Maison Franco-japonaise: 日仏会館 日仏会館・フランス国立日本研究所(UMIFRE19 フランス外務省・国立科学研究センター)

言語:JA / FR


日仏会館フランス事務所 / イベント・カレンダー

2020年5月12日(火)のイベント

博士課程の学生のためのセミナー


使用言語:フランス語 (通訳なし)
日時: 2020年05月12日(火) 18:00〜20:00
場所: オンライン (Zoom)
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise
UMIFRE 19, MEAE-CNRS
Séminaire doctoral


DSC03774.JPG

La prochaine séance du séminaire doctoral aura lieu le mardi 12 mai 2020 de 18 h à 20 h en ligne sur Zoom.

Nous aurons le plaisir d'écouter l'intervention de :

Marion LAGADIC, doctorante à l'université d'Oxford.

« L’économie politique d’une pratique genrée du vélo : le cas du Japon »

La recherche sur la pratique du vélo a mis en évidence d’importantes différentes genrées : dans les pays où la part modale du vélo est limitée, les hommes tendent à être surreprésentés parmi les cyclistes ; au contraire, là où cette part modale est élevée, les femmes sont autant, voire plus représentées que les hommes (Pucher & Buehler 2012 ; Harms, Bertolini et al. 2014 ; Aldred, Woodcock et al. 2016). Pourtant, cette relation n’est pas une causalité : là où la part modale du vélo augmente, la représentation des femmes parmi les cyclistes ne s’améliore pas nécessairement (Aldred, Woodcock et al. 2016). Comment expliquer ces dynamiques genrées ?
   La sous-représentation des femmes parmi les cyclistes, là où cette pratique n’est pas installée, a été expliquée par une supposée aversion au risque, et par le fait que celles-ci réaliseraient davantage de déplacements encombrés (e.g. courses alimentaires) ou pour accompagnement (cf. revue de Ravensbergen, Buliung et al. 2019). Plutôt qu’une explication finale, la présente intervenante considère ces explications comme offrant un nouvel angle d’études des pratiques de mobilité genrée. Le paradigme des nouvelles mobilités (Sheller & Urry 2006) a mis en évidence l’interrelation entre pratiques de mobilité et activités quotidiennes, celles-ci étant grandement structurée par les inégalités de genre. Ainsi, des pratiques de mobilité genrées sont l’écho de conditions de vie et contraintes différentes, déterminée à la fois par l’Etat Providence, par le marché, et par les normes de genre partagées au sein d’une société.
   Influencée par les travaux de géographie économique féministe, ainsi que par la recherche sur la mobility of care (mobilité liée au soin de proches et aux responsabilités domestiques) (de Madariaga 2013), Marion Lagadic étudie le continuum des facteurs influençant cette pratique genrée de la mobilité : (1) à l’échelle macro (politique), les politiques et dynamiques de marché donnant jour aux inégalités de genre, ainsi que les politiques urbaines et de mobilité créant les conditions de pratique du vélo ; (2) à l’échelle meso (société), les normes de genre en place dans la société ; (3) à l’échelle micro (individu), les pratiques de mobilité quotidiennes et usages différenciés de la ville. Le Japon est utilisé comme étude de cas pour tester cette méthode : au Japon, les femmes sont fortement représentées parmi les cyclistes (Pucher & Buehler 2012), dans un contexte de partage genré des tâches très important (Allison 2013 ; Shirahase 2014). Les déplacements encombrés et d’accompagnement sont au cœur de cette pratique de mobilité féminine, ce qui remet en question les explications d’usage que l’intervenante souhaite réinterroger.


Pour participer à cette réunion et recevoir le lien Zoom, merci d'envoyer un mail aux responsables du séminaire doctoral à l'adresse suivante :

doctorantsmfj [ajouter @] gmail.com

En espérant vous voir nombreux.

* イベントは、特に記載のない限り、すべて無料となっております。参加をご希望の方はお申し込みをお願いいたします。

« 前のイベント 次のイベント »

日仏会館フランス事務所 / イベント・カレンダー > 2020年5月12日

2020年5月

          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 14 15
18 19 20 21 23
24 25 26 27 28 30
31