Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

Séminaire de méthodologie

Séminaire doctoral


en français sans traduction
Date mardi 22 novembre 2016 / 18h – 20h
Lieu salle 601
Maison franco-japonaise
Institut français de recherche sur le Japon UMIFRE 19
Séminaire doctoral


Ce séminaire mensuel s'adresse principalement aux doctorants francophones en sciences humaines et sociales, mais demeure également ouvert aux étudiants de Master ou autres jeunes chercheurs. Organisé par des étudiants et pour des étudiants, encadré par le directeur et les chercheurs de la Maison franco-japonaise, il s'agit d'un espace dédié à la présentation de travaux de recherche, quel que soit leur stade d'avancement, permettant de discuter collectivement des problèmes méthodologiques rencontrés tout au long du processus d'élaboration de la thèse.
Se déroulant sous la forme d'exposés suivis d'un échange avec la salle, le séminaire constitue un entraînement à la prise de parole en public, à la présentation claire et adaptée de son sujet, à la maîtrise des outils logiciels de projection. Les participants de l'auditoire bénéficient quant à eux de l'expérience de leurs collègues et sont conviés à s'interroger sur des questions de méthode qui leur sont propres. Ils profitent, en outre, de connaissances et résultats souvent encore inédits de la recherche sur le Japon.
Chaque séance est animée par un des membres de l'équipe coordinatrice. Elle est consacrée d'abord, pendant environ 30 minutes, à une mise en commun des connaissances sur un aspect pratique de la formation doctorale et à un échange d'informations entre toutes les personnes présentes (annonces diverses, espace de questions libres, etc.). Puis, deux intervenants présentent leurs travaux : ils disposent chacun de 45 minutes en tout, dont 20-25 minutes de présentation orale, le reste du temps étant dédié à la discussion collective.
Chaque présentation doit comprendre l'explication de la problématique, un bref état des lieux critique de la recherche, les sources utilisées, une explication sur le choix du sujet et la manière dont l'exposé du jour s'insère dans la thèse, ainsi qu'éventuellement un plan de la thèse, et les difficultés rencontrées le cas échéant.


Nous commencerons la séance par une discussion consacrée aux réformes touchant l’archivage des thèses, dont le dépôt numérique devient obligatoire. L’article 24 de l’arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat stipule en effet : “Le doctorant fournit sa thèse sous forme numérique selon les prescriptions de l'établissement de soutenance. Il fournit en outre des exemplaires sur support papier destinés aux membres du jury, lorsque ceux-ci en ont exprimé la demande. L'établissement assure alors l'impression de la thèse à partir du support numérique.” Les conséquences pratiques de cette mention sont nombreuses. Cette discussion sera menée par Cécile SAKAI (directrice de la MFJ). Afin de préparer leurs échanges, les participants sont invités à consulter les documents joints.

Nous aurons ensuite le plaisir d’écouter les interventions de :

Antoine ROTH, doctorant en relations internationales (Université de Tokyo)

ENTRE CHINE ET JAPON, VISIONS CROISÉES DE L'ORDRE INTERNATIONAL EN ASIE DE L'EST

Cet exposé portera sur le rôle de la Chine et du Japon dans le façonnement de l’ordre international en Asie de l’Est. Nous discuterons de l’importance de cette question pour mieux comprendre une société internationale où les acteurs extra occidentaux jouent un rôle de plus en plus crucial, ainsi que des éléments théoriques et outils méthodologiques nécessaires pour aborder ce sujet complexe. Toute discussion des normes et institutions sources d’ordre dans la société internationale doit prendre comme point de départ l’« école anglaise » de relations internationales, qui est à l’origine de ces concepts clés. Se concentrer sur l’Asie, et sur la Chine et le Japon plus particulièrement, nécessite également de s’intéresser au rôle de la culture dans la construction de l’identité politique d’un état et d’apporter une dimension historique à l’analyse en prenant en compte le processus par lequel ces deux pays à la civilisation ancienne, riche et distincte furent forcés d’entrer dans une société internationale aux règles dictées par l’Occident. Nous traiterons également des défis liés à l’étude du discours sur l’ordre international propre à la Chine et au Japon, et à l’établissement d’un lien entre ledit discours et la politique étrangère de ces deux états.
Et de :
               
Mehdi EL OUNI, doctorant en études japonaises (Université Jean Moulin Lyon 3 et Université Rikkyô)

LE RÔLE DE L’ACTRICE DANS LE DÉPASSEMENT DES FRONTIÈRES GENRÉES CHEZ TANIZAKI JUNICHIRÔ (1886-1965)

    Les frontières délimitant les genres sont parfois ténues dans la littérature de Tanizaki. Cette ambigüité que l’on pourrait qualifier de « transgenre » peut s’exprimer sous la forme d’hommes aspirant à la féminité ou de personnages féminins qui par leur comportement vont faire preuve d’une masculinité exacerbée. Ce second cas de figure se trouve immanent à une conception de la femme idéale habitant tout un pan de l’œuvre de l’écrivain. L’une des facettes prépondérantes de cette vision idéalisée n’est autre que l’image de l’actrice de cinéma, telle qu’elle est véhiculée dans la société japonaise du début du XXe siècle par les médias ainsi que par le médium lui-même, mais aussi telle qu’elle est perçue par l’auteur. Bien qu’une telle identification des personnages s’opère généralement de façon explicite, derrière ce premier degré est-il possible de percevoir un second plan s’articulant autour d’un ensemble d’attributs constitutifs d’une image socialement ancrée ? Cette vision fantasmée de l’actrice prend corps dans l’univers tanizakien jusqu'à se confondre avec l’idéal féminin du romancier, exerçant de ce fait une influence sur les rapports de force régissant les relations homme/femme au sein des récits. Il s’agira de mettre en exergue les mécanismes par lesquels cet imaginaire collectif, retranscrit au niveau de la diégèse du roman, fera de la femme la garante d’une nouvelle masculinité, source d’un pouvoir symbolique prenant le pas sur celui du sexe opposé.

Le séminaire doctoral ne nécessite pas d'inscription préalable. 
Pour prendre contact avec l'équipe organisatrice, veuillez écrire directement à l'adresse : doctorantsmfj [ajouter @gmail.com].

* L'accès aux manifestations de la MFJ est gratuit (sauf mentioncontraire), mais l'inscription préalable est obligatoire.
Merci de vous inscrire depuis la page Agenda de notre site web.
Dans le cadre des mesures de sécurité renforcées, une pièce d'identité sera demandée à l'entrée.

« précédent suite »

Accueil > Agenda > Séminaire doctoral

décembre 2017

LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
       
1
2 3
4 7 8 10
11
12
13 14 15
16
17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

janvier 2018

LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
17 18 19 20 21
23 24 25 26 27 28
29 30 31        

février 2018

LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)