Maison Franco-japonaise: 日仏会館 Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (UMIFRE 19 MEAE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

Cycle de conférences « Études japonaises, nouvelles approches »

La vie des mineurs dans le Japon d’après-guerre (1945-1973)


en français avec traduction
Date lundi 22 janvier 2018 / 18h30 – 20h30
Lieu salle 601
Conférencier Bernard THOMANN (univ. des Langues étrangères de Tokyo /INALCO)



Alors que la plupart des mines de charbon japonaises ont aujourd’hui disparu, on a tendance à oublier que le l’industrie houillère fut, comme en France, l’industrie clé sur laquelle reposa la révolution industrielle, puis le développement économique du Japon.  Cependant, dans le même temps, l’image du mineur de charbon que renvoie l’œuvre du mineur-peintre Yamamoto Sakubê, inscrit par l’Unesco au Registre « Mémoire du monde », alimente la représentation d’un monde très singulier, presque imperméable aux processus de modernisation et d’uniformisation des modes de vies ouvriers qu’ont connus les sociétés industrialisées au cours du XXème siècle. Jusque dans la période d’après-guerre, des livres témoignages, tel que ceux d’Ueno Eishin, décrivant la situation difficile des mineurs du bassin minier du Chikuhô dans le Kyûshû, ou des œuvres d’artiste comme Senta Umeji, gravant sur le bois leur vie et leur travail, ont montré à quel point ces communautés étaient restées singulières. Mais, dans le même temps, à côté du monde des petites mines, où les transformations furent plus lentes, les grandes entreprises houillères ont incarné à l’extrême un processus de modernisation du travail et des conditions de vie. Pour évoquer ce processus historique, nous parlerons aussi bien de l’organisation de la production, des systèmes de salaire, que des conditions matérielles de vie quotidienne telles que l’hygiène, la nutrition ou le logement. Nous fonderons notre présentation sur l’exemple de mines à travers tout l’archipel, à partir d’interviews d’anciens mineurs menées à Ômuta, Tagawa ou Kushiro et de sources de première main, essentiellement de la mine Mitsubishi de Hashima, au large de Nagasaki, et de celle de l’entreprise Meiji à Hirayama dans le bassin du Chikuhô.

Modérateur :
Guillaume CARRÉ (UMIFRE 19 - MFJ)
Organisation :
Bureau français de la MFJ

* L'accès aux manifestations de la MFJ est gratuit (sauf mention contraire), mais l'inscription préalable est obligatoire.
Merci de vous inscrire depuis la page Agenda de notre site web.
Dans le cadre des mesures de sécurité renforcées, une pièce d'identité sera demandée à l'entrée.

« précédent suite »

Accueil > Agenda > La vie des mineurs dans le Japon d’après-guerre (1945-1973)

janvier 2019

DIM LUN MAR MER JEU VEN SAM
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 19
20 21 22 23 24 26
27 28 29 30 31    

Programme des manifestations publiques2018 (PDF)

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)