Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

mars 2017

Séminaire de méthodologie

Séminaire doctoral


en français sans traduction
mardi 07 mars 2017 / 18h – 20h
salle 601
seminaire doctoral.jpg

Nous commencerons la séance par une discussion consacrée à la publication des travaux de recherches introduite par Jean-Michel BUTEL, maître de conférences à l’INALCO, et chercheur à la Maison Franco-japonaise. Afin d’anticiper leurs échanges, les participants sont invités à préparer quelques questions autour de ce thème.

Nous aurons ensuite le plaisir d’écouter les interventions de :

Sacha DEMAZY, doctorant en socio-anthropologie à l’Université Paris Ouest Nanterre - La Défense.

UNE ENQUÊTE SOCIO-ANTHROPOLOGIQUE DU STRIP-TEASE AU JAPON

 En présentant un aperçu de ce qui se trame dans les théâtres de strip-tease au Japon, cette communication propose une appréhension du corps et de l’agencement du désir sexuel, en tant que construits socio-culturels, par l’analyse de la féminité stéréotypée qui y est représentée et sur l’effet que celle-ci produit sur le capital de virilité de client-spectateurs qui viennent l’admirer.
 Cet exposé souhaite in fine suggérer une réflexion sur la façon de concevoir le corps et ses représentations érotiques — conséquence de transformations sociétales — conformément aux interprétations d’un cadre culturel mouvant (théorie des scripts sexuels) que l’on peut comprendre et intégrer à notre perception de la réalité sociale.
 Le chercheur se doit donc de composer avec ces soucis d’ancrages, aussi bien au niveau disciplinaire qu’au niveau du contexte socio-culturel des pratiques. Nous proposons ici de présenter la manière dont ces problématiques spécifiques à l’étude des cultures ludiques, ont affecté l’organisation de notre objet d’étude et notre méthodologie de recherche.

Et de :

Laurent JAUBERT
, doctorant en géographie à l’Université Lyon 2, UMR “Environnement,
ville, société”, boursier du MEXT à l’Université de Tokyo.

LA DOMINATION SPATIALE À TOKYO

 Au premier abord, la présence de relations de domination spatiale à Tokyo — ou ailleurs — semble légitime et peu surprenante. Pourtant, bien que le terme de domination nous soit relativement familier, l’état de ses mécanismes internes et de ses effets demeure opaque. Comment en effet répondre à la question, qu’est-ce que dominer spatialement ? Ou plus concrètement encore, qu’est-ce qu’être riche à Tokyo ? Mais surtout, comment et pourquoi la domination spatiale est rendue possible quand les individus sont égaux devant la loi ?
 Pour comprendre, un des points d’approche les plus fructueux semble être celui d’une analyse catégorique de la qualité urbaine, et ce pour deux raisons. Premièrement, celle-ci a l’avantage de traverser tous les types de lieux (logements, bureaux, commerces, etc.) de l’expérience urbaine, car indépendamment de sa fonction le bâti possède nécessairement une qualité qui plus est comparable à d’autres. Secondement, la ville demeure indissociable de ses citoyens, ils y logent, travaillent et consomment.
 Leurs cheminements en ville (modes de vie), indexés de qualités urbaines (aménités, etc.) donnent lieu à l’intérêt de l’étude de la domination spatiale, car si le champ d’implications de cette dernière se limitait au tissu urbain sans atteindre le quotidien des individus, une telle recherche n’aurait que peu d’intérêt.
 Partant de ce point de vue, il devient naturel de questionner la planification urbaine qui construit, organise et même hiérarchise physiquement la ville. Pourquoi par exemple, est-il possible, dans le cadre de la loi, de réguler un lieu de manière très stricte afin de le protéger de la pression foncière et pas un autre ? Ou encore, pourquoi engager de coûteux travaux d’embellissement tels que l’enfouissement de câbles électriques là et pas ailleurs ?
 Finalement, de manière à sortir le terme de son ésotérisme, nous tentons dans notre recherche de donner une définition logique précise de la domination spatiale, c’est-à-dire abstraite de l’exiguïté du cas concret.
 Cette présentation, dans une optique de préparation à la soutenance de thèse de doctorat à venir, sera didactiquement orientée vers notre résultat final, une introduction à la ville quotient, concept synthétique de notre définition de la domination spatiale.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Colloque et exposition

À l'occasion du centenaire de la mort de WATANABE Seitei
L'aube de l'art moderne en France et au Japon


en japonais sans traduction
vendredi 10 mars 2017 / 17h - 20h30
Auditorium
ARAYASHIKI Tôru (ex-Pdt. du musée Pola), FURUTA Ryô (musée de l’univ. des arts de Tokyo), IWAKIRI Shin.ichirô (historien d’art), NOJI Kôichirô (Sen-oku Hakuko-kan), MIURA Atsushi (univ. de Tokyo), OKABE Masayuki (univ. Teikyô), SATO Dôshin (univ. des arts de Tokyo), SHIOYA Jun (Tokyo National Research Institute for Cultural Properties), YAMASHITA Yûji (univ. Meiji-gakuin) , UEDA Sayoko (The Museum of Kyoto)
seitei2.png
WATANABE Seitei,Birds and flowers, 1916, collection privée

*Inscription close

Exposition Watanabe Seitei à la galerie de la Maison franco-japonaise (entrée libre)
du 9 au 11 mars, 11h-18h

開催趣旨:
渡辺省亭(嘉永4年―大正7年、1852-1918 年)は、日本画家、装飾美術家、版画家、雑誌出版者として幕末から大正初めまで、日本近代社会の揺籃期に美術にとどまらず、産業、文化全体のなかで革新的活動をなし、影響を与えた人物でした。また、明治11年(1878年)、
パリ万国博覧会に出品した工芸図案で銅牌を獲得し、日本最初の輸出国策会社・起立工商会社の社員として、林忠正などとともに、パリに派遣され、フランスに渡った最初の日本画家でした。パリでは、ドガやマネ、デ・ニッティスなど印象派の画家たちの前で、日本画制作の実演をし、交流をしました。花鳥画を描く、その技法と、芸術精神、美意識は、フランス美術界にも影響を与え、ジャポニスムの契機の一つとなり、日仏美術交流の黎明期に重要な足跡を残しました。帰国後は、滞仏中に学んだ西洋の写実を取り入れた新様式により作品を描き、迎賓館の装飾に当たり、啓蒙のための美術雑誌を発行、挿絵に裸婦を描き、美の概念を広く社会に問いかけました。伝統を受け継ぎながら、清新な美意識は、鏑木清方、竹内栖鳳らに近代日本美術史に流れていきます。長らく、忘却されていましたが、近年、研究と再評価が急速に進みました。2017年4月2日に100回忌を迎えることを記念して、初めて、その芸術と功績を振り返るシンポジウムを開催いたします。


プログラム
17:00-17:05 フランス事務所長挨拶

第1セッション 渡辺省亭の基礎研究
司会 植田彩芳子(京都府文化博物館学芸員)
17:05-17:20 「渡辺省亭の生涯と作品」
17:20-17:55 「渡辺省亭と日仏美術の黎明」 
岡部昌幸(帝京大学教授)

17:55-18:05  休憩


18:05-18:40 「省亭の歴史画ー師・容斎を越えて」    
塩谷純(東京文化財研究所近・現代視覚芸術研究室長) 

18:40-19:00  コーヒーブレイク

第2セッション パネル・ディスカッション 渡辺省亭再評価へ
19:00-20:30 司会 岡部昌幸

パネリスト
佐藤道信(東京芸術大学教授) 
山下裕二(明治学院大学教授・山種美術館顧問) 
野地耕一郎(泉屋博古分館館長) 
塩谷純

コメンテーター
荒屋鋪透(ポーラ美術館前館長)
三浦篤(東京大学教授、日仏会館理事)
岩切信一郎(美術史家)
古田亮(東京芸術大学大学博物館准教授)

Organisation: Comité d'exposition Watanabe Seitei
Co-organisation : Bureau français de la MFJ
Concours : Society for the Study of Japonisme, The Fenollosa Society of Japan
Collaboration : Kashima-Arts Co.,Ltd.

seitei.png

Exposition Watanabe Seitei du 18 mars au 9 avril à Kashima-Arts. Cliquez sur le lien pour plus d'informationhttp://www.kashima-arts.co.jp/

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Lunch Seminar on Japanese Economy and Society

The Myth of Japanese Rearmament


en anglais sans traduction
vendredi 17 mars 2017 / 12:30 – 14:00
Room 601
Robert DUJARRIC (Temple University)
20170317.jpg

Summary:
Supporters of Prime Minister Abe claim that, thanks to him, "Japan is back," echoing the Terminator's famous line, "I'll be back." As evidence they point to the new security legislation, the liberalization of arms exports, and a beefed up national security budget. Left-wing opponents of the government, both in Japan and overseas, warn that Japan is "rearming" and developing the legal basis for what could be a return to the dark old days of the early Showa era. In truth, the actual changes made to Japanese security policy have been minor. What some herald as the dawn of a new era is actually more akin to minimalist incrementalism than to drastic change. Today, Japan is facing its most frightening challenge since 1945 in the shape of the Trump presidency. Will this force Abe to alter Japan's national defense policy?

robertdujarric.jpg

Profile:
Robert Dujarric has been director of the Institute of Contemporary Asian Studies (ICAS) at Temple University, Japan since 2007. He graduated from Harvard College and holds an MBA from Yale University. He has lived in Tokyo since 2004, when he was a Council on Foreign Relations/Hitachi-sponsored fellow at the Research Institute of Economy, Trade and Industry (RIETI). His major research interests are Japan, Asian security, and US foreign policy. For more information visit: http://www.tuj.ac.jp/icas/staff.html

Moderator: Rémi SCOCCIMARRO (UMIFRE 19 - MFJ)

Organization: Bureau français de la MFJ
Co-organization: CCI France Japon.



* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Colloque franco-japonais à l'occasion de la Journée internationale des femmes

Repenser « Femmes et pauvreté » : l’explosion des inégalités sociales


avec traduction
samedi 18 mars 2017 / 13h – 18h
Auditorium
HAYASHI Yoko (avocate, ex-présidente du Comité pour l'élimination de la discrimination à égard des femmes aux Nations Unies), KUSANO Izumi (univ. Teikyo), PFEFFERKORN Roland (univ. de Strasbourg), SUZUKI Minako (univ. Hitotsubashi), UEDA Mika (Institut des sciences humaines de l'univ. Toyo)
20170318.jpg
Cliquer sur l'image pour plus d'information

De nos jours, les inégalités sociales se propagent dans le monde entier. Le problème de l’exclusion se retrouve un peu partout, non seulement sur le marché du travail mais aussi dans l’éducation, dans l’accès au logement, etc. Les exclus vivent quotidiennement la lutte contre la pauvreté. À toutes les époques, les plus pauvres, ce sont toujours les femmes. Au Japon dans les familles monoparentales (une femme à la tête), la pauvreté semble se transmettre de génération en génération. En France, ce problème connaît-il la même tendance ? Qu’en est-il de la situation les hommes ? Quels soutiens et quelles solutions peut-on envisager face au problème de la pauvreté, qui frappent surtout la population féminine ?


Programme

13h Mot d’ouverture : Cécile SAKAI (Directrice du Bureau français de la MFJ)
 Introduction : Nobuko KIMURA (univ. Meiji)

Ⅰ. Présidence : YOSHIKAWA Kaeko (univ. Des arts et du dessin de Kyoto)
13h10  Femmes et pauvreté au Japon : « que nous disent les statistiques? »
       KUSANO Izumi (univ. Teikyo)

13h40 
Conditions de vie des mères de moins de vingt ans au Japon
UEDA Mika (Institut des sciences humaines de l’univ. Toyo)

14h10 
Vivre l’exclusion――le cas des femmes immigrées /réfugiées en France
 SUZUKI Minako (doctorante à l’univ. Hitotsubashi)

14h40  Discussion
14h55  Pause

Ⅱ     Présidence : SATO Tomoko (univ. Kantogakuin)
15h05  Femmes et pauvreté en France : « que nous disent les statistiques? »
PFEFFERKORN Roland (univ. de Strasbourg)            

15h35 
1. Discrimination, cause principale de la pauvreté féminine
2. À propos du rapport pour la France du Comité pour l’élimination de la
discrimination à l’égard des femmes (2016.7)

HAYASHI Yoko (avocate, ex-présidente du Comité pour l’élimination de la
discrimination à l’égard des femmes aux Nations Unies)

16h15  Discussion
16h30  Pause

Ⅲ     Présidence : TANASAWA Naoko (Institut des sciences humaines de l’univ. Toyo)
16h40 Table ronde : Quels soutiens et quelles solutions pour remédier à la pauvreté féminine ?
17h40  Discussion

18h    Mot de clôture : KIMURA Nobuko


Modératrices :
KIMURA Nobuko (univ.Meiji), SATO Tomoko (univ. Kantogakuin), TANASAWA Naoko (Institut des sciences humaines de l'univ. Toyo), YOSHIKAWA Kaeko (univ. des arts et du dessin de Kyoto)
Organisation :  Société franco-japonaise des études sur les femmes (SFJEF)
Co-organisation : Fondation MFJ, Bureau français de la MFJ

En français et en japonais avec traduction simultanée à partir de deuxième partie

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Conférence d’Augustin Berque

Histoire de l'habitat idéal. De la Source aux fleurs de pêcher à l'urbanité insoutenable

[ Conférence ]

en japonais sans traduction
mardi 21 mars 2017 / 18h – 19h30
Auditorium
Augustin BERQUE (EHESS)
20170321.jpeg


Résumé : L'idéalisation de la maison individuelle au plus près de la nature a une longue histoire, qui remonte en Occident au mythe arcadien et en Orient au mythe de la Grande Identité (Daidou), en passant par l'invention du paysage dans la Chine des Six Dynasties, pour aboutir, vers la fin du XXe siècle, à l'urbain diffus (kakusan toshika), dont l'empreinte écologique est insoutenable.

Inscription : https://www.mfjtokyo.or.jp/fr/events.html
tel : 03-5424-1141
Organisation : Fondation MFJ
Co-organisation : Bureau français de la MFJ

En japonais sans traduction

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Pierre Rossier : un photographe intrépide témoin de l’ouverture du Japon

[ Conférence ]

en français avec traduction
vendredi 24 mars 2017 / 18h – 19h
Auditorium puis vernissage à la Galerie
Philippe DALLAIS (univ. de Zurich)
Rossier.jpg
Cliquez sur l'image pour plus d'information

Exposition 
Bakumatsu en 3D
Pierre Rossier : un photographe suisse pionnier au Japon et en Asie, 1858-1862

Galerie de la MFJ du 24 mars au 7 avril, 10h-18h (fermé le lundi)
Vernissage de l'exposition : 19h-20h après la conférence 

Résumé
À l'occasion de l'inauguration de l'exposition "Bakumatsu en 3D. Pierre Rossier: un photographe suisse pionnier au Japon et en Asie, 1858-1862", Philippe Dallais, commissaire de l'exposition, effectuera une présentation de son projet photographique autour de l'œuvre de Pierre Rossier.

Pierre Rossier (1829-1886) est né dans une famille paysanne modeste du canton de Fribourg (Suisse). Il devient photographe et part à Londres en 1855 où il est engagé par la célèbre firme Negretti & Zambra. Rossier devient son photographe et représentant officiel en Asie. Il est envoyé en Chine en 1858, puis il se rend aux Philippines, au Japon de 1859 à 1861, et en Thaïlande. En 1862, à son retour en Suisse, Rossier fonde un studio photographique dans la ville de Fribourg.
Rossier est le premier photographe professionnel à visiter le Japon. Il enseigne également la photographie à Ueno Hikoma. Ses 66 plaques stéréoscopiques sont les premières images du Japon à être commercialisées en Occident. Cette exposition présente une importante sélection de son œuvre exceptionnelle et rarissime, dont les vues stéréoscopiques du Japon et de Fribourg ont été assemblées dans de surprenants diaporamas dynamiques en 3D.

Profil
Philippe Dallais a étudié l’ethnologie, l’archéologie et l’histoire de l’art à l’université de Neuchâtel. Il a effectué de nombreuses recherches au Japon dès 1991, particulièrement à Hokkaidô. Ses recherches portent notamment sur le peuple Ainu et son patrimoine culturel, ainsi que sur les relations entre la Suisse et le Japon. Ses autres domaines de recherche se situent en anthropologie visuelle (photographie), en anthropologie du patrimoine et en muséologie. De 2004 à 2011, il a occupé la fonction de chargé de cours en anthropologie visuelle et du Japon à l’université de Zurich. Il a été responsable des collections photographiques du département d’anthropologie visuelle du Musée d’ethnographie de l’université de Zurich. Il est actuellement doctorant à l’université de Zurich, commissaire d’expositions et consultant. Il a récemment publié un ouvrage commémoratif disponible en libre-accès: 150 ans de relations diplomatiques entre la Suisse et le Japon.
https://www.fdfa.admin.ch/eda/en/home/services-and-publications/publications/alle-publikationen.html/content/publikationen/en/eda/schweizer-aussenpolitik/150-Years-Switzerland-Japan

Modérateur : Nicolas MOLLARD (UMIFRE 19 - MFJ)
Organisation : Bureau français de la MFJ

Series 2No2301.jpg
教練中の日本人兵士 | 1860 - Soldats japonais à l’entrainement. © Tom Burnett.

Series 2No19No54.jpg
戦闘服を着た日本人役人たち | 1860 - Officiers japonais en armure. © Tim Merritte.


À noter, l'exposition conjointe avec The International House of Japan Library, la Deutsches Institut für Japanstudien Bibliothek et la bibliothèque de la Maison franco-japonaise "Bakumatsu, la fin du shôgunat" se tiendra à la bibliothèque de la MFJ du 1er au 31 mars 2017. 
 





* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Symposium organisé par la Société Franco-japonaise d’études orientales

Impact de l’introduction de la notion de “religion” en Asie de l’Est au début de l’époque moderne


en japonais sans traduction
dimanche 26 mars 2017 / 13h20 – 18h
salle 601
BABA Norihisa (Institut des études asiatiques, université de Tokyo), Didier DAVIN (Institut national de la littérature japonaise), FUJII Jun (université Komazawa), IYANAGA Nobumi (société Franco-japonaise d’études orientales), MAKINO Motonori (Tōyō Bunko),  Martin NOGUEIRA RAMOS (EFEO)
201703261.jpg
「ドチリナ・キリシタン」1592, Amakusa, Tōyō Bunko, Bien culturel important nationale

Au début de l’ère moderne, avec le déferlement de la puissance occidentale dans le monde, les missions chrétiennes se répandirent dans différents pays de l’Asie. En conséquence de ce mouvement général, le concept de « religion », qui n’y existait pas jusqu’alors, y fut introduit avec celui de la « liberté de religion. » Le présent symposium voudrait examiner quelles en furent les conséquences dans différentes cultures de l'Asie de l'Est.

Programme

13h20     Ouverture de la salle
13h30     Mot d’ouverture : Nakatani Hideaki (université des études étrangères du Kansai)
               Présentation du thème général : Iyanaga Nobumi (société Franco-japonaise d’études orientales)

13h40     Keynote speech : 「19世紀日本における「信教の自由」の問題をめぐる諸観点——カトリック教会の事例を中心に」(Différents regards sur la question de « la liberté religieuse » dans le Japon du XIXe siècle. Réflexion centrée sur le cas de l’Église catholique)
Martin Nogueira Ramos (EFEO)

14h30    「一つの宗派、複数の宗教? 初期近世臨済宗の変化と「宗教」の一考察」(Une seule école, plusieurs religions ? Réflexions sur la notion de religion et les changements de l’école Rinzai au début de l’époque d’Edo)
Didier Davin (Institut national de la littérature japonaise)

15h00    「ベトナムにおける近代的宗教概念の誕生——あるカトリック儒家の言説から」(La naissance du concept moderne de « religion » au Vietnam : du point de vue d’un confucéen catholique) Makino Motonori (Tōyō Bunko)

15h30    Pause-café

15h45    「近代初期日本および中国における『宗教』という用語の導入について」(Sur l’introduction du terme « religion » au début de l’époque moderne au Japon et en Chine)
Fujii Jun (université Komazawa)

16h15    「釈宗演と『大乗仏教』概念の形成」(Shaku Sōen et la formation de la notion du « Bouddhisme du Grand Véhicule ») Baba Norihisa (Institut des études asiatiques, université de Tokyo)

16h50    Discussion générale

18h        Fin

Président du symposium
: Nakatani Hideaki (université des études étrangères du Kansai)
Discussant : Iyanaga Nobumi (société Franco-japonaise d’études orientales)
Organisation : la Société franco-japonaise d’études orientales
Collaboration : Bureau français de la MFJ

201703263.jpg
「サンスクリットの妙法蓮華経」 1070, Népal, Tōyō Bunko


Cliquez le lien pour plus d'information sur la Société Franco-japonaise d’études orientales http://www.classics.jp/sofjeo/

Cliquez le lien pour télécharger le programme http://classics.jp/sofjeo/pdf/symposium_programme%20-2017MAR26.pdf

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Le système de protection des droits fondamentaux en Europe.
Le problème spécifique de l’accession de l’Union Européenne à la Convention européenne des droits de l’homme


en français avec traduction simultanée
lundi 27 mars 2017 / 19h – 20h
Auditorium
Jean-Paul COSTA (Pdt de l’Institut International des Droits de l’Homme – Fondation R. Cassin, professeur invité de l'univ. Ritsumeikan)

20170327.jpg

Modérateur : YAMAMOTO Hajime (univ. Keiô)

Org. : Bureau français de la MFJ.
Collab. : univ. Ritsumeikan, Ambassade de France au Japon/IFJ.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent

Agenda du Bureau Français > mars 2017

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)