Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

février 2017

Colloque à l'occasion de l'exposition « Le murmure et le fracas. Chefs-d'œuvre Nabis des collections du musée d'Orsay »

Vers une réévaluation et de nouvelles interprétations des Nabis


en français avec traduction simultanée
samedi 04 février 2017 / 14h – 16h45
Auditorium
Guy COGEVAL (Président de l’Établissement public des musées d'Orsay et de l'Orangerie), Isabelle CAHN (Conservatrice en chef au musée d'Orsay), KOIZUMI Masaya (univ. Hitotsubashi) , TAKAHASHI Akiya (Directeur du musée Mitsubishi Ichigôkan)
Les Nabis.jpg

* Inscription close.




À la fin des années 1880, les Nabis forment un groupe de jeunes artistes d’avant-garde, influencés par l’art de Gauguin. Ces peintres, autour de Sérusier, Denis, Bonnard, Vuillard, Vallotton ont voulu dépasser les contraintes du naturalisme, à la recherche de l’autonomie des représentations et des images de l’intériorité. À travers leur quête de nouvelles formes artistiques, à la surface des œuvres dans un style décoratif, ces précurseurs ont lancé la révolution douce de l’art moderne.
Mais, au début du XXe siècle, les Nabis ont été oubliés dans l’histoire de l’art moderne. C’est seulement à la fin de ce même siècle qu’ils ont bénéficié d’une nouvelle reconnaissance (notamment avec l’exposition « Nabis », 1993).
Ce colloque, organisé à l’occasion de la première exposition d’envergure tenue au Japon : « Le murmure et le fracas. Chefs-d’œuvre de la collection des Nabis du Musée d’Orsay », accueille Guy Cogeval, Président de l’Établissement public des musées d’Orsay et de l’Orangerie, commissaire général de l’exposition, et Isabelle Cahn, conservatrice en chef, commissaire scientifique de l’exposition, pour mener une nouvelle réflexion sur l’importance des Nabis dans l’histoire de l’art moderne. Dans la lignée des expositions qu’ils ont organisées récemment, sur Vallotton (2014) puis sur Bonnard (2015), qui s’inscrivent dans une réévaluation internationale de l’art des Nabis, ce colloque présentera les recherches et de nouvelles analyses sur ce courant artistique. Avec la participation de spécialistes japonais et une table ronde réunissant l’ensemble des intervenants.


Programme
13h30 Ouverture de la salle

Modérateur TAKAHASHI Akiya (Directeur du musée Mitsubishi Ichigôkan, Tokyo, Conseiller scientifique de l'exposition) 

14h Mot d'ouverture Cécile SAKAI (Directrice du Bureau français de la MFJ)

14h10-14h55(45 min.)
Conférence inaugurale : "Le murmure et le fracas", une nouvelle lecture des Nabis 
Guy COGEVAL (Président de l’Établissement public des musées d'Orsay et de l'Orangerie, commissaire général de l'exposition)
Isabelle CAHN (Conservatrice en chef au Musée d'Orsay, commissaire scientifique de l'exposition)

14h55-15h05  Pause(10 min.)

15h05-15h50 Présentations(20 min. par intervention)
1: Réflexion sur la réception des Nabis
KOIZUMI Masaya (univ. Hitotsubashi)
2: Les Nabis entre "kawaii" et sentiment inconfortable 
TAKAHASHI Akiya (Directeur du musée Mitsubishi Ichigôkan, Tokyo) 

15h50-16h  Pause(10 min.)

16h-16h45(45 min.) 
Table ronde avec les intervenants et questions du public
Modérateur : TAKAHASHI Akiya
Intervenants : Guy COGEVAL, Isabelle CAHN, KOIZUMI Masaya, TAKAHASHI Akiya

16h45  Clôture


Organisation : Musée Mitsubishi Ichigôkan, Bureau français de la MFJ
Concours : Société franco-japonaise d'art et d'archéologie
Frais de participation : 1 000 yens (gratuit pour les étudiants, membres MFJ et membres de la Société franco-japonaise d’art et d’archéologie)

Pour plus d'information, cliquez sur le lien suivant : http://mimt.jp/nabis/

femme.jpg
Pierre Bonnard, Femmes au jardin, Femme à la robe à pois blanc © RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski / distributed by AMF


* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Des quartiers populaires aux études supérieures.
Une approche ethnographique dans la France d'aujourd'hui


avec traduction
vendredi 10 février 2017 / 18h30 – 20h30
salle 601
Fabien TRUONG (université Paris 8)
20170210.jpg

Résumé :
Des émeutes de 2005 aux attentats de janvier 2015, Fabien Truong a accompagné une vingtaine d’anciens élèves des banlieues populaires issus de l’immigration, du bac jusqu’à la fin de leurs études. Il dresse le portrait d’une certaine jeunesse française, loin des clichés médiatiques, qui incarne la face cachée d’une passion nationale : sortir de sa condition par l’école. Confrontés au stigmate des origines, à l’impératif de rentabilité assigné aux études longues et à la précarité massive, ces jeunes mènent un combat ordinaire pour gagner l’estime de soi et apprendre à naviguer entre les multiples frontières du monde social. Fabien Truong donne également à entendre leurs discours comme un récit initiatique.

fabientruongwall.jpg

Profil :
Fabien Truong est sociologue (CSU) et professeur agrégé au département de sociologie et d'anthropologie de l’université Paris 8.

Modérateur : Rémi SCOCCIMARRO (UMIFRE 19–MFJ)
Organisation : Bureau français de la MFJ
Collaboration : Kansai NPO Alliance
En français avec traduction consécutive

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Deux missions civilisatrices en concurrence : Japonais et Français pendant la guerre des Boxers en Chine (1900)


en français avec traduction
mardi 14 février 2017 / 18h – 20h
salle 601
Pierre SINGARAVÉLOU (univ.Paris I)
pierre singaravelou.jpeg

Modératrice : HIRANO Chikako (univ.Musashi)
Organisation : Bureau français de la MFJ
Co-organisation : La société de sciences humaines et culturelles à l’Université Musashi

En français avec traduction consécutive

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Discussion sur les nouvelles perspectives en histoire, autour de : Quentin Deluermoz et Pierre Singaravélou, Pour une histoire des possibles. Analyses contrefactuelles et futurs non advenus, Éditions du Seuil, 2016.

[ Séminaire ]

en français sans traduction
vendredi 17 février 2017 / 18h30 - 20h00
salle 601
Pierre SINGARAVÉLOU (univ.Paris I)
72244.gif



Modérateur : NISHITANI Osamu (univ. Rikkyô)
Discutants : Yôsuke MORIMOTO (univ. de Tokyo), Yotetsu TONAKI (univ. Keiô)
Organisation : Bureau français de la MFJ
En français sans traduction




* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

L’université pour les intellectuels, pour les étudiants et pour tous


en français avec traduction simultanée
samedi 18 février 2017 / 10h – 18h
salle 601
Christophe CHARLE (univ. Paris 1), Frédéric NEYRAT (univ. de Rouen), OMAE Atsumi (univ. de Joetsu), OKAYAMA Shigeru (univ. Waseda), SHIRATORI Yoshihiko (univ. de Kobe), Charles SOULIÉ (univ. Paris 8)
vieintellectuelleenfrance.jpg

Débat franco-japonais sur le rôle propre de l’université dans la formation des intellectuels et de citoyens éclairés. En 2007, François Fillon , alors premier ministre sous la présidence de Nicolas Sarkozy, a réussi à faire voter la loi LRU. À trois mois de la présidentielle de 2017, il serait opportun pour les Français de faire de l’université un enjeu politique. Pour cela, il est nécessaire de mettre en perspective historique les changements survenus à l’université depuis plus de dix ans. Et il en est de même pour les Japonais qui connaissent depuis les années 90 des réformes répétées. Ce débat sera l’occasion d’écouter notamment Christophe Charle qui a récemment publié avec Laurent Jeanpierre La vie intellectuelle en France (2 tomes, Seuil).

Programme

10h-10h40  Yoshihiko Shiratori (université de Kobe) : Présentation du colloque et communication « L'université française et l'université japonaise : une perspective comparative »

10h40-11h10   Atsumi Omae (université de Joetsu) : « Le développement et la disparition de l'"École normale supérieure" à Tokyo : pour ne pas répéter les erreurs de la formation des maîtres d'avant-guerre »

11h15-11h45  Shigeru Okayama (université Waseda) : « L’université imaginaire de Mallarmé pour les symbolistes : entre Affaire Dreyfus et Crise de la poésie  »  

11h45-12h15 : discussion

déjeuner (12h30-14h)

14h-15h30  Christophe Charle (université Paris 1) : Présentation du livre La vie intellectuelle en France (deux tomes, édition du Seuil, 2016) et communication « Transformations universitaires et évolutions de la vie intellectuelle en France depuis les années 1880 jusqu’aux années 1960 »

15h30-16h  pause

16h-16h30  Charles Soulié (université Paris 8) : « Les intellectuels français, mai 68 et l’utopie du Centre universitaire expérimental de Vincennes »

16h35-17h05  Frédéric Neyrat (université de Rouen) : « La validation des acquis de l’expérience dans l’enseignement supérieur : bien loin de l’utopie vincennoise d’une université ouverte à tous… »

17h10-18h  discussion


Modérateur : SHIRATORI Yoshihiko (univ. de Kobe)
Organisation : Groupe de recherche « Études comparées des réformes universitaires japonaises et françaises »  (JSPS KAKENHI Grant Number 26381129)
Co-organisation : Société franco-japonaise des sciences de l’éducation, ARESER (Association de réflexion sur l'enseignement supérieur et la recherche), Bureau français de la MFJ
Concours : Librairie Fujiwara

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

L’État et les religions en France
le parcours de la laïcité


en français avec traduction simultanée
lundi 27 février 2017 / 18h30 – 20h30
Auditorium
Philippe PORTIER (EPHE)
Discutant : MORIMOTO Anri (ICU)
20170227.jpg

Comment faire vivre ensemble des individus égaux en droits et différents par leurs convictions ? Pour répondre à ce défi venu de l’avènement de la modernité, la France a instauré, à partir de 1789, un régime « laïque » d’existence politique. Au cours des deux siècles qui viennent de s’écouler, cette laïcité a épousé des formes institutionnelles variées, sous la pression des conjonctures politiques, et, plus encore, des transformations de la figure même de la modernité. On explorera, dans cette conférence, les grands moments de cette histoire.

Philippe Portier est directeur d’études à l’École pratique des hautes études (Paris-Sorbonne), et professeur de science politique à Sciences Po Paris. Il est également directeur du Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (EPHE-CNRS).

Modérateur : DATE Kiyonobu (univ. Sophia)
Organisation : Bureau français de la MFJ
Collaboration : université Sophia
Soutien : JSPS KAKENHI Grant Number 16H03356


* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > février 2017

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)