Maison Franco-japonaise: 日仏会館 Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

janvier 2021

Les solidarités à l’épreuve de la Terre : vers des territoires de résilience ?

Retrouver l’autonomie dans la nature en temps de crise ? Agroécologie et permaculture

[ Séminaire de recherche ]

en français sans traduction
vendredi 15 janvier 2021 / 9 h - 11 h 30 (France) / 17 h - 19 h 30 (Japon)
En ligne

En raison de la crise de la Covid-19, le séminaire qui était prévu à l'Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise en avril 2020 est remplacé par trois demi-journées (9 h - 11 h 30 à l'heure française) en visioconférence via Zoom.

Pour le descriptif du séminaire, nous vous invitons à consulter l'appel à communications publié sur les sites suivants :
https://retoursterre.hypotheses.org/122
https://calenda.org/756335
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2020/04/25/territoires_de_resilience/

Par rapport à ce qui était prévu, nous souhaiterions davantage que ces séances soient l'occasion de partager les réflexions, prospections et explorations de chacun.e des participant.e.s afin de répondre aux enjeux scientifiques et sociaux qui taraudent actuellement la planète entière autour de crises multiples dont la pandémie, mais également des catastrophes naturelles et industrielles. Pour ces échanges, nous prendrons le parti pris sur les échanges « intergénérationnels » entre chercheurs via la participation communication de jeunes chercheurs (doctorants, post-doctorants) et de chercheurs confirmés. Nous avons également limité le nombre d'interventions à deux ou trois par séance pour privilégier ces moments de rencontre et de dialogue.
Enfin, nous envisageons deux autres séances en janvier-février 2021 consacrées aux représentations et rapports à la nature face aux crises de la modernité au Japon et en Europe. Nous vous en communiquerons ultérieurement le programme.


Modalités de participation

Toutes les séances se dérouleront sur Zoom et la participation est sur inscription.


Merci de nous contacter au préalable à l'adresse suivante en précisant les séances auxquelles vous souhaiteriez assister : kenjiro.muramatsu [ajouter @] univ-lyon3.fr

**Un e-mail d'invitation, avec un ID de réunion et un mot de passe, sera envoyé à l'adresse indiquée lors de votre inscription. Merci de bien vouloir les entrer dans l'application Zoom afin de participer à l'événement.
Pour plus d'informations sur les modalités d'adhésion, veuillez consulter : www.youtube.com/watch?v=KR6IJM6PRFk


Nous vous remercions pour votre compréhension.

Ce séminaire est ouvert aux chercheurs confirmés comme aux jeunes chercheurs (doctorants et post-doctorants) de différentes disciplines (philosophie, histoire, anthropologie, sociologie, économie...) et d'études aréales (Europe, Japon, Asie, etc.).
Les présentations et discussions se feront essentiellement en français. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de plus de renseignements.


Contacts :

Laurence Granchamp, maître de conférences, université de Strasbourg, Dyname UMR7367 : laugran [ajouter @] unistra.fr

Kenjiro Muramatsu, maître de conférences, université Jean Moulin Lyon 3, IETT EA4186 : kenjiro.muramatsu [ajouter @] univ-lyon3.fr

Nicolas Baumert, maître de conférences, université de Nagoya : baumert [ajouter @] ilas.nagoya-u.ac.jp


Programme
Horaires : 9 h - 11 h 30 (France) / 17 h - 19 h 30 (Japon)
Les heures indiquées ci-dessous sont les heures françaises.

Modérateur : Nicolas Baumert

9 h - 10 h 20 : présentation de M. Augustin Berque (directeur d’études retraité à l’École des hautes études en sciences sociales / CNRS) , suivie d’une discussion.
Titre : Boisson V (Yinjiu wu 飲酒五), de Tao Yuanming, et le paradigme du retour à la terre en Asie orientale

10 h 20 - 10 h 30 : pause café en ligne (communication libre sur Zoom)

10 h 30 - 11 h 30 : présentation de Mme Victoria Leroy (Doctorante en Géographie, Université Lyon 2・UMR 5600 EVS), suivie d’une discussion.
Titre : Le Japon entre nature nationalisée et nation naturalisée : premières pistes dans l'étude de discours éconationalistes  


Pour plus de détail : Séminaire Terre séances janvier 2021.pdf



Organisation : Programme Misha « Retours à/de la Terre 2018-2020 »
Co-organisation : IFRJ-MFJ

Pour s'inscrire, écrire à l'adresse suivante : kenjiro.muramatsu@univ-lyon3.fr





* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Séminaire doctoral


en français sans traduction
mardi 19 janvier 2021 / 18 h - 20 h
En ligne
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise
Umifre 19, MEAE-CNRS
Séminaire doctoral


DSC03774.JPG

La prochaine séance du séminaire doctoral aura lieu sur Zoom, le mardi 19 janvier 2021 à 18 h heure de Tokyo (10 h heure de Paris). Nous aurons le plaisir d'écouter l'intervention de Blanche Delaborde.
Le parcours doctoral est une expérience de vie qui s’étend sur plusieurs années. Souvent nous nous focalisons sur l’aspect académique, passant sous silence les petits détails du quotidien qui, pourtant influencent significativement la qualité de vie du doctorant, ce qui impacte positivement ou négativement l’épanouissement académique et le développement de la recherche. Conscients de l’importance de cet aspect non académique de la recherche doctoral, nous vous proposons pour le séminaire d’ouverture de l’année 2021 de découvrir le retour d'expérience de :

Blanche Delaborde, IFRAE, chargée de cours à l’université de Fukuoka est titulaire d’un doctorat d’études japonaises à l’Inalco consacré à la poétique des impressifs graphiques (c’est-à-dire les onomatopées) dans les mangas (1986-1996). Elle nous présentera dans un premier temps manière concise ses travaux de recherche, puis nous parlera des conditions de son parcours doctoral et de son expérience de jeune docteur.

« Retour d’expérience : doctorat et suites immédiates  »

Je propose de consacrer cette séance à un retour d’expérience, pour lequel je reviendrai sur les conditions dans lesquelles j’ai effectué mon doctorat ainsi que ma première année post-soutenance. J’aborderai un certain nombre de difficultés que j’ai rencontrées, les stratégies que j’ai mises en place pour y remédier quand je l’ai pu et les ressources auxquelles j’ai fait appel, ainsi que ma situation actuelle de recherche d’emploi au Japon. Je n’évoquerai mon sujet spécifique de recherche qu’à la marge, pour me concentrer sur les éléments qui pourraient être utiles à d’autres jeunes chercheurs et chercheuses.
   Parmi les difficultés d’ordre scientifique que je souhaite aborder : le manque de formation méthodologique à la fois en raison de mon inscription dans des études aréales (et non disciplinaires) et d’un sujet particulièrement transdisciplinaire ; l’appartenance à une unité de recherche (CEJ puis IFRAE) située en France et proposant très peu de contacts délocalisés. Parmi les difficultés matérielles : l’isolement de la vie au Japon loin de Tokyo ; l'absence de financement qui a entraîné la nécessité de travailler à côté de la recherche tout en restant dans une dépendance financière à l’égard de mon compagnon ; une grossesse et les soins à un petit enfant durant la thèse ; les conséquences en termes de santé mentale et physique. Enfin, parmi les ressources utilisées et les actions entreprises : les demandes d’aide financière au déplacement auprès de mon unité de recherche et de mon école doctorale (Inalco) ; le recueil de ressources méthodologiques en ligne au sujet du doctorat ; et bien sûr les échanges avec d’autres chercheurs et chercheuses, de vive voix lors d’événements scientifiques et grâce à la participation à l’organisation du séminaire doctoral de la MFJ mais aussi en ligne grâce à twitter et en m’impliquant dans une association de jeunes chercheurs et chercheuses spécialistes de bande dessinée (La Brèche). Je conclurai par un aperçu de mes perspectives professionnelles post-doctorat.


Pour participer à cette réunion et recevoir le lien Zoom, merci d'envoyer un mail aux responsables du séminaire doctoral à l'adresse suivante :

doctorantsmfj [ajouter @] gmail.com

En espérant vous voir nombreux.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Cycle de conférences « Judiciarisation des enjeux sociaux et environnementaux au Japon et en France »

Préjudice écologique, responsabilité de l’État, contentieux climatiques et droit de l’environnement


avec traduction simultanée
mercredi 20 janvier 2021 / 18 h - 20 h
En ligne
Isabelle GIRAUDOU (univ. de Tokyo), OKUBO Noriko (univ. d’Osaka), Eve TRUILHÉ (CNRS, CERIC-UMR DICE)
Discutante : TAKAMURA Yukari (univ. de Tokyo)
* Inscription close.

Cette conférence se tiendra sur la plateforme Zoom.

Un e-mail d'invitation, avec un ID de réunion et un mot de passe, sera envoyé le jour même de la conférence avant 12 h, à l'adresse indiquée lors de votre inscription. Merci de bien vouloir les entrer dans l'application Zoom afin de participer à l'événement.

Pour plus d'informations sur les modalités d'adhésion, veuillez consulter : https://support.zoom.us/hc/fr/articles/115004954946-Rejoindre-et-participer-%C3%A0-un-webinaire-participant-

20210120Environnement.jpeg

L'intervention du juge s'étend à différentes sphères de la vie sociale, économique et financière, tels que la santé, le travail, l'environnement, ou encore les affaires. L'augmentation des contentieux dans des domaines jusqu'alors peu soumis à l'intervention du juge serait une tendance observée depuis plus d'une vingtaine d'années en France et au Japon, et presque un demi-siècle aux Etats-Unis, comme l'indique la diffusion du terme de « judiciarisation» (e.g. Scheingold 1974 ; Shapiro & Stone Sweet 2002; Pélisse 2003, 2009, 2020 ; Commaille & Kaluszynski 2007 ; Foote, Kawai, Moriya, Kakiuchi, Kaminaga, Wada, Tomohiko & Ota 2009; Murayama 2013 ; Steinhoff 2014).

Si le recours au contentieux n'est pas nouveau, ce cycle de webinar porte surtout sur les conditions sociales, juridiques, économiques et politiques, le contexte et les acteurs de l'usage du droit au sens de recours juridique et judiciaire. La comparaison des travaux en France et au Japon représente une voie d'entrée originale pour rendre compte, d'une part, des différentes définitions théoriques et applications empiriques que ce terme renferme pour répondre, d'autre part, à la question de savoir si l'on assiste à une convergence des pratiques dans le sens d'une « américanisation », et quels en seraient les déterminants (Kagan, 2007)? Ou bien, observe-t-on un maintien des spécificités nationales, et comment celles-ci évoluent-elles (Rosa 2012)?


Eve TRUILHÉ
« Judiciarisation des enjeux environnementaux en Europe, l'exemple du climat »

Résumé :
Il s'agira de montrer d'abord l'accroissement du recours au procès pour faire face à l'inaction climatique des gouvernements nationaux et de l'Union européenne. Au-delà des manifestations de ce phénomène (plusieurs recours en France, dans le cadre de l'UE et de la CEDH) il s'agit d'en évoquer les causes. Ensuite, je pense analyser les enjeux de ce recours accru au juge : étude des principaux obstacles procéduraux et des moyens de les surmonter à travers l'analyse de plusieurs recours, contre l'État français, en instance devant le conseil d'État ; rejetés par la CJUE ; et dont la recevabilité vient d'être acceptée par la CEDH.

Profil :
Eve Truilhé est directrice de recherche au CNRS. Elle dirige le Centre d'études et de recherches internationales et communautaires (CERIC-UMR DICE) et enseigne à la faculté de droit et de science politique d'Aix-Marseille Université. Elle est spécialiste de droit européen de l'environnement. Ses recherches actuelles portent sur le procès environnemental, la place de l'expertise scientifique dans les contentieux environnementaux et la question de l'incertitude scientifique. Parmi ses principales publications : « À la recherche du procès environnemental » (avec Mathilde Hautereau-Boutonnet), in E. Truilhé, M. Hautereau-Boutonnet (dir.), Le procès environnemental : du procès sur l’environnement au procès pour l’environnement, à paraître, Dalloz, 2021 ; « Horizon 2050 et neutralité : quelques observations sur la pertinence des instruments européens », in C. Cournil (dir.), La fabrique d’un « droit climatique » pour construire un monde à 1.5., à paraître, Pedone, 2021 ; « Le procès environnemental. Du procès sur l’environnement au procès pour l’environnement », collab. M. Hautereau-Boutonnet, 2019, 242 p.


OKUBO Noriko
« Le procès environnemental au Japon : vers une réforme du contentieux ? »

Résumé :
La Constitution et le droit japonais ne comportent pas de dispositions relatives aux droits environnementaux, à la différence de la France. Dans plusieurs cas de pollution graves telle que la maladie de Minamata, les juges ont reconnu la responsabilité des entreprises ainsi que la responsabilité de l'État pour défaut d’exercice des pouvoirs réglementaires entraînant des dommages causés à la vie et à la santé. Toutefois, contrairement à la France, les recours d'intérêt public en matière d'environnement n'ont pas été introduits et ni les actions en réparation du préjudice écologique, ni les actions en justice intentées par des groupes environnementaux ne sont reconnues, en particulier dans le domaine de la protection de la nature et des biens culturels. Le changement climatique n'est pas suffisamment reconnu comme un enjeu fondamental du point de vue des droits de l'Homme, et la tenue de procès relatifs au changement climatique y est rendue plus difficile qu'en Europe. Une réforme du contentieux est donc nécessaire au Japon pour permettre les recours collectifs en matière d’environnement, conformément au respect de l’État de droit.

Profil :
OKUBO Noriko est professeur à la faculté de droit de l'université d'Osaka depuis 2005, après avoir occupé un poste similaire à l'université Kōnan. Elle est titulaire d'un master en droit à l'université de Giesen et d'un doctorat en droit à l'université Hitotsubashi sur le droit administratif et le droit de l'environnement. Depuis 2011, elle préside le projet « Green Access » pour favoriser la participation dans le domaine environnemental. Son thème de recherche actuel porte sur « les droits naturels ». Elle a récemment publié en anglais : State Liability System in Japan and Development of Case Law in Environmental Matters, EurUP, 3/2019 ; Judicial Control Over National Security Projects: Critical Analysis of the Okinawa Dugong Cases from the Viewpoint of Principle 10, IUCN Academy of Environmental Law eJournal 9, 2018.


Isabelle GIRAUDOU
« Les procès climatiques : un objet charnière de l’enseignement du droit dans l’anthropocène »

Résumé :
Le droit global du changement climatique fait partie de ces nouveaux objets de l’enseignement juridique qui, devenus incontournables, continuent pourtant d’embarrasser. Le contentieux climatique est à cet égard exemplaire : bousculant déjà chez les enseignants et leurs étudiants certaines représentations familières, cet enfant terrible des cours de droit pourrait bien conduire à une transformation plus profonde de nos pratiques de formation. Comment et à quelles conditions ? Nous examinerons cette question à partir de quelques exemples tirés de la pratique de l’enseignement du droit au Japon, en particulier dans le contexte de nouveaux programmes universitaires multi- ou interdisicplinaires.

Profil :
Isabelle Giraudou est professeure associée à l’université de Tokyo. Titulaire d’un doctorat en droit international public de l’université Paris II Panthéon-Assas, elle a été post-doctorante en droit comparé de l’environnement à l’université de Tokyo. Entre 2008 et 2012, elle a été chercheure à l’Institut français de recherche sur le Japon (Umifre 19, MEAE-CNRS). Ses travaux de recherche actuels portent sur l’anthropocène, les approches critiques du droit de l’environnement, et les transformations de l’enseignement du droit de l’environnement et du droit des catastrophes en contexte interdisciplinaire.



Discutante : TAKAMURA Yukari (univ. de Tokyo)
Modératrice : Adrienne SALA (IFRJ-MFJ)
Organisation : IFRJ-MFJ

Partenaire : Fondation France-Japon de l’EHESS

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Débat d'idées franco-japonais

S'éloigner de la ville ? Discuter les effets de la pandémie de Covid-19 sur les mobilités et les transports en France et au Japon


avec traduction simultanée
jeudi 21 janvier 2021 / 17 h 30 - 19 h 30
En ligne
Christophe ENAUX (univ. de Strasbourg), Jean-Baptiste FRETIGNY (Cergy Paris Université), SAKANISHI Akiko (univ. Ritsumeikan), TŌURA Ryōsuke (entreprise Tokyū)

20210121Villes.jpg

Pour visionner la conférence en français, rendez-vous sur la page Facebook de l’Institut français du Japon.
Un Facebook live débutera au moment de la rencontre : https://www.facebook.com/IFJTokyo

Pour plus d'informations : https://www.institutfrancais.jp/tokyo/fr/agenda/debat-didees-en-ligne-seloigner-de-la-ville-mobilites-et-transports/

Modératrice : Sophie Buhnik (IFRJ-MFJ)

Organisation : Ambassade de France au Japon/IFJ, IFRJ-MFJ

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Les solidarités à l’épreuve de la Terre : vers des territoires de résilience ?

Retrouver l’autonomie dans la nature en temps de crise ? Agroécologie et permaculture

[ Séminaire de recherche ]

en français sans traduction
vendredi 29 janvier 2021 / 9 h - 11 h 30 (France) / 17 h - 19 h 30 (Japon)
En ligne

En raison de la crise de la Covid-19, le séminaire qui était prévu à l'Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise en avril 2020 est remplacé par trois demi-journées (9 h - 11 h 30 à l'heure française) en visioconférence via Zoom.

Pour le descriptif du séminaire, nous vous invitons à consulter l'appel à communications publié sur les sites suivants :
https://retoursterre.hypotheses.org/122
https://calenda.org/756335
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2020/04/25/territoires_de_resilience/

Par rapport à ce qui était prévu, nous souhaiterions davantage que ces séances soient l'occasion de partager les réflexions, prospections et explorations de chacun.e des participant.e.s afin de répondre aux enjeux scientifiques et sociaux qui taraudent actuellement la planète entière autour de crises multiples dont la pandémie, mais également des catastrophes naturelles et industrielles. Pour ces échanges, nous prendrons le parti pris sur les échanges « intergénérationnels » entre chercheurs via la participation communication de jeunes chercheurs (doctorants, post-doctorants) et de chercheurs confirmés. Nous avons également limité le nombre d'interventions à deux ou trois par séance pour privilégier ces moments de rencontre et de dialogue.
Enfin, nous envisageons deux autres séances en janvier-février 2021 consacrées aux représentations et rapports à la nature face aux crises de la modernité au Japon et en Europe. Nous vous en communiquerons ultérieurement le programme.


Modalités de participation

Toutes les séances se dérouleront sur Zoom et la participation est sur inscription.


Merci de nous contacter au préalable à l'adresse suivante en précisant les séances auxquelles vous souhaiteriez assister : kenjiro.muramatsu [ajouter @] univ-lyon3.fr

**Un e-mail d'invitation, avec un ID de réunion et un mot de passe, sera envoyé à l'adresse indiquée lors de votre inscription. Merci de bien vouloir les entrer dans l'application Zoom afin de participer à l'événement.
Pour plus d'informations sur les modalités d'adhésion, veuillez consulter : www.youtube.com/watch?v=KR6IJM6PRFk


Nous vous remercions pour votre compréhension.

Ce séminaire est ouvert aux chercheurs confirmés comme aux jeunes chercheurs (doctorants et post-doctorants) de différentes disciplines (philosophie, histoire, anthropologie, sociologie, économie...) et d'études aréales (Europe, Japon, Asie, etc.).
Les présentations et discussions se feront essentiellement en français. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de plus de renseignements.


Contacts :

Laurence Granchamp, maître de conférences, université de Strasbourg, Dyname UMR7367 : laugran [ajouter @] unistra.fr

Kenjiro Muramatsu, maître de conférences, université Jean Moulin Lyon 3, IETT EA4186 : kenjiro.muramatsu [ajouter @] univ-lyon3.fr

Nicolas Baumert, maître de conférences, université de Nagoya : baumert [ajouter @] ilas.nagoya-u.ac.jp


Programme
Horaires : 9 h - 11 h 30 (France) / 17 h - 19 h 30 (Japon)
Les heures indiquées ci-dessous sont les heures françaises.

Modérateur : Laurence Granchamp, Maître de conférences, Université de Strasbourg, Dyname UMR7367.

9 h - 10 h 20 : présentation de présentation de M. Fukuda Ikuhiro (Professeur, Université de Waseda) et M. Nicolas Baumert (Maitre de conférences, Université de Nagoya), suivie d’une discussion., suivie d’une discussion.
Titre : Le cru et le cuit dans la gastronomie japonaise : triangulations autour du sauvage et de l’artifice. 

10 h 20 - 10 h 30 : pause café en ligne (communication libre sur Zoom)

10 h 30 - 11 h 30 : présentation de M. Kenjiro Muramatsu (maître de conférences, Université Jean Moulin Lyon 3) et de M. Antonin Bechler (maître de conférences, Université de Strasbourg), suivie d’une discussion.
Titre : Takahata et Miyazaki : la nature animée entre le réalisme et la fantaisie (provisoire) 



Pour plus de détail : Séminaire Terre séances janvier 2021.pdf



Organisation : Programme Misha « Retours à/de la Terre 2018-2020 »
Co-organisation : IFRJ-MFJ

Pour s'inscrire, écrire à l'adresse suivante : kenjiro.muramatsu@univ-lyon3.fr





* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Lunch Seminar on Japanese Economy and Society

Supporting the Supporters: Empirical Evaluation of a Multilevel Policy Collaboration for Start-up Promotion


en anglais sans traduction
vendredi 29 janvier 2021 / 12:30–14:00
Online
OKAMURO Hiroyuki (Hitotsubashi University)


20210129LSOkamuro.jpg



An invitation e-mail, with a meeting ID and password, will be sent on the day of the conference by 12:00 noon to the address you provided when you registered. Please enter them in the Zoom application in order to participate in the event.

For more information on how to join, please visit: https://support.zoom.us/hc/en-us/articles/115004954946-Joining-and-participating-in-a-webinar-attendee-

Summary

Promoting business start-ups has been regarded as an important policy issue in Japan since more than 20 years. Japanese government has started in 2014 a new promotion policy of acknowledging and supporting municipalities’ program proposals for local start-up support based on local public-private partnerships. When the proposals are acknowledged, municipality governments, local private agencies, and potential entrepreneurs can obtain financial support from the central government. We empirically estimate the causal effect of this new policy on local start-up ratio using regional panel data of all municipalities for five periods from 2001 to 2016, and find positive and significant (though modest) effect of this policy, especially for regions that look unfavorable for start-ups.



Photo Okamuro dean 2017.jpeg

Profile

Hiroyuki Okamuro is Professor at the Graduate School of Economics, Hitotsubashi University, Japan, and a consulting fellow at the Research Institute of Economy, Trade and Industry (RIETI). He holds a Ph.D. in Economics (Dr. rer. pol.) from the University of Bonn, Germany. Okamuro is currently Associate Editor of the Journal of Small Business Management and Editorial Review Board Member of Small Business Economics. His major research interests are entrepreneurship, small business, innovation and policy evaluation. Among his publications, Nishimura, J. and Okamuro, H. (2018). Internal and external discipline: The effect of project leadership and government monitoring on the performance of publicly funded R&D consortia. Research Policy 47 (6), 840-853; Okamuro, H. and Nishimura, J. (2018). Whose business is your project? A comparative study of different subsidy policy schemes for collaborative R&D. Technological Forecasting and Social Change 127, 85-96.


Moderator: Adrienne SALA (FRIJ-MFJ)
Organization: IFRJ-MFJ
Co-organization: CCIFJ France Japon
Support: Ambassade de France au Japon

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Spectacles japonais et artistes occidentaux à l'âge d’or du japonisme : un exemple d'interculturalité ? Autour de Sada Yacco et Hanako


avec traduction simultanée
samedi 30 janvier 2021 / 10 h - 17 h 15
En ligne
Alexis D'HAUTCOURT, IGAWA Mayuko, Viviane LE BERRE, Gilles MASTALSKI, ŌTSU Junko, UMEDA Hana, YAGISHITA Emi
貞奴.png

Emil Orlik (1870-1932), Portrait de l’actrice Sada Yacco, Berlin, 1901 © Theatermuseum, Wien



Ce colloque se tiendra sur la plateforme Zoom. Un e-mail d'invitation, avec un ID de réunion et un mot de passe, sera envoyé le jour même de la conférence avant 12 h, à l'adresse indiquée lors de votre inscription. Merci de bien vouloir les entrer dans l'application Zoom afin de participer à l'événement.

Pour plus d'informations sur les modalités d'adhésion, veuillez consulter : https://support.zoom.us/hc/fr/articles/115004954946-Rejoindre-et-participer-%C3%A0-un-webinaire-participant-

Sada Yacco (1871-1946) est, successivement, ou à la fois, geisha, danseuse et actrice, à une époque où les femmes viennent tout juste d’être (ré)autorisées à se produire sur scène au Japon. Après une tournée aux États-Unis où, avec la troupe de son mari, Kawakami Otojirō (1864-1911), elle fait l’expérience du choc des cultures, elle triomphe à Paris, d’abord au moment de l’Exposition universelle de 1900, puis lors de sa tournée européenne de 1901-1902, qui la conduit jusqu’aux confins du Vieux Continent.

Elle suscite, au début du XXe siècle, l’engouement du public et des artistes, souvent désireux de faire son portrait, que ce soit le jeune Pablo Picasso, l’Italien Leonetto Cappiello, l’Austro-Tchèque passionné de Japon Emil Orlik ou encore l’Allemand Max Slevogt, pour ne citer qu’eux. Icône japoniste, incarnation fantasmée de la femme japonaise aux yeux du public occidental, pour qui enfin les « »estampes prennent vie », les élégantes du Paris de la Belle Époque allant même jusqu’à s’arracher les kimonos portant son nom. Elle ouvre la voie à Hanako, une autre danseuse et actrice japonaise qui, quelques années plus tard, inspire de nombreuses œuvres à Rodin.

Au cours de ce colloque, au-delà de la figure centrale de Madame Sada Yacco, les intervenants chercheront à réévaluer quelques aspects de l’influence des arts de la scène et du spectacle japonais en Occident en les replaçant dans le contexte du japonisme, tout en prenant en compte, notamment, les spectacles d’acrobates – qui inspirent l’homme de lettres et dandy Robert de Montesquiou –, et dont on redécouvre aujourd’hui le succès, mais aussi en rappelant le retentissement, peu connu en Europe occidentale comme au Japon, de la tournée de Sada Yacco dans l’Empire des Habsbourg, à travers l’exemple de trois de ses provinces (Kronländer), ou encore la rencontre entre des danseurs japonais en quête de modernité et celle qui révolutionna la danse à cette époque, Isadora Duncan.

Influences croisées, à plusieurs niveaux, là où on ne les attendait pas forcément… Un modèle d’interculturalité au début du XXe siècle ?



Programme
Accueil et présentation

10 h
Bernard THOMANN (directeur de l'Institut français de recherche sur le Japon de la Maison franco-japonaise), MIURA Atsushi (président du Comité scientifique et culturel de la Fondation MFJ)

10 h 30
En marge du théâtre. Les troupes d'acrobates japonais en France et leurs imitateurs : nouvelle approche
Alexis D'HAUTCOURT (univ. Kansai Gaidai)

11 h
Robert de Montesquiou (1855-1921) comme poète japoniste et les spectacles d'acrobates : à propos de son poème Ko-Ta-Ky
ŌTSU Junko (spécialiste de Robert de Montesquiou, Society for the Study of Japonisme)

11 h 30
Bertha Lum (1869-1954) et les arts du spectacle au Japon et Chine.
Viviane LE BERRE (doctorante en Histoire de l'Art, univ. de Lille III/IRHiS - Society for the Study of Japonisme)


12 h  - 12 h 30
Questions et discussion

12 h 30 - 13 h 30
Pause déjeuner

13 h 45
L'accès en ligne des documents de la bibliothèque Shochiku Otani de l'album « Otosada » Sada Yacco (1871-1946) et Kawakami Otojiro (1864-1911) : des documents rares sur leurs tournées américaine et européenne
IGAWA Mayuko (bibliothécaire, bibliothèque spécialisée sur le théâtre et le cinéma Shochiku Otani)

14 h 15
Sada Yacco en Bohême, Moravie et Galicie - Prague, Brno, Lemberg, Cracovie : des triomphes oubliés ?
Gilles MASTALSKI (Society for the Study of Japonisme, OAG, Sciencescope)


*Les interventions ci-dessous se tiendront en anglais, sans traduction.

14 h 45
L'Occident à la rencontre de l'Orient. Isadora Duncan (1877-1927) et les danseurs japonais
YAGISHITA Emi (univ. Waseda, Society for the Study of Japonisme)

15 h 15
Sada Yacco : retour à Varsovie. Genèse du spectacle « SadaYakko » au théâtre Komuna Warszawa (2019)
UMEDA Hana (doctorante au département du théâtre et des spectacles de l'Institut de la culture polonaise, univ. de Varsovie)

15 h 45
Questions et discussion

16 h 15
Conclusion

16 h 30
Hommage à Sada Yacco (spectacle de danse)
UMEDA Hana(école de danse traditionnelle Hanasaki)
Sada Yakko : essai de reconstitution

17 h - 17 h 15
Clôture
MIURA Atsushi et Bernard THOMANN



Modérateurs : MIURA Atsushi (président du Comité scientifique et culturel de la Fondation MFJ), OKI Yukiko (Society for the Study of Japonisme), Matthieu SÉGUÉLA (chercheur associé à IFRJ-MFJ), Bernard THOMANN (IFRJ-MFJ)
Organisation : IFRJ-MFJ
Coopération : Society for the Study of Japonisme, Sciencescope, LFI Tokyo, SEJT

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > janvier 2021