Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

novembre 2017

Littérature et passion dans la deuxième moitié du XIXe siècle


en français sans traduction
jeudi 02 novembre 2017 / 18h30 – 20h30
salle 601
Pierre GLAUDES (univ. Paris IV)
Modérateur : MATSUZAWA Kazuhiro (univ. de Nagoya)
glaude.jpg

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, la conception des passions évolue sous l'influence conjuguée de nouveaux modèles scientifiques (Darwin, Claude Bernard, Charcot) et de doctrines philosophiques (Schopenhauer, Nietzsche). Les travaux des savants et des philosophes transforment les mentalités et provoquent aussi en littérature de profonds changements dans la représentation de la vie affective chez bien des écrivains comme Baudelaire, Flaubert, Zola, Maupassant, Proust. Le langage des passions décline à cette époque au profit d'un vocabulaire emprunté à la physiologie (appétit, tempérament) et à la psychiatrie (obsession) qui donne des pulsions humaines une vision plus brutale et plus sombre. On assiste par ailleurs à une radicalisation psychologique et spirituelle de la peinture des passions, dont le caractère transgressif et les liens avec le Mal sont accentués. Les écrivains, en même temps, prennent conscience des limites du langage littéraire pour exprimer la réalité infigurable de nos affects. Ce sont ces diverses évolutions que cette conférence se propose d'examiner.

Profil :
Pierre Glaudes est professeur de littérature française à l'université de Paris-Sorbonne.
Parmi ses nombreuses publications, il est l'auteur de :
1. Léon Bloy, la littérature et la Bible, Les Belles Lettres, 2017.
2. L'Ensorcelée, Paris, Classiques Garnier, « Bibliothèque du XIXe siècle », 2017.
3. L'Essai, en collaboration avec Jean-François Louette, Armand Colin, « Lettres supérieures », 2011.
4. Esthétique de Barbey d'Aurevilly, Classiques Garnier, « Études romantiques et dix-neuviémistes », 2009.
5. Joseph de Maistre, Œuvres, suivies d'un Dictionnaire Joseph de Maistre, texte établi, annoté et présenté par Pierre Glaudes, Robert Laffont, « Bouquins », 2007.
6. L'Œuvre romanesque de Léon Bloy, thèse d'État, université Toulouse 2, 1986. Publication : Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2006.

Organisation : Bureau français de la MFJ

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Séminaire de méthodologie

Séminaire Doctoral


en français sans traduction
mardi 07 novembre 2017 / 18h – 20h
salle 601
seminaire doctoral.jpg

La séance aura lieu le mardi ​7 novembre 2017 de 18h00 à 20h00 en salle 601 de la MFJ (3-9-25, Ebisu, Shibuya-ku, Tôkyô, 150-0013 ; 6e étage).

Nous aurons ensuite le plaisir d'écouter les interventions de :

Alia DEMNATI, doctorante à Paris 7- Paris Diderot et boursière MEXT Meiji University (GraduateSchool​ ​of​ ​Global​ ​Japanese​ ​Studies)

Le​ ​cinéma​ ​d'Oshii​ ​Mamoru​ ​entre​ ​1997​ ​et​ ​2004


À sa sortie, ​Avalon (2001) est présenté comme le premier film d'Oshii Mamoru en six ans, depuis le très applaudi ​Ghost in the Shell ​(1995). Son œuvre suivante, ​Innocence​, sort en 2004 après une production éprouvante de trois ans. Les deux films, outre leur appartenance au genre de la science-fiction et leur participation parfois primée à différents festivals internationaux, présentent plusieurs points communs. Ils partagent ainsi des thèmes, tels que la quête ou la frontière entre réalité et virtualité, et même une scène entière. Du point de vue technique également, les deux films ont en commun une image hybride, issue de la combinaison de techniques d'imagerie numériques​ ​et​ ​de​ ​prises​ ​de​ ​vue​ ​réelle​ ​(​Avalon​)​ ​ou​ ​d'animation​ ​manuelle​ ​(​Innocence​).
Interrogé sur les rapports qu'entretiennent ces deux œuvres, Oshii Mamoru remonte dans le temps jusqu'à la période qui précède ​Avalon​, période marquée par sa participation au Digital Engine Project, un projet de production audio-visuelle très ambitieux piloté par Bandai Visual. Le projet est finalement abandonné en 1999 mais ​Avalon et ​​Innocence​ sont, selon le réalisateur, l'avant et l'après d'une même expérience débutée par le Digital Engine Project. L'objet de la thèse d'éclairer l'œuvre d'Oshii Mamoru dans son ensemble et les deux films particuliers que sont ​​Avalon​ et ​​Innocence​​, à la lumière de la participation du réalisateur au projet de Bandai Visual.

La présentation du 7 novembre 2017 portera notamment sur les difficultés méthodologiques d'avoir pour objet d'étude un moment dans l'œuvre d'un auteur d'une part, et des œuvres individuelles relevant de différents régimes d'images d'autre part, ainsi que de tenter de rendre compte des interactions entre la production des œuvres et les contraintes (principalement techniques​ ​et​ ​économiques)​ ​de​ ​l'industrie​ ​de​ ​l'audio-visuel​ ​japonais​ ​dans​ ​le​ ​passé.

Et​ ​de​ ​:

Grégoire SASTRE, chercheur en Études Japonaises (Histoire politique et sociale du Japon XIXe-XXIe, Histoire du renseignement militaire, Histoire de l'impérialisme japonais) qui évoquera avec nous son parcours et les enjeux spécifiques liés au travail de la thèse, mais aussi son expérience​ ​de​ ​la​ ​soutenance​ ​et​ ​comment​ ​s'y​ ​préparer.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Cycle de conférences « Études japonaises, nouvelles approches »

La Villa Katsura au début du XVIIe siècle : un projet paysager et littéraire


en français avec traduction
mercredi 08 novembre 2017 / 18h30 – 20h30
Auditorium
Nicolas FIÉVÉ (EPHE-International Research Center for Japanese Studies)
Modératrice : Cécile SAKAI (UMIFRE19 - MFJ)
1. Vue sur le jardin.jpg
photo: Nicolas Fiévé

À l'heure où le gouvernement des Tokugawa interdisait officiellement à la Cour toute participation à la vie politique, les princes Hachijō no miya ont invoqué le génie du lieu de Katsura pour se lancer dans un projet paysager sans précédent, conçu comme une ode héroïque à l'esprit des poètes qui avaient incarné les plus grandes heures de la vertu impériale. S'appuyant sur les récits mythologiques qui façonnèrent le lieu-dit de Katsura, ils ont puisé dans la littérature ce qu'ils pensaient être un jardin de l'ancienne aristocratie, qu'ils firent renaître à travers un ensemble de dispositifs nouveaux.

Organisation : Bureau français de la MFJ
En français avec traduction consécutive

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Villes françaises, villes japonaises.
Questions contemporaines en partage


avec traduction simultanée
samedi 11 novembre 2017 / 10h – 18h
Auditorium
ABE-KUDO Junko (univ. Sugiyama Jogakuen), Andrea FLORES-URUSHIMA (univ. de Kyoto), Yola GLOAGUEN (Collège de France), Xavier GUILLOT (ENSAP Bordeaux), Cécile LALY (univ. Paris IV, International Research Center for Japanese Studies), MATSUMOTO Yutaka (univ. Sangyô d'Osaka), ROKUTANDA Chie (Atelier Itsuko Hasegawa), Romain ROUSSEAUX-PERIN (univ. de Lorraine), Rémi SCOCCIMARRO (UMIFRE 19-MFJ), Nathalie SIMONNOT (ENSA Versailles)

japarchi colloque.jpg

Cliquez sur le lien pour télécharger le programme. https://japarchi.fr/actualites/



Les villes françaises et japonaises partagent nombre de situations et évolutions qui méritent de croiser nos approches scientifiques. Aujourd’hui, la circulation accélérée des échanges appelle à s’interroger sur la fabrique ou la représentation de nos espaces contemporains, et sur les formes d’une production de connaissances croisées. Les thèmes abordés sont issus de problématiques partagés qui font débat. Traités à partir de ce qui les différencie comme de ce qui les rapproche, ils sont porteurs d’une attente forte dans les deux sociétés.


Programme

09 :30 Accueil des participants

10 :00 – 10 :15
Ouverture par Madame Corinne TIRY-ONO, cheffe du bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère, Ministère de la Culture

Présentation de la journée d’étude par Sylvie BROSSEAU, professeure à l’Université Waseda (Tokyo) et coresponsable du réseau JAPARCHI

10 :15 – 11 :35
1ère session : Les métiers de l’architecture et de l’urbanisme, des notions en pratique ?
Modérateur : SENDAI Shôichiro (Université de Hiroshima)

10 :15 – 10 :25
Présentation de la session

10 :25 – 10 :55

« Le métier d’architecte »
Yola GLOAGUEN (Collège de France) et ROKUTANDA Chie (Itsuko Hasegawa Atelier, Tokyo)

10 :55 – 11 :15

« La profession d’urbaniste »
Andrea FLORES-URUSHIMA (Université de Kyoto)

11 :15 – 11 :35 Discussion

11 :35 – 12 :45

2ème session : Représentation et transfert d’images, croisement ou partage ?
Modérateur: Nicolas FIÉVÉ (EPHE, International Research Center for Japanese Studies)

11 :35 – 11 :45 Présentation de la session

11 :45 – 12 :05

« Muséographie(s). L’aménagement de l’espace muséal dans la revue Museum International : une comparaison franco-japonaise. 1957-1977 »
Nathalie SIMONNOT (École nationale supérieure d’architecture de Versailles) 「

12 :05 – 12 :25
« Gunkanjima, l’île cuirassée, d’Yves Marchand et Romain Meffre. Un livre de photographie français parmi les Japonais »
Cecile LALY (International Research Center for Japanese Studies, Kyoto)

12 :25 – 12 :45 Discussion

12 :45 – 13 :45  Pause déjeuner

13 :45 – 15 :15
3ème session : Le logement « hors norme », lieu d’invention de dispositifs ?
Modérateur : MOTOOKA Nobuhisa (Université d’Ochanomizu, Tokyo)

13 :45 – 13 :55 Présentation de la session

13 :55 – 14 :15
« L’habitat individuel à surface optimisée dans les centralités urbaines françaises : enseignements de la spatialité et de la culture de l’habiter au Japon pour penser la ville durable »
Romain ROUSSEAUX PERIN (Université de Lorraine et École nationale supérieure d’architecture de Nancy)

14 :15 – 14 :35
« La verticalité heureuse ? »
Rémi SCOCCIMARRO (UMIFRE 19-MFJ, Tokyo)

14 :35 – 14 :55
« Logement vacant »
ABE-KUDO Junko (Université Sugiyama Jogakuen, Nagoya)

14 :55 – 15 :15 Discussion

15 :15 – 15 :45 Pause café

15 :45 – 16 :55
4ème session : Grande échelle et revitalisation, une source de notions durables ?
Modératrice : Sophie BUHNIK (UMIFRE 19-MFJ, Tokyo)

15 :45 – 15 :55 Présentation de la session

15 :55 – 16 :15
« Formation et transformation du tissu urbain des périphéries industrielles denses des grandes villes japonaises. Le cas de Takaida-chiku à Higashi-Osaka : ‘résidentialisation’ et ‘porosité urbaine’ »
MATSUMOTO Yutaka (Université Osaka Sangyô)

16 :15 – 16 :35
« ‘Teikei versus AMAP’. Spatialité des pratiques alimentaires en circuits courts au Japon et en France dans le contexte de la transition écologique »
Xavier GUILLOT (École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux)

16 :35 – 16 :55 Discussion

16 :55 – 17 :45
Synthèse et conclusion de la journée par les membres du Conseil scientifique du réseau JAP ARCHI : ABE-KUDO Junko, Nicolas FIÉVÉ, MA TSUMOTO Y utaka, SENDAI Shôichiro et Manuel TARDITS (sous réserve)
Animation : Sylvie BROSSEAU

17 :45 – 18 :30 Pause

18 :30 – 20 :30 Conférence
« Des sourires et des hommes. Faire l’architecture avec et pour les humains »
Conférence de Manuel TARDITS, architecte DPLG, Master de l’université de Tokyo, enseignant à l’école ICS / College of Arts et à l’université Meiji (Tokyo). Agence d’architecture Mikan Gumi, membre du réseau Japarchi

Modérateurs : Sylvie BROSSEAU (univ. Waseda), Sophie BUHNIK (UMIFRE 19-MFJ), Nicolas FIÉVÉ (EPHE, International Research Center for Japanese Studies), MOTOOKA Nobuhisa (univ. d'Ochanomizu), SENDAI Shôichiro
(univ. de Hiroshima), Corinne TIRY-ONO (BRAUP / ministère de la Culture)

Organisation : JAPARCHI, Bureau français de la MFJ
Soutien : Ministère de la Culture, ENSA Paris-Val de Seine, Ambassade de France au Japon

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Des sourires et des hommes. Faire l'architecture avec et pour les humains


avec traduction simultanée
samedi 11 novembre 2017 / 18h30 – 20h30
Auditorium
Manuel TARDITS (univ. Meiji, ICS College of Arts, Agence Mikan)
Modératrice : ABE-KUDO Junko (univ. Sugiyama Jogakuen)
MANSEIBASHI.jpg
Réhabilitation de la gare Manseibashi à Tokyo, Best Work Prize of the Architectural Institute of Japan 2016

Quatre architectes japonais et français - Kiwako Kamo, Masashi Sogabe, Masayoshi Takeuchi et Manuel Tardits - ont fondé l'agence Mikan il y a plus de vingt ans. À travers une série de projets, Manuel Tardits, architecte DPLG et titulaire d'un master en ingénierie de l'université de Tokyo, retrace la variété et la nature d'une pratique.

Profil:
Architecte DPLG, Master de l’université de Tokyo, enseignant à l’école ICS et à l’université Meiji. Agence d’architecture Mikan. Nombreuses publications et prix.

Organisation : JAPARCHI, Bureau français de la MFJ
Soutien : Ministère de la Culture, ENSA Paris-Val de Seine, Ambassade de France au Japon

En français avec traduction simultanée

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Lunch Seminar for Japanese Economy and Society

The Politics of Japan’s Soft Power


en anglais sans traduction
vendredi 17 novembre 2017 / 12:30 - 14:00
Room 601
LSWatanabe.jpg

During the G7 summit in May 2016, Prime Minister Shinzo Abe and President François Hollande agreed to hold a large-scale event showcasing Japanese culture in Paris and other French cities in 2018, a year that marks the 160th anniversary of Japan-France diplomatic relations.
Entitled Japonismes 2018, this major event will take place around France, with a concentration in Paris, from July 2018 to February 2019. Planned exhibitions include: art from the Jomon period, seen as representing the origins of Japanese culture; works by the painter Ito Jakuchu; Rinpa School paintings; and the latest media art, anime and games. Performing arts will range from Kabuki, Noh, Kyogen and Gagaku to contemporary theater and Hatsune Miku. There will also be many cultural exchange programs highlighting Japanese life and culture, including cuisine, traditional festivals, Zen, martial arts, tea ceremony, and ikebana.
Nevertheless, this kind of cultural event represents only a fragment of Japan’s current engagements with soft power. This presentation aims to address the wider historical, political and geopolitical milieu in which Japan’s soft power is defined and projected, along with other recent initiatives.

watanabe0500.JPG

Profile:
Yasushi Watanabe is a professor of anthropology at the Graduate School of Media and Governance at Keio University. Highly interested in the relationship between culture and politics, he has published several books and articles, including Rethinking of “Culture”: On the Concept of Cultural Security (Iwanami Shoten, 2015), Culture and Diplomacy: The Age of Public Diplomacy (Chuokoron-Shinsha, 2011), Soft Power Superpowers: Soft Power Superpowers: Cultural and National Assets of Japan and the United States (University of Michigan Press). He has served on the Advisory Committee on Public Diplomacy at the Japanese Ministry of Foreign Affairs and the International House of Japan. He was also chair of the Advisory Panel on NHK World and co-chair of the Japan Advisory Council of the Salzburg Global Seminar. He received the Japan Academy Prize in 2005.

Moderator: Rémi SCOCCIMARRO (UMIFRE 19 - MFJ)
Organization: Bureau français de la MFJ
Co-organization: CCI France Japon

In English without translation

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Grand Paris / Grand Tokyo : concepts et mises en pratique, perspective franco-japonaise


en français avec traduction simultanée
mercredi 22 novembre 2017 / 18h30 – 20h30
Auditorium
Pierre MANSAT (Chargé de mission ville de Paris) 
AOYAMA Yasushi (univ. Meiji)
Logo grand Paris.jpg


Avec les actes II et III de la décentralisation, les collectivités territoriales françaises ont dû mobiliser des ressources et des savoir-faire, parfois inédits, pour mettre en œuvre les nouvelles compétences à leur charge. Des outils innovants de gouvernance locale ont pu trouver leur place, dont les Schémas de cohérence territoriale. Dans un contexte japonais où les modèles restent essentiellement anglo-saxons, il nous a semblé intéressant de faire se rencontrer des acteurs français et japonais de l’aménagement du territoire, d’autant que la structure administrative du Japon, sa hiérarchie urbaine ou encore sa culture centralisatrice, ont des correspondances nombreuses avec le cas français.
La Métropole du Grand Paris, dont Pierre MANSAT a été l’un des artisans, valait d’être portée au regard de ce qui pourrait devenir un Grand Tôkyô, dans le cadre, par exemple, des projets de fusion départementale. Des questions semblables se posent pour ces super capitales : la nécessité d’aménager leur région urbaine de façon cohérente, mais aussi l’impérative concertation avec les communes environnantes qui doivent trouver leur place dans l’élaboration et la mise en œuvre des grands projets. Yasushi AOYAMA apportera des réflexions et des éclairages précieux, enrichis de sa longue expérience au sein du gouvernement métropolitain de Tôkyô, dont il a été vice-gouverneur en charge de l’aménagement urbain.

Pierre MANSAT (Chargé de mission ville de Paris)

Élu parisien depuis 1995, il lance en 1999 le réseau « Paris Métropole ouverte » qui préfigure son action dans la mise en place du Grand Paris. Devenu maire-adjoint de Paris en 2001, il obtient la Délégation aux relations avec les collectivités territoriales d'Île-de-France. Chargé d'ouvrir Paris sur sa banlieue, son travail porte notamment sur la couverture du périphérique, la création du tramway et l'impulsion de nouvelles relations entre la capitale et les villes voisines. Il initie la création de la Conférence Métropolitaine dont la première réunion réunit en juillet 2006 53 collectivités. En 2008, elle se structure en un Syndicat mixte d'études : Paris Métropole. Le 7 juin 2011, Pierre Mansat est élu président de l'Atelier International du Grand Paris pour lequel il œuvre activement. Outil de réflexion sur les métropoles, de négociation et de concertation avec les collectivités locales et les habitants, cette structure joue un rôle majeur dans ce qui devient la Métropole du Grand Paris le 1er janvier 2016.

AOYAMA Yasushi (université Meiji)
Professeur au Centre d’étude pour la gouvernance publique de l’université Meiji, il a une longue expérience dans ce domaine depuis son premier poste au sein du gouvernement métropolitain de Tôkyô en 1967. D’abord directeur général du bureau des affaires publiques, il occupe ensuite des postes à responsabilité dans les départements de l’aide sociale, des affaires culturelles, de l’aménagement urbain et des affaires économiques. En 1999, le nouveau gouverneur, Ishihara Shintarô, le nomme vice-gouverneur de la Métropole de Tôkyô en charge des finances, de l’aménagement urbain et de la prévention des risques.
Il est également l’auteur de nombreux ouvrages portant sur les questions urbaines et d’aménagement de Tôkyô dont Penser Tôkyô avec un regard international  (世界の街角から東京を考える, 2014) et La gouvernance des métropoles (都市のガバナンス , 2012).



Modérateur : Rémi SCOCCIMARRO (UMIFRE 19 - MFJ)
Organisation : Bureau français de la MFJ
Soutien : DAECT, Ambassade de France au Japon/IFJ

FlyerGrandP.jpg
Cliquez sur l'image pour plus d'information

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > novembre 2017

« novembre 2017 »

LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
    1 3 4 5
6
7
9 10 12
13 14 15 16
17
18 19
20 21 23 24 25 26
27 28 29 30      

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)