Pélisse 2003, 2009, 2020 ; Commaille & Kaluszynski 2007 ; Foote, Kawai, Moriya, Kakiuchi, Kaminaga, Wada, Tomohiko & Ota 2009 ; Murayama 2013 ; Steinhoff 2014).
Si le recours au contentieux n’est pas nouveau, ce cycle de webinar porte surtout sur les conditions sociales, juridiques, économiques et politiques, le contexte et les acteurs de l’usage du droit au sens de recours juridique et judiciaire. La comparaison des travaux en France et au Japon représente une voie d’entrée originale pour rendre compte, d’une part, des différentes définitions théoriques et applications empiriques que ce terme renferme pour répondre, d’autre part, à la question de savoir si l’on assiste à une convergence des pratiques dans le sens d’une « américanisation », et quels en seraient les déterminants (Kagan 2007) ? Ou bien, observe-t-on un maintien des spécificités nationales, et comment celles-ci évoluent-elles (Rosa 2012) ?

Quatrième conférence du cycle
« Judiciarisation des enjeux sociaux et environnementaux au Japon et en France »

« Usages sociaux et politiques du droit en France et au Japon. Exemples de mobilisation autour de causes »


Liora ISRAËL (EHESS)
Usages sociaux du droit en France : une perspective de sociologie politique

Résumé :
Mon intervention portera sur les enjeux à la fois théoriques et empiriques d'une perspective de sociologie politique sur les usages du droit. J'aborderai dans un premier temps l'apport de travaux d'origine états-unienne, notamment du courant Law and Society, en termes de catégories d'analyse (cause lawyering, legal mobilization theory). J'aborderai ensuite la question de la transposition raisonnée de ces catégories en France, afin de mettre en évidence l'intérêt de l'analyse de mobilisations autour de causes, en s'intéressant tout particulièrement sur la place du droit et de la justice. Pour cela j'aborderai différents exemples, certains plutôt historiques, d'autres au présent.

Profil :
Liora Israël est sociologue du droit et de la justice, directrice d'études en sociologie à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), et membre du Centre Maurice Halbwachs. Auteur de plusieurs livres, elle vient de publier en 2020 aux Éditions de l'EHESS À la gauche du droit. Mobilisations politiques du droit et de la justice (1968-1981). Elle a reçu en 2008 le prix international Adam Podgórecki décerné par le Research Committee on Sociology of Law (RSCL) de l'Association internationale de sociologie. Lauréate d'une bourse Fulbright, elle a été visiting scholar au Center for the Study of Law and Society de l'université de Berkeley (Californie) en 2018. Anciennement membre du Comité de rédaction de la Revue Canadienne Droit et Société / Canadian Journal of Law and Society (2009-2015) et du comité éditorial de la Law & Society Review (2014-2016), elle participe actuellement au comité éditorial de la revue Droit et Société depuis 2011 et au comité de lecture de la revue Grief (EHESS/Dalloz) depuis 2014.


IIDA Takashi (université de Tokyo)
L'action en justice pour construire le futur : un état des lieux de la situation actuelle au Japon

Résumé :
Au Japon, depuis la période de Haute croissance (1955-1973), il semblerait que les contentieux jouent un rôle de plus en plus important dans la fabrique des politiques publiques. Toutefois, les avis divergent sur la question de savoir si ces recours en justice ont donné lieu à une « judiciarisation » et à des changements sociaux. En effet, le rôle du pouvoir judiciaire dans le processus de changement social et de l'action publique dépend de la nature du mouvement social, de son niveau de mobilisation, de la connaissance de la loi et du droit par ses acteurs, ou encore de leurs attentes vis-à-vis des tribunaux. Dans cette présentation, j'examinerai la place du droit dans la vie quotidienne des Japonais, en particulier leur conception de la notion d'intérêt collectif à l'aide de données empiriques et ainsi développer des sujets de comparaison et de discussion sur le thème de la « judiciarisation » entre la France et le Japon.

Profil :
Iida Takashi est professeur à l'Institut des sciences sociales (ISS) de l'université de Tokyo, spécialisé dans la sociologie du droit et l'économie du droit. Ses recherches portent sur l'analyse des normes sociales inspirées du courant du réalisme juridique, des effets de la loi et du système judiciaire. Ses principales publications comprennent Relier le droit et les sciences sociales (en japonais), Yuhikaku, 2016 ; Les sciences sociales face aux crises (en japonais), coédité avec Genda Y. , University of Tokyo Press, 2019 ; Travail et emploi des personnes en situation de handicap : une étude empirique, coédité avec Tamako Hasegawa, Yukiko Ishizaki et Hitomi Nagano, Kobundo, 2021.


Discutant : TAKAMURA Gakuto (université Ritsumeikan)

Profil :
Gakuto Takamura est professeur à l'université Ritsumeikan, spécialisé dans la sociologie du droit et les études sur les biens communs. Il est l'auteur de Liberté d'association (en japonais), Keiso Shobo, 2007, Shibusawa-Claudel Louis Vuitton Japan Special Award ; Régénération urbaine à partir des communs (en japonais), Minerva Shobo, 2012, Fujita Award en 2013 ; et Le contentieux de l'environnement par le droit coutumier sur les biens communaux, Les Cahiers du GRIDAUH, N.32 2018, pp. 81-97.



Modératrice et responsable du cycle de conférences : Adrienne SALA (IFRJ-MFJ)

Organisation : IFRJ-MFJ
Co-organisation : Fondation France-Japon de l'EHESS





Cycle « Judiciarisation des enjeux sociaux et environnementaux au Japon et en France »

Mercredi 20 janvier 2021 : Première conférence « Préjudice écologique, responsabilité de l’État, contentieux climatiques et droit de l’environnement »
Isabelle GIRAUDOU (univ. de Tokyo), OKUBO Noriko (univ. d’Osaka), Eve TRUILHÉ (CNRS, CERIC-UMR DICE). Discutante : TAKAMURA Yukari (univ. de Tokyo).

Jeudi 4 février 2021 : Deuxième conférence « Les procès "Fukushima" et la fabrique des politiques publiques : les leçons tirées des précédents procès environnementaux et anti-pollution »
Paul JOBIN (Academia Sinica), MANAGI Izutarō (avocat), YOKEMOTO Masafumi (univ. municipale d’Osaka). Discutante : KOJIMA Rina (LATTS, univ. Gustave Eiffel).

Jeudi 27 mai 2021 : Troisième conférence « Droit, travail et santé »
KASAGI Eri (CNRS, université de Bordeaux), KAWAHITO Hiroshi (avocat), Jérôme PELISSE (Science PO, CSO). Discutante : Adrienne SALA (IFRJ-MFJ).

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Quatre-vingts ans d'enseignement et de recherche en littérature

[ Grand Débat ]

avec traduction
mardi 29 juin 2021 / 18 h 30 - 20 h 30
En ligne
Antoine COMPAGNON (prof. émérite de Collège de France), NAKAJI Yoshikazu (prof. émérite de l'univ. de Tokyo)

Merci de vous inscrire via le site de la fondation MFJ : https://www.mfjtokyo.or.jp/fr/events.html

Antoine Compagnon enseigne la littérature française et comparée depuis 1975, et a donné cette année son dernier cours au Collège de France. Yoshikazu Nakaji a commencé à enseigner la langue et la littérature françaises en 1986, et a pris sa retraite il y a trois ans de l'université de Tokyo. Tous deux réfléchiront, chacun à sa manière, sur ces 80 ans cumulés d'enseignement et de recherche.

0629春秋講座コンパニョン先生.jpeg

Antoine COMPAGNON, professeur émérite au Collège de France

Né à Bruxelles en 1950, Antoine Compagnon a passé plusieurs années de son adolescence aux États-Unis. Ancien élève de l'École polytechnique, ingénieur des Ponts et Chaussées, il a toujours porté un intérêt vif à la littérature. Professeur de français à Columbia University depuis 1985 (il l'est toujours), à l'université de Paris-Sorbonne de 1994 à 2006, il est, depuis 2006, professeur au Collège de France, où il a occupé la chaire de « Littérature française moderne et contemporaine : histoire, critique, théorie ». Il a publié nombre d'ouvrages importants, non seulement sur ses trois auteurs préférés, Montaigne, Baudelaire et Proust, mais aussi sur l'histoire littéraire et la théorie littéraire. Certains d'entre eux sont traduits en langue japonaise.

Principales publications :

La Seconde Main ou le travail de la citation, Seuil, 1979.
La Troisième République des Lettres, Seuil, 1983.
Proust entre deux siècles, Seuil, 1989.
Les Cinq Paradoxes de la modernité, Seuil, 1990.
Le Démon de la théorie, Seuil, 1998.
Les Antimodernes, de Joseph de Maistre à Roland Barthes, Gallimard, 2005.
La Classe de rhéto, Gallimard, 2012.
Un été avec Montaigne, Équateurs, 2015.
Baudelaire l'irréductible, Flammarion, 2014.
L'Âge des lettres, Gallimard, 2015.
Les Chiffonniers de Paris, Gallimard, 2017.


0629春秋講座中地先生.jpg

Yoshikazu Nakaji, professeur émérite à l'université de Tokyo

Né à Wakayama en 1952, NAKAJI Yoshikazu a été lecteur de japonais aux Langues-O de 1982 à 1983, puis assistant de 1986 à 1988, maître de conférence de 1988 à 1996 et professeur de 1996 à 2018 à l'université de Tokyo (entretemps, doyen de la Faculté des lettres de 2011 à 2013). Il a enseigné principalement la poésie française moderne, Rimbaud entre autres, à qui il a consacré trois livres et une trentaine d'articles en français et en japonais ; du même poète, il a édité les Œuvres complètes en japonais en collaboration et participé à deux Dictionnaire Rimbaud (Laffont, 2014 ; Classiques Garnier, 2021). À ses recherches sont étroitement liés ses travaux de traducteur : outre Rimbaud, il a traduit notamment Le Clézio, Roland Barthes et Antoine Compagnon.

Principales publications :

Combat spirituel ou immense dérision ? Essai d'analyse textuelle d'Une saison en enfer", José Corti, 1987.
Rambô. Seirei to dôké no aida (Rimbaud entre Génie et pitre), Seido-sha, 1996.
Rambô. Jigazô no shigaku (Rimbaud. Poétique de l'autoportrait), Iwanami-shoten, 2005.

Traductions :
de Rimbaud : Zenshû (Œuvres complètes), édition japonaise annotée et commentée (en collaboration), Seido-sha, 2006 ; Œuvres de Rimbaud (anthologie bilingue), coll. Iwanami bunko, 2020.

de Le Clézio : Le Chercheur d'or; Voyage à Rodrigues; La Quarantaine; Ballaciner; Tempête; Cœur brûle (en collaboration), Alma.

de Roland Barthes : Écrits de Roland Barthes, t. 9.

d'Antoine Compagnon : Les Cinq paradoxes de la modernité; Le Démon de la théorie (en collaboration), L'Âge des lettres.

Modérateur : SAWADA Nao (univ. Rikkyô)

Organisation : Fondation MFJ, IFRJ-MFJ

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > juin 2021