Maison Franco-japonaise: 日仏会館 Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

avril 2021

Colloque franco-japonais

Crises, fractures, nouvelles dynamiques. Dix ans après les catastrophes du 11 mars 2011


avec traduction simultanée
vendredi 09 avril 2021 / 16 h - 20 h
En ligne
Nicolas BAUMERT, Tino BRUNO, CHŪJŌ Chiharu, Christine FASSERT, IMAMURA Fumihiko, Paul JOBIN, KANEBISHI Kiyoshi, KAMATA Satoshi, KATAOKA Terumi, Magali REGHEZZA-ZITT, Léo MARTIAL, MIYAKE Satoshi, Philippe PELLETIER, Rémi SCOCCIMARRO

* Inscription close.

2021040910Dixans.jpg

Cliquer sur l'image pour voir le flyer du colloque.

Dix ans auront passé au printemps 2021, depuis les catastrophes qui ont frappé le Nord-Est du Japon, le 11 mars 2011. Cet évènement, inédit (survenue simultanée d’un séisme, d’un tsunami et d’un accident nucléaire), a eu une portée nationale et internationale. Chacune de ces catastrophes a agi comme un révélateur d’aspects fondamentaux de la société japonaise, de ses forces et de ses points de faille, dans les domaines de la gestion de crise, de la prise en charge des populations, de l’aménagement du territoire. Fort de son expérience dans le traitement des séismes et des tsunamis, voire même du nucléaire puisqu’il cherche à concilier nucléaire civil et renoncement absolu au nucléaire militaire, le Japon pouvait se poser en modèle et en prescripteur au reste du monde.
   Nous considérons pour ce colloque qu’il y a unicité de la catastrophe : on ne peut véritablement séparer « Fukushima » du tsunami et inversement, traiter l’un en ignorant l’autre. Un des objectifs sera d’apporter une meilleure compréhension de ces catastrophes et de leur portée, avec le recul désormais acquis. Nous nous ancrons délibérément dans les sciences humaines et sociales, qui ont été bien peu présentes dans les analyses de cet évènement. Or, entre les faibles ou les fortes doses radioactives, entre la tectonique des plaques et le taux de résistance du béton, il y a la société japonaise, avec ses composantes diverses, dynamiques dans le temps et l’espace, qui a co-produit la catastrophe et l’a subie en retour.
   Organisé en trois temps, « Compréhension de la catastrophe », « Reconstruction des territoires et des communautés » et « politique énergétique et questions nucléaires », ce colloque accueille des chercheurs, français et japonais, impliqués dans des travaux de long terme sur les différentes dimensions de la catastrophe du 11 mars.
   Lors de ces dix années les régions les plus durement frappées ont bénéficié de vastes plans de reconstruction qui sont en passe de s’achever. Comment et pourquoi a-t-on reconstruit ? Qu’en est-il des territoires et des populations qui vivent désormais avec la contamination radioactive ? Peut-on parler, sur le plan des sciences sociales, d’un « après Fukushima » et pourquoi ce toponyme est-il désormais revêtu d’une aura particulière et d’un pouvoir médiatique si puissant ?
   Autant de questions auxquelles les interventions tenteront de répondre, avec pour objectif de proposer un panorama large et pertinent, que ce soit du point de vue de la connaissance du Japon, des enjeux que doivent affronter les sociétés contemporaines, et leurs populations, qui se découvrent vulnérables aux évènements extrêmes qui touchent le monde.


Intervenants : Nicolas BAUMERT (univ. Nagoya), Tino BRUNO (univ Kyoto Sangyō), CHŪJŌ Chiharu (univ. Lyon 3), Christine FASSERT (CETCOPRA Paris 1 Sorbonne), IMAMURA Fumihiko (univ. de Tōhoku-IRIDES), Paul JOBIN (Academia Sinica), KANEBISHI Kiyoshi (univ. Tōhoku gakuin), KAMATA Satoshi (journaliste), KATAOKA Terumi (Aizu Radiation Information Center), Magali REGHEZZA-ZITT (ENS-Paris), Léo MARTIAL (univ. nationale de Yokohama), MIYAKE Satoshi (univ. d’Iwate), Philippe PELLETIER (univ. Lumière Lyon 2), Rémi SCOCCIMARRO (univ. Toulouse-Jean Jaurès)

Modérateurs : Anne GONON (univ. Dōshisha), MIURA Nobutaka (Conseiller d'honneur de la Fondation MFJ), Rémi SCOCCIMARRO (univ. Toulouse-Jean Jaurès)


Organisation : IFRJ MFJ
Parrainage : Toshiba International
Soutien : univ. Dōshisha
Collaboration : Fondation MFJ


Ce colloque fait partie d'un cycle de trois événements organisés en partenariat avec le CRCAO (Université de Paris), l'IFRAE (Inalco) et la Maison franco‑japonaise de Tokyo :

13 Mars 2021 | 10.00 - 14.00 (France) | 18.00 - 23.00 (Japon)
Écrire la catastrophe – 10 ans après le 11 mars 2011
CRCAO (Université de Paris), et IFRAE (Inalco)
En ligne - http://www.crcao.fr/spip.php?article1557

16 Mars 2021 | 9.15 - 16.30 (France) | 17.15 - 0.30 (Japon)
Penser Fukushima : Ruptures et continuités de la catastrophe
Fondation France-Japon de l'EHESS
En ligne - http://ffj.ehess.fr/upload/Actualites/Events/2021/2021-01-25_Colloque%20Penser%20Fukushima.pdf

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Colloque franco-japonais

Crises, fractures, nouvelles dynamiques. Dix ans après les catastrophes du 11 mars 2011


avec traduction simultanée
samedi 10 avril 2021 / 16 h - 19 h
En ligne
Nicolas BAUMERT, Tino BRUNO, CHŪJŌ Chiharu, Christine FASSERT, IMAMURA Fumihiko, Paul JOBIN, KANEBISHI Kiyoshi, KAMATA Satoshi, KATAOKA Terumi, Magali REGHEZZA-ZITT, Léo MARTIAL, MIYAKE Satoshi, Philippe PELLETIER, Rémi SCOCCIMARRO
Cette conférence aura lieu sous forme de visioconférence avec l’application Zoom (à télécharger préalablement).
Date : 10 avr. 2021 04:00 PM Osaka, Sapporo, Tokyo
Sujet : Dix ans après les catastrophes du 11 mars 2011 東日本大震災から10年を経て
En français et en japonais avec traduction simultanée*.
Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous afin de rejoindre le webinaire :
Code secret : ctDrC4



2021040910Dixans.jpg

Cliquer sur l'image pour voir le flyer du colloque.

Dix ans auront passé au printemps 2021, depuis les catastrophes qui ont frappé le Nord-Est du Japon, le 11 mars 2011. Cet évènement, inédit (survenue simultanée d’un séisme, d’un tsunami et d’un accident nucléaire), a eu une portée nationale et internationale. Chacune de ces catastrophes a agi comme un révélateur d’aspects fondamentaux de la société japonaise, de ses forces et de ses points de faille, dans les domaines de la gestion de crise, de la prise en charge des populations, de l’aménagement du territoire. Fort de son expérience dans le traitement des séismes et des tsunamis, voire même du nucléaire puisqu’il cherche à concilier nucléaire civil et renoncement absolu au nucléaire militaire, le Japon pouvait se poser en modèle et en prescripteur au reste du monde.
   Nous considérons pour ce colloque qu’il y a unicité de la catastrophe : on ne peut véritablement séparer « Fukushima » du tsunami et inversement, traiter l’un en ignorant l’autre. Un des objectifs sera d’apporter une meilleure compréhension de ces catastrophes et de leur portée, avec le recul désormais acquis. Nous nous ancrons délibérément dans les sciences humaines et sociales, qui ont été bien peu présentes dans les analyses de cet évènement. Or, entre les faibles ou les fortes doses radioactives, entre la tectonique des plaques et le taux de résistance du béton, il y a la société japonaise, avec ses composantes diverses, dynamiques dans le temps et l’espace, qui a co-produit la catastrophe et l’a subie en retour.
   Organisé en trois temps, « Compréhension de la catastrophe », « Reconstruction des territoires et des communautés » et « politique énergétique et questions nucléaires », ce colloque accueille des chercheurs, français et japonais, impliqués dans des travaux de long terme sur les différentes dimensions de la catastrophe du 11 mars.
   Lors de ces dix années les régions les plus durement frappées ont bénéficié de vastes plans de reconstruction qui sont en passe de s’achever. Comment et pourquoi a-t-on reconstruit ? Qu’en est-il des territoires et des populations qui vivent désormais avec la contamination radioactive ? Peut-on parler, sur le plan des sciences sociales, d’un « après Fukushima » et pourquoi ce toponyme est-il désormais revêtu d’une aura particulière et d’un pouvoir médiatique si puissant ?
   Autant de questions auxquelles les interventions tenteront de répondre, avec pour objectif de proposer un panorama large et pertinent, que ce soit du point de vue de la connaissance du Japon, des enjeux que doivent affronter les sociétés contemporaines, et leurs populations, qui se découvrent vulnérables aux évènements extrêmes qui touchent le monde.


Intervenants : Nicolas BAUMERT (univ. Nagoya), Tino BRUNO (univ Kyoto Sangyō), CHŪJŌ Chiharu (univ. Lyon 3), Christine FASSERT (CETCOPRA Paris 1 Sorbonne), IMAMURA Fumihiko (univ. de Tōhoku-IRIDES), Paul JOBIN (Academia Sinica), KANEBISHI Kiyoshi (univ. Tōhoku gakuin), KAMATA Satoshi (journaliste), KATAOKA Terumi (Aizu Radiation Information Center), Magali REGHEZZA-ZITT (ENS-Paris), Léo MARTIAL (univ. nationale de Yokohama), MIYAKE Satoshi (univ. d’Iwate), Philippe PELLETIER (univ. Lumière Lyon 2), Rémi SCOCCIMARRO (univ. Toulouse-Jean Jaurès)

Modérateurs : Anne GONON (univ. Dōshisha), MIURA Nobutaka (Conseiller d'honneur de la Fondation MFJ), Rémi SCOCCIMARRO (univ. Toulouse-Jean Jaurès)


Organisation : IFRJ MFJ
Parrainage : Toshiba International
Soutien : univ. Dōshisha
Collaboration : Fondation MFJ


Ce colloque fait partie d'un cycle de trois événements organisés en partenariat avec le CRCAO (Université de Paris), l'IFRAE (Inalco) et la Maison franco‑japonaise de Tokyo :

13 Mars 2021 | 10.00 - 14.00 (France) | 18.00 - 23.00 (Japon)
Écrire la catastrophe – 10 ans après le 11 mars 2011
CRCAO (Université de Paris), et IFRAE (Inalco)
En ligne - http://www.crcao.fr/spip.php?article1557

16 Mars 2021 | 9.15 - 16.30 (France) | 17.15 - 0.30 (Japon)
Penser Fukushima : Ruptures et continuités de la catastrophe
Fondation France-Japon de l'EHESS
En ligne - http://ffj.ehess.fr/upload/Actualites/Events/2021/2021-01-25_Colloque%20Penser%20Fukushima.pdf

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Séminaire doctoral


en français sans traduction
mardi 20 avril 2021 / 18 h - 20 h
En ligne
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise
Umifre 19, MEAE-CNRS
Séminaire doctoral


DSC03774.JPG

La prochaine séance du séminaire doctoral aura lieu sur Zoom, le mardi 20 avril 2021 à 18 h heure de Tokyo (10 h heure de Paris). Nous aurons le plaisir d'écouter l'intervention de Jean-Baptiste Scherrer, doctorant à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, en cotutelle à l'université de Fribourg-en-Brisgau en Allemagne sous la direction des professeurs Pierre Sirinelli et Thomas Dreier :

« Le droit japonais du patrimoine culturel »

Le droit culturel est une matière juridique relativement récente. L’une de ses composantes porte sur la protection du patrimoine culturel. Il s’agit de l’ensemble des règles et des notions juridiques qui visent à conserver et à valoriser des objets aussi bien matériels (comme des temples ou des statuts), qu’immatériels (comme des contes ou des savoir-faire). Le droit patrimoine culturel est également mobilisé pour la protection d’éléments naturels comme un paysage. Enfin, la notion de patrimoine renvoie à l’idée d’héritage, d’où une traduction en anglais de droit patrimoine culturel par cultural heritage.
   L’UNESCO est certainement l’institution qui incarne le mieux cette prise de conscience au niveau international de la nécessité de lutter pour protéger les richesses culturelles et de les transmettre aux générations suivantes. Le Japon est l’un des pays qui a participé de façon notable à la construction de ce droit.
   L’objet de cette communication sera de faire une présentation générale du droit japonais du patrimoine culturel et de repérer quelques controverses.


Pour participer à cette réunion et recevoir le lien Zoom, merci d'envoyer un mail aux responsables du séminaire doctoral à l'adresse suivante :

doctorantsmfj [ajouter @] gmail.com

En espérant vous voir nombreux.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Demi-journée d’étude du réseau scientifique thématique JAPARCHI « Spatialité japonaise »

Les notions de paysage au Japon (2), autour du terme ba


sans traduction
vendredi 23 avril 2021 / 14 h 15 - 19 h 30
En ligne
Catherine GROUT (ENSAP Lille), Cyrille MARLIN (ENSAP Bordeaux), MURAMATSU Kenjirō (univ. Jean Moulin Lyon 3), NAKAMURA Yoshio (prof. émérite de l’Institut de technologie de Tokyo), TANAKA Naoto (univ. de Kumamoto)

Cette conférence se tiendra sur la plateforme Zoom.

Un e-mail d'invitation, avec un ID de réunion et un mot de passe, sera envoyé le jour même de la conférence avant 12 h, à l'adresse indiquée lors de votre inscription. Merci de bien vouloir les entrer dans l'application Zoom afin de participer à l'événement.

Pour plus d'informations sur les modalités d'adhésion, veuillez consulter : https://support.zoom.us/hc/fr/articles/115004954946-Rejoindre-et-participer-%C3%A0-un-webinaire-participant-

20210423Japarchi.jpg

Route du Tōkaidō, étape de Ōiso, Kanagawa

14 h 15 - 14 h 20
Introduction

14 h 20 - 15 h 15
« Ba 場 (champ), autour de son sens étymologique, vers un espace commun à venir » par NAKAMURA Yoshio (ingénieur, paysagiste, professeur émérite de l’Institut de technologie de Tokyo). *en japonais

15 h 20 - 16 h 15
« Pensées sur le lieu de vie chez des intellectuels retournant à la terre au début du XXe siècle au Japon » par Kenjirō MURAMATSU (maître de conférences à l’université Jean Moulin Lyon 3). *en français

16 h 20 - 17 h 15
« Design of Ba for developing civic pride » par Naoto TANAKA (ingénieur hydraulicien, maître de conférence à l'université de Kumamoto, landscape management, history of civil engineering and community development based on participation) *en anglais

17 h 20 - 18 h 15
« Une pratique paysagiste orientée vers le "design de ba 場 (le lieu)" » par Cyrille MARLIN (paysagiste, maître de conférence Ensap Bordeaux, Passages UMR 5319). *en français

18 h 20 - 19 h 15
« Ba 場 et fūkei 風景 (à partir du projet de Taho Ritsuko de 1997-98 avec des résident⸱e⸱s du danchi à Minami-Ashiyahama) » par Catherine GROUT (professeure d’esthétique, HDR à l’ENSAP de Lille, membre du Lacth) *en français

19 h 15 - 19 h 30
Conclusion 

Modératrices : Sylvie BROSSEAU (univ. Waseda), Catherine GROUT (ENSAP Lille)
Organisation : JAPARCHI, réseau scientifique thématique des chercheur⸱e⸱s francophones sur l’architecture, la ville et le paysage japonais, IFRJ-MFJ, soutenu par l'ENSAP de Lille, et le Ministère de la Culture

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > avril 2021

« avril 2021 »

DIM LUN MAR MER JEU VEN SAM
        1 2 3
4 5 6 7 8
11 12 13 14 15 16 17
18 19
20
21 22 24
25 26 27 28 29 30  

Programme des manifestations publiques 2021 (PDF)

Programme des manifestations publiques 2020 (PDF)

PDF des précédents programmes