Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

mars 2016

Noël Nouët, l'autre Hiroshige

[ Conférence ]

en français avec traduction
mardi 01 mars 2016 / 18h–19h30
auditorium
Christian POLAK (univ. Meiji, EHESS)
NoelNouetM01.jpg
Cliquer sur l'image pour plus d'informations



* Inscription close.


Docteur ès lettres, poète, historien, Noël Nouët (1885-1969) est aussi un peintre influencé dès l’enfance par les estampes de Hiroshige, que possédait sa mère dont la collection avait appartenu à Duchesne de Bellecourt, premier représentant de la France au Japon en 1859. Né à Locminé le 30 mars 1885 dans le Morbihan, Nouët s’installe à Paris en 1910, y publie ses premiers recueils de poèmes. Il fréquente les milieux artistiques japonais et répond à une offre de l’ambassade du Japon pour aller enseigner le français au Lycée de Shizuoka à partir du mois d’avril 1926.
Après un bref retour en France en 1929, il revient au Japon comme professeur à l’École des Langues Étrangères de Tokyo. Nouët fréquente nombre d’artistes dont le peintre Ishii Hakutei, l'écrivain Nagai Kafû et la poétesse Yosano Akiko. Il arpente les rues de la capitale à la recherche des lieux dépeints par Hiroshige ; il dessine les quartiers de Ginza, de Kanda et du Palais impérial, publiés dans le Japan Times ou sous forme de recueils par la Maison Franco-Japonaise en 1937, sous le titre Tokyo, ville ancienne, capitale moderne, cinquante croquis. L’éditeur Doi Teiichi lui commande en 1936 une série de 24 estampes sur bois shin-hanga. Impressionnés par le talent de Nouët, ses amis le surnomment Hiroshige IV.
Après la guerre, Nouët enseigne à l’université de Tokyo et devient le professeur de français de l’empereur actuel, Akihito. En 1961, il publie Histoire de Tokyo, traduit en anglais trente ans plus tard sous le titre The Shogun’s City : a History of Tokyo. Nouët rentre à Paris en 1962 où il meurt le 2 octobre 1969.


Conférencier : Christian POLAK (univ. Meiji, EHESS)
Org. : Fondation de la MFJ, Bureau français de la MFJ

Avec traduction consécutive

1er mars - 21mars 2016, 11h-19h
Exposition à la galerie de la Maison franco-japonaise



* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Cycle de conférences commémoratives du 60e anniversiare de la Société Franco-Japonaise des Techniques Industrielles

- Reconsidérer la science contemporaine -


en japonais avec traduction simultanée
jeudi 03 mars 2016 / 18h00 - 20h00
salle 601
À travers d’un cycle de trois conférences suivies d’une discussion, nous examinerons sous divers aspects le rapport entre la science et la technologie.

Troisième conférence
« La “trans-science” et la participation d’experts et du public »


Intervenants : Makoto ASASHIMA (professeur émérite, univ. de Tokyo) , Hiroshi MARUI (univ. de Tokyo)
Modérateur : Yoshinori YOKOYAMA (administrateur, SFJTI)
Organisation : SFJTI
Inscription :  par mail à l'adresse sfjti[at]t3.rim.or.jp / par fax au 03-5424-1147
Renseignement : 03-5424-1146

Entrée libre
Cliquer pour plus d'informations

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Colloque franco-japonais à l’occasion de la Journée internationale des femmes

Réflexion juridique sur la procréation médicalement assistée par tiers donneur au Japon et en France : comment protéger les droits des personnes impliquées

[ Colloque ]

en français avec traduction
samedi 12 mars 2016 / 10 h – 18 h 30
auditorium
François VIALLA (univ. de Montpellier), TATEISHI Hiroko (univ. Hôsei), TSUGE Azumi (univ. Meiji gakuin) etc...
2016PMAR.jpg

Cliquer sur l'image pour plus d'informations

Au Japon, sans lois propres sur la procréation médicalement assistée (PMA), le taux de PMA et le nombre d’établissements qui la pratiquent sont les plus elevés au monde. En France, la PMA est bien encadrée par les lois de bioéthique, mais une jurisprudence récente de la Cour européenne des droits de l’homme ébranle le monde juridique. Quelles sont les conditions nécessaires pour équilibrer les intérêts entre la protection des droits et l’ordre public ? Nous essaierons de trouver des réponses à ces questions en prêtant attention aux voix des personnes impliquées et par une analyse comparative des législations en France et au Japon.


Intervenants
: François VIALLA (univ. de Montpellier), TATEISHI Hiroko (univ. Hôsei), TSUGE Azumi (univ. Meiji gakuin), KAWAMURA Yuri (avocate), HIGASHI Koyuki (écrivaine, activiste), SHIMIZU Kiyomi (univ. Jôsai kokusai), Thierry RENOUX (Aix-Marseille univ.), WADA Mikihiko (univ. Hôsei)
Modérateur : SATÔ Hiroko (univ. de jeunes filles Kawamura gakuen, présidente de la SFJEF)
Org. : Centre Boissonade d'études politiques et sur le droit contemporain (univ. Hôsei)
Co-org. : Société franco-japonaise des études sur les femmes (SFJEF), Bureau français de la MFJ
Concours : Société de recherche sur le droit et le genre, Association japonaise des femmes juristes

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

L’homme et les limites. Géographie de la fragmentation de l'espace contemporain

[ Conférence ]

en français avec traduction simultanée
jeudi 17 mars 2016 / 18 h 30 – 20 h 30
auditorium
Jean-Christophe GAY (univ. Nice Sophia Antipolis)
Cannes festival.jpg

Le monde contemporain repose sur la séparation plutôt que la continuité et la fluidité. Les limites sont partout et notre expérience de l'espace est celle de la fragmentation et du franchissement. Jusqu'à présent leur étude a été fractionnée. À la géopolitique, les frontières. Aux sciences politiques ou au droit, les appropriations. À la psychologie ou à l'anthropologie, celles de la vie quotidienne. À la médecine ou à la psychanalyse, celles du corps et de l'esprit. À l'architecture, celles sur l'habitat et l'habiter. À la géographie, à l'urbanisme et à l'histoire, quelques autres. Cette conférence propose une grille de lecture inédite et globale des limites, avec une attention particulière portée sur la vie quotidienne et sur de discrets et prétendus anodins objets spatiaux.

Profil:
Jean-Christophe Gay, agrégé de géographie, est professeur à l'université Nice Sophia Antipolis. Auteur de nombreux articles et ouvrages scientifiques sur le tourisme, la France d'outre-mer, l'insularité, les frontières et les limites, il a notamment publié Les Discontinuités spatiales (Économica, 1995, réédité en 2004) et très récemment L'Homme et les limites (Économica, 2016).

Discutante : Andrea Yuri FLORES URUSHIMA (Center for Integrated Area Studies, Kyoto University)

Modératrice : Sylvie BROSSEAU (univ. Waseda)

Organisation : Bureau français de la MFJ
Collaboration : JAPARCHI (Réseau scientifique thématique des chercheurs francophones sur l'architecture et la ville japonaises)

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Lunch Seminar on Japanese Economy and Society

How China Became Rich: Japanese business in Guangdong in the early 1990s


en anglais sans traduction
vendredi 18 mars 2016 / 12:30–14:00
salle 601
NAKAI Yoshifumi (Gakushûin University)

NakaiYoshifumi.jpg

Abstract
Welcome to a drama set in the Chinese countryside. The main plot is simple: some poor people in Guangdong grow rich. The drama enjoys wide appeal because it is a true story. Guangdong province led the rapid economic growth that marked the 1990s. Shanghai and Shandong followed in the footsteps of Guangdong, and the drama came to have various versions. The main plot remained the same: some people in China became rich. However, although the drama still continues today, its background is not that simple. If you look at the details of what actually happened at that particular time and place, you may find that the drama has ended. The dream is over. You may find some sinister signs of decay: China is paying the price of its miraculous economic growth. “If you’re riding a tiger, it’s hard to get off.”

NAKAI.jpg

Profile
Yoshifumi Nakai has been teaching Chinese Politics and International Relations at the Department of Political Studies, Gakushuin University, Tokyo, since 2003. From 1994 to 2003 he was Senior Researcher at the Japan Institute of International Affairs and Senior Researcher at the Institute of Developing Economies. He received a Ph.D. in comparative politics at the University of Michigan, Ann Arbor.


Speaker : NAKAI Yoshifumi (Gakushûin University)
Moderator : Sylvie BEAUD (UMIFRE 19 - MFJ)
Org. : Bureau français de la MFJ
Co-org. : CCI France Japon

* English without translation


* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Le nucléaire en sursis
Du local à l’international : Bilan et déductions
Quelles politiques énergétiques pour demain ?

[ Débat ]

en français avec traduction simultanée
mardi 22 mars 2016 / 18 h 00 – 21 h 30
Auditorium
abc.jpg
「Nature et sciences au corps」©Cécile Brice


A l’occasion de la venue au Japon de Bernard Laponche, physicien nucléaire fondateur de l’association Global Chance, auteur de En finir avec le nucléaire (2011), une rencontre est organisée sur les politiques énergétiques.

Blaponche livre.jpg

Présentation de la rencontre par Cécile Asanuma-Brice :
Chaque mois de mars est l’occasion de rappeler qu’une année supplémentaire s’est écoulée depuis l’explosion de la centrale nucléaire de Fukushima. Cet accident, dont l’ampleur est sans égal, a mis à l’épreuve le marché de l’énergie nucléaire. Celui-ci bénéficie néanmoins d’un soutien politique défiant tout entendement. Si « seule l’action est la prérogative de l’homme exclusivement » (H. Arendt, La condition de l’homme Moderne, 1961), ceux qui osent la mettre en œuvre représentent une infime partie de la société. Ce nombre se restreint d’autant lorsque la nature de l’action requise (la sortie du nucléaire pour la préservation de la vie humaine dans le cas présent) vient s’opposer aux décisions d’une minorité dominante qui n’a de cesse de produire une propagande autour de catastrophes toujours plus visibles (le réchauffement climatique, la famine conséquente, les épidémies, etc.), dans le but ultime d’obtenir la pleine maîtrise de la planification de la survie.
Ainsi, la classe opposante reste assagie et finalement soumise, faisant fi des arguments les plus rationnels, ignorant les propositions les plus convaincantes, ne faisant que participer à une mascarade qui a moins pour but de changer les choses que d’opérer une déculpabilisation en émettant une voix inoffensive d’opposition.
Il est néanmoins quelques résistants parmi lesquels se trouvent des physiciens du nucléaire. Ceux-ci détiennent les connaissances scientifiques permettant de mettre en exergue les raisons fondamentales qui motivent la nécessité d’une transition vers d’autres sources énergétiques.
Ce sont eux que nous vous proposons de rencontrer lors de ce débat. 


Programme:

18h00-18h05
Introduction : Cécile Asanuma-Brice (chercheure associée MFJ/CLERSE univ. Lille, dir. adj. CNRS Asie du Nord)

PROJECTION
18h05-18h20
KUROZUKA Noir et Pourpre (court métrage, 2014)
Auteur : WATANABE Kôichi, danseuse : HIRAYAMA Motoko, réalisateur : TAKA Akira, musique : NOJIMA Kentarô.

DEBAT
18h20-18h55
IMANAKA Tetsuji (physique nucléaire, université de Kyôto)
Retour sur le développement de l'énergie nucléaire au Japon : le chemin menant à l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima

18h55-19h05
Questions

19h05-19h30
Cécile ASANUMA-BRICE
Japon/France plus d’un demi-siècle de nucléaire : les politiques d’acceptance civile

19h30-19h35
Pause

19h35-20h20
Bernard LAPONCHE (co-Fond. Global chance)
La transition énergétique dans le monde

20h25-21h05
Table ronde : Bernard LAPONCHE, IMANAKA Tetsuji, SHIMAZONO Susumu, WATANABE Kôichi, Thierry Ribault , Cécile ASANUMA-BRICE

PROJECTION
21h05-21h30
KUROZUKA Obscurité et Lumière (court métrage, 2015)
Auteur : WATANABE Kôichi, Danseur (butô) : ÔNO Yoshito, réalisateur : FURUTA Kôji, musique : OCHIAI Toshiyuki.



Intervenants :

bl.jpg
Bernard LAPONCHE
Polytechnicien, docteur ès sciences en physique des réacteurs nucléaires, docteur en économie de l’énergie, Bernard Laponche a travaillé au Commissariat à l’énergie atomique (Comité d’Energie Atomique) dans les années 1960 et 1970. Directeur puis directeur général de l’Agence française pour la maîtrise de l’énergie (AFME, aujourd’hui ADEME) de 1982 à 1987. Il a poursuivi de 1988 à 2012 une activité de consultant international dans le domaine de la maîtrise de l’énergie et a été conseiller technique de Dominique Voynet pour l’énergie et la sûreté nucléaire en 1998-99. Il est l’auteur avec Benjamin Dessus de : En finir avec le nucléaire, Seuil, 2011 (traduit en japonais aux éditions Akashi en 2012).

imanaka.png
IMANAKA Tetsuji
Professeur en physique du nucléaire à l’Institut de recherche sur les réacteurs nucléaires de l’université de Kyôto. Il n’a cessé de s’investir auprès des résidents de Fukushima après l’explosion de la centrale, afin notamment d’expliquer la nécessité de la mise en place d’une politique de refuge, seul moyen d’élaborer la protection qui s’impose. Il proposera un bilan précis de la situation dans laquelle se trouve aujourd’hui la centrale nucléaire de Fukushima.

bca.jpg
Cécile ASANUMA-BRICE
Docteur de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), spécialisée en sociologie urbaine, elle est adjointe au directeur du bureau Asie du Nord du CNRS, et chercheure associée à l’Institut français de recherche sur le Japon de la Maison franco–japonaise, ainsi qu’au centre de recherche du CLERSE de l’université de Lille. Résidente permanente au Japon depuis 2001, elle est l’auteure de nombreux articles sur la gestion de la protection de la population après l’explosion de la centrale nucléaire de Fukushima, et a organisé de multiples conférences sur ce thème.

名称未設定.png
SUSUMU Shimazono
Professeur émérite de l’université de Tôkyô (sciences humaines et sociales), Professeur de théologie à l’université de Sophia. Auteur de nombreux ouvrages dont : La théorie construite de la radioactivité « sans danger », Lire la bonne éthique, et plus récemment, Structure du patriotisme et de la foi Le totalitarisme est-il en train de renaître ?

watanabe.png
WATANABE Kôichi
Professeur d’arts appliqués à l’université de Fukushima, Dean of Faculty of Human Development and Culture. Les deux courts métrages, diffusés en introduction et en clôture de cette séance se déroulent dans le paysage désormais écorché par la radioactivité invisible de Namie, Minamisouma, Nihonmatsu (dép. de Fukushima, 70 km de la centrale nucléaire). Ils nous amènent, via le conte traditionnel japonais d’Onibaba chorégraphié pour l’occasion, à réfléchir sur le rapport ville/campagne régi par les règles de notre société de consommation.

ribaut.jpg
Thierry RIBAULT
Chercheur au CNRS-Clersé-Universté Lille 1
Co-auteur avec Nadine RIBAULT de Les sanctuaires de l'abîme - Chronique du désastre de Fukushima, Éditions de l'Encyclopédie des nuisances, Paris, 2012.


Responsable scientifique : Cécile ASANUMA-BRICE, chercheure associée UMIFRE 19 - MFJ, Clersé - univ. de Lille 1; adjointe au directeur du Bureau CNRS Asie du Nord

Organisation : Bureau français de la MFJ
Concours : Éd.Akashi Shoten

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Tirer le meilleur parti possible de ressources limitées.
Le capital naturel dans le développement économique du Japon (1868-1940)

[ Conférence ]

en français avec traduction
vendredi 25 mars 2016 / 18 h 30 – 20 h 30
auditorium
Jean-Pascal BASSINO (ENS Lyon, Institut d’Asie Orientale, Chercheur invité au Hitotsubashi Institute for Advanced Studie)
test_image01-33_300dpi.jpg

Jusqu’au milieu du XXe siècle, le Japon s’est distingué des autres pays d’Asie par une utilisation particulièrement efficace des faibles ressources naturelles disponibles, notamment dans la sylviculture (Totman 1989; Saitô 2009, 2014). Les actifs naturels ont joué un rôle décisif dans la transformation économique du pays. La soie, le thé et le charbon ont représenté une part essentielle des exportations japonaises au début de l’ère Meiji et l'augmentation constante de la productivité agricole a permis une amélioration rapide des conditions nutritionnelles, malgré la forte croissance démographique. Dans le cadre d'une recherche en coopération avec Fukao Kyôji et Saitô Osamu (Institute of Economic Research, Hitotsubashi University), la contribution des ressources naturelles au développement économique japonais pendant la période 1868-1940 est analysée en estimant la valeur des différents types d’actifs naturels et leur part dans le patrimoine national (en adaptant la méthodologie « richesse inclusive » de la Banque Mondiale).

Profil
Jean-Pascal Bassino est professeur de sciences économiques à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon et directeur de l’Institut d’Asie Orientale (CNRS UMR 5062).
Ses recherches portent sur l’évolution du niveau de vie sur la longue durée ainsi que sur les institutions économiques au Japon et dans d’autres pays d’Asie.
Il sera chercheur invité au Hitotsubashi Institute for Advanced Studies à partir de mars 2016.
Parmi ses publications récentes, figurent deux articles importants: "Informational efficiency in the Tokyo Stock Exchange in the 1930s”, Economic History Review (2015) et "Do Japanese MNCs use expatriates to contain risk in Asian host countries?", Asia Pacific Business Review (2015).

Org. : Bureau français de la MFJ
Avec traduction consécutive

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Thinking and working together: collaborative science at an international scale

[ workshop ]

en anglais sans traduction
lundi 28 mars 2016 / 15h-18h
room 601
Ethical and Social aspects of Collaborative Science

This workshop is a session of the Interdisciplinary Seminar "Collaboration in Scientific Practice" organized by Anouk Barberousse (philosophy, Paris-Sorbonne, Sciences Normes Décision) and Ivan Sainsaulieu (sociology, Lille I, Clersé). The main location of this seminar is Paris Sorbonne University (Paris IV), and this session intends to extend its scope.
The growing interest for collaboration in science comes from many directions and is particularly emphasized in the managerial and political discourse advocating general reorganization of scientific work. The seminar is intended as a platform to share perspectives on the sociological dimensions (network, domination), the technological choices (simulation, human-machine interaction), the organizational aspects (bureaucracy, leadership) and the epistemological issues (communication, distributed cognition) of these collaborative practices in science.
In this session, we will focus on the ethical and social aspects of collaborative science, especially of neuroscience. Governance of neuroscience, interdisciplinary perspectives in neuroscience and the ethical and social impacts of technologies are among the issues to be discussed.
The workshop is open to participants from various backgrounds and disciplines.


Speakers:
Maxence Gaillard (ENS Lyon / University of Tokyo)
Manabu Honda (National Center of Neurology and Psychiatry, Tokyo)
Ivan Sainsaulieu (University of Lille)
Osamu Sakura (University of Tokyo)
Nariyoshi Shinomiya (National Defense Medical College, Saitama)

Contact : qmgaill[at]mail.ecc.u-tokyo.ac.jp

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Confucianismes d'hier et d'aujourd'hui entre Chine et Japon

[ Conférence ]

en français avec traduction simultanée
mercredi 30 mars 2016 / 18 h 30 – 20 h 30
auditorium
Anne CHENG (Collège de France)
Confucius_Statue_at_the_Yushima_Seido_300dpi.jpg


Après avoir été violemment critiqué et vilipendé depuis un siècle, voire détruit physiquement et matériellement lors de la Révolution culturelle il y a seulement quelques décennies, le confucianisme est aujourd’hui un sujet très en vue et en vogue en Chine continentale. Il est pourtant extrêmement difficile et complexe de définir avec précision ce que ce terme recouvre. En tant que « –isme », c’est une invention de la science des religions, discipline apparue dans le paysage universitaire européen vers la fin du 19e siècle, qui a fait du confucianisme une « religion du monde » au même titre que le christianisme ou le bouddhisme. Cette invention a ainsi conditionné d’emblée les discussions sur le confucianisme en les orientant sur la question de savoir s’il s’agit ou non d’une religion, fausse question dans laquelle nous sommes encore englués aujourd’hui. Les exégètes japonais, en revanche, n’ont pas souffert de cette illusion d’optique et ont été au contraire les meilleurs connaisseurs et interprètes des divers aspects du confucianisme, voire ses critiques les plus lucides. C’est la distance et la résistance japonaises par rapport au confucianisme qu’il paraît aujourd’hui important et salutaire de rappeler, au moment où il devient emblématique d’un discours officiel nationaliste en Chine.

Discutant
: WATANABE Hiroshi (univ. Hôsei)
Org. : Fondation de la MFJ, Bureau français de la MFJ
Coopération : Seki Memorial Foundation for Science

※ Mme Anne Cheng donnera un séminaire à la Maison franco-japonaise le 31 mars, dans la salle 501.
Cliquer pour plus d'informations.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > mars 2016

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)