Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

septembre 2017

Lunch Seminar on Japanese Economy and Society

Temporary labour migration for Japan’s rural economy and The Technical Intern Training Program


en anglais sans traduction
vendredi 15 septembre 2017 / 12:30 – 14:00
Room 601
Daniel KREMERS (German Institute for Japanese Studies)
BannièreLS_2017-09-15_Kremers_web.jpgのサムネール画像


Abstract:
In 2014 Prime Minister Shinzo Abe's Japan Centre for Economic Revitalization (Nippon Keizai Saisei Honbu) announced a plan to "use foreign human material", i.a. by "expanding the types of occupations, extending the period of technical internships, and expanding the framework of acceptance [...] within the Technical Internship Program for foreigners [...] in order to deepen its purpose of aiming [sic] at international contribution" (Kantei 2014). In practice, this means that the Japanese government seeks to address growing labour shortages in several economic sectors by increasing temporary labour migration in scope and quantity. 
But why is the government feeling compelled to speak of "internships" instead of work, of "acceptance" instead of immigration, and of "international contribution" instead of a domestic demand for cheap and flexible labour? Typically, this discrepancy is explained with social fears and ethnic resentments held by a majority of Japanese policy makers and voters, who do not wish to see any kind permanent immigration of foreign labourers. By framing migration as a temporary and friendly and economically disinterested gesture it may seem more acceptable. However, as I will argue in this presentation, this explanation is not sufficient. To understand this recent policy change and its outcomes, besides the government's avid support for an ethno-nationalist self-image of Japan, underlying power structures and the influence of vested interest need to be taken into account.


kremers_port-3-218x300_96dpi.jpg

Profile:
Daniel Kremers is a senior research fellow at the German Institute for Japanese Studies, Tokyo. He received his PhD in Japanese Studies from Martin-Luther-University Halle-Wittenberg in Germany. In his current research he focuses on democratic structures and practices in local communities and their effects on energy policies. Besides that Daniel researches and publishes on Japan's labor migration policies and the global reception of European political philosophy.


Moderator : Rémi SCOCCIMARRO (UMIFRE 19 - MFJ)
Organization : Bureau français de la MFJ
Co-organization : CCI France Japon

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Limites de la société / Frontières de la sociologie.
Quels renouvellements pour la discipline sociologique ?

[ Colloque ]

en français avec traduction simultanée
lundi 18 septembre 2017 / 13h30 – 18h
Auditorium
Yves DÉLOYE (Institut d'études politiques de Bordeaux), NAKAJIMA Michio (univ. de jeunes filles de Nara), OGINO Masahiro (univ. Kwansei Gakuin), OKAZAKI Hiroki (univ. Kôbe Gakuin)
20170918.jpg

  À l’heure de célébrer le centenaire de la disparition de Durkheim, nous ne pouvons plus penser la société contemporaine comme un système organique et cohérent. Ni la communauté ni l’État ne sont plus des unités autonomes aux contours définis. La société constitue l’espace de confrontation entre les forces de mondialisation et les forces de démarcation régionale ou nationale. Les premières se développent en dépassant les limites régionales et nationales, tandis que les secondes visent au contraire à renforcer ces limites. Ces forces s’affrontent, s’annihilent puis s’associent en suscitant des transformations réciproques au long d’un ensemble de processus complexes. De ce fait, les limites de la société contemporaine sont incertaines, opaques et inscrites dans un processus incessant de reconstruction.
  Ainsi la question des réfugiés et les problèmes migratoires auxquels les pays de l’Union européenne sont confrontés questionnent les limites de la société. Les migrants appartiennent-ils à notre communauté ? Jusqu’à quel point, et quelle est la légitimité de la ligne de démarcation entre eux et nous ?
 Dès lors, qu’advient-il de la sociologie quand son objet devient ainsi mouvant et incertain ? On pourrait être tenté de penser que les discours sociologiques, qui supposent une cohérence de la société, perdent de leur efficacité, que les limites de la sociologie deviennent elles aussi incertaines.
 Pour appréhender les phénomènes sociaux contemporains dans toute leur complexité, il est nécessaire de repenser la sociologie en tant que discipline, de construire de nouveaux paradigmes ou au moins d’élaborer de nouvelles méthodes. À cette fin, il est aussi indispensable de réexaminer ses fondements historiques.
 Ce colloque est un essai d’actualisation en vue non seulement d’observer les phénomènes qui se produisent aux frontières de la société d’aujourd’hui, mais également d’examiner sous plusieurs angles les différentes théories et méthodes qui permettent de les comprendre.

20170918programme.jpg
Cliquez sur l'image pour plus d'information

Programme
(Première partie) Modérateur:SHIRATORI Yoshihiko (univ. de Kôbe)
13h30 – 13h40 Présentation du colloque:NAKAJIMA Michio (univ. de jeunes filles de Nara), présentation des conférenciers:SHIRATORI Yoshihiko (univ. de Kôbe)
13h40 – 14h40 Intervention:Yves DÉLOYE (Institut d’études politiques de Bordeaux, Centre Émile Durkheim)
14h40 – 15h Discussion:OGAWA Nobuhiko (univ. de jeunes filles de Nara), FURUICHI Tarô (univ. Bunkyô Gakuin)
15h – 15h30 Réponse d’Yves DÉLOYE et questions-réponses avec le public 

Pause

(Deuxième partie) Modérateur:KITAGAKI Tôru (univ. Seinan Gakuin)
15h40 – 16h40 Intervention:OKAZAKI Hiroki (univ. Kôbe Gakuin), OGINO Masahiro (univ. Kansei Gakuin)
16h40 – 17h Discussion:Yves DÉLOYE
17h – 18h  Discussion générale


Discutants :
FURUICHI Tarô (univ. Bunkyô Gakuin),
OGAWA Nobuhiko (univ. de jeunes filles de Nara)
Modérateurs : KITAGAKI Tôru (univ. Seinan Gakuin),
SHIRATORI Yoshihiko (univ. de Kôbe)

Organisation : Groupe de recherche «Quels renouvellements pour la discipline sociologique ? À partir de la sociologie durkheimienne » (JSPS KAKENHI Grant Number 15H03409),
Société franco-japonaise de sociologie,
Association japonaise d'études durkheimiennes
Co-organisation : Fondation MFJ, Bureau français de la MFJ

Mail : nichifutsusocio[at]gmail.com 

http://www.nichifutsu-socio.com

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Le devenir du monde occidentalo-centré.
Réflexion sur loi et politique, droits de l’homme et culture au XXIe siècle

[ Grand débat ]

en français avec traduction simultanée
vendredi 22 septembre 2017 / 18h30 – 20h30
Auditorium
Mireille DELMAS-MARTY (professeure émérite du Collège de France, membre de l’Institut),
ÔNUMA Yasuaki (professeur émérite de l'université de Tokyo)


Ce débat réunit deux figures majeures du monde juridique en France et au Japon : Mireille DELMAS-MARTY et ÔNUMA Yasuaki, qui continuent de scruter sans relâche les spécificités de notre XXIe siècle. Ils aborderont la question des droits de l'homme, au cœur des temps présents, interrogeront les problématiques de l'impérialisme et des responsabilités d'après-guerre, et exploreront les enjeux de l'intégration et des discours contemporains sur les droits de l'homme.

INSCRIPTION CLOSE


Profils:

DelmasMarty.jpg

Mireille Delmas-Marty
Juriste, professeure au Collège de France (Études juridiques comparatives et internationalisation du droit), puis membre de l'Institut de France (Académie des Sciences Morales et Politiques). Elle a publié de nombreux ouvrages sur le droit pénal, le droit pénal des affaires, les droits de l'homme et la mondialisation du droit, parmi lesquels : Le flou du droit (PUF 2e éd. 2004) ; Pour un droit commun (Seuil 1994) ; Vers un droit commun de l'humanité (Textuel 2e éd. 2005) ; Trois défis pour un droit mondial (Seuil 1998) ; Les forces imaginantes du droit : (I) Le relatif et l'universel, (II) Le pluralisme ordonné, (III) La refondation des pouvoirs, (IV) Vers une communauté de valeurs ? (Seuil 2004-2011) ; La Chine et la démocratie (avec Pierre-Étienne Will, Fayard 2007) ; Libertés et sûreté dans un monde dangereux (Seuil 2010) ; Résister, responsabiliser, anticiper (Seuil 2013) ; Aux quatre vents du monde. Petit guide de navigation sur l'océan de la mondialisation (Seuil 2016).


東大2009-2.JPG

ÔNUMA Yasuaki
Professeur émérite de l'université de Tokyo, spécialiste du droit international. Il est l’auteur de nombreux ouvrages en japonais, dont Introduction à la théorie de la responsabilité de la guerre (Sensô sekininron josetsu『戦争責任論序説』, University of Tokyo Press, 1975), Du procès de Tokyo à la pensée de la responsabilité de l’après-guerre (Tôkyô saiban kara sengo sekinin no shisô he 『東京裁判から戦後責任の思想へ』, Yûsindôkôbunsha,1997), Au-delà du mythe d’une société mono-ethnique (Tan.itsu minzoku shakai no shinwa wo koete 『単一民族社会の神話を超えて』, Tôshindô,1986), Droits de l’homme, nation, civilisation : d’une vision universaliste des droits de l’homme à une vision trans-civilisationnelle  (Jinken, kokka, bunmei : fuhen shugiteki jinkenkan kara bunsaiteki jinkenkan he 『人権、国家、文明 : 普遍主義的人権観から文際的人権観へ』, Chikumashobô, 1998), La question des « femmes de réconfort » (« Ian-fu » mondai towa nanidattanoka ?『「慰安婦」問題とは何だったのか』, Chûkôshinsho, 2007).
Il a également publié, en français, Le droit international et le Japon : une vision trans-civilisationnelle du monde (Éditions A. Pedone, 2016).

Modérateur : YAMAMOTO Hajime (univ. Keiô-gijuku)
Organisation : Fondation MFJ, Bureau français de la MFJ


* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Séminaire de méthodologie

Séminaire Doctoral


en français sans traduction
mardi 26 septembre 2017 / 18h – 20h
salle 601
Maison franco-japonaise
Institut français de recherche sur le Japon UMIFRE 19
Séminaire doctoral


seminaire doctoral.jpg

Ce séminaire mensuel s'adresse principalement aux doctorants francophones en sciences humaines et sociales, mais demeure également ouvert aux étudiants de Master ou autres jeunes chercheurs. Organisé par des étudiants et pour des étudiants, encadré par le directeur et les chercheurs de la Maison franco-japonaise, il s'agit d'un espace dédié à la présentation de travaux de recherche, quel que soit leur stade d'avancement, permettant de discuter collectivement des problèmes méthodologiques rencontrés tout au long du processus d'élaboration de la thèse.
Se déroulant sous la forme d'exposés suivis d'un échange avec la salle, le séminaire constitue un entraînement à la prise de parole en public, à la présentation claire et adaptée de son sujet, à la maîtrise des outils logiciels de projection. Les participants de l'auditoire bénéficient quant à eux de l'expérience de leurs collègues et sont conviés à s'interroger sur des questions de méthode qui leur sont propres. Ils profitent, en outre, de connaissances et résultats souvent encore inédits de la recherche sur le Japon.
Chaque séance est animée par un des membres de l'équipe coordinatrice. Elle est consacrée d'abord, pendant environ 30 minutes, à une mise en commun des connaissances sur un aspect pratique de la formation doctorale et à un échange d'informations entre toutes les personnes présentes (annonces diverses, espace de questions libres, etc.). Puis, deux intervenants présentent leurs travaux : ils disposent chacun de 45 minutes en tout, dont 20-25 minutes de présentation orale, le reste du temps étant dédié à la discussion collective.
Chaque présentation doit comprendre l'explication de la problématique, un bref état des lieux critique de la recherche, les sources utilisées, une explication sur le choix du sujet et la manière dont l'exposé du jour s'insère dans la thèse, ainsi qu'éventuellement un plan de la thèse, et les difficultés rencontrées le cas échéant.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Traduire les sciences humaines et sociales à l’heure de la mondialisation : conditions et obstacles

[ Conférence ]

en français avec traduction simultanée
samedi 30 septembre 2017 / 18h30 – 20h30
Auditorium
Gisèle SAPIRO (EHESS)
Discutant : ISHIDA Hidetaka (univ. de Tokyo)
sapiro5.jpg

Comme l'a pointé Pierre Bourdieu, la circulation internationale des idées dépend d'une série de facteurs sociaux et de l'action d'intermédiaires. La traduction d'ouvrages de sciences humaines et sociales constitue un site d'observation privilégié des mécanismes à l'œuvre dans ces transferts. Quels facteurs la favorisent ou y font obstacle ? On exposera un ensemble de facteurs ayant un impact sur les chances d'un livre d'être traduit : rapports de force entre les langues et les cultures, capital symbolique et autres propriétés de l'auteur (genre, position académique, capital social), propriétés de l'ouvrage (contenu, style, longueur), capital symbolique de l'éditeur, réseaux et financements. Ce modèle se fonde sur une analyse quantitative et qualitative des flux de traduction entre le français et d'autres langues à l'heure de la globalisation, période qui a vu la position de la France décliner au profit des États-Unis. Des exemples des enjeux de ces transferts comprennent entre autres les cas de Bourdieu, Derrida, Deleuze, Cixous et Piketty.


Modératrice : Cécile SAKAI (UMIFRE 19 – MFJ)
Organisation : Bureau français de la MFJ
Collaboration : EHESS, Ambassade de France au Japon/IFJ.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > septembre 2017

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)