Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

février 2016

Villes en déclin : regards croisés franco-japonais

[ Conférence ]

en français avec traduction
lundi 01 février 2016 / 18 h - 20 h
salle 501
Sophie BUHNIK (univ. Paris IV), KOYANAGI Shun.ichirô (univ. Dokkyô)

blog_3532_yvetk1d9dgahdy6m196s3v2.jpg



La question des villes en déclin, ou shrinking cities, est de plus en plus étudiée dans certains pays d'Europe, aux États-Unis et au Japon, tandis qu'elle ne fait, jusqu'à présent, l'objet que d'un intérêt limité en France. Pourtant, il existe en France des villes en décroissance, notamment à la suite de mutations démographiques et industrielles. Sophie Buhnik, géographe, urbaniste et enseignante à l'université Paris IV, exposera ses recherches concernant les effets du déclin urbain sur l'accessibilité aux ressources urbaines, en particulier l'impact sur les personnes âgées, dans l'aire métropolitaine d'Osaka. Shun.ichirô Koyanagi, professeur de droit à l'université Dokkyô abordera, quant à lui, le volet juridique des problèmes liés au déclin des villes.

Org. : univ. Dokkyô
Co-org. : Bureau français de la MFJ
Avec traduction consécutive


* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

L’année franco-japonaise de l’innovation : quels enjeux pour les relations économiques franco-japonaises?


avec traduction simultanée
mercredi 03 février 2016 / 18 h 30 – 20 h 30
auditorium
Pierre MOURLEVAT, Ministre conseiller pour les affaires économiques (Ambassade de France)

Mourlevat portrait_300dpi coupée.jpg

Le Ministère de l'Économie et des Finances affiche l'innovation comme une politique prioritaire. Une déclaration conjointe franco-japonaise a été promulguée pour faire de 2016 l'année de l'innovation. Quel est le contenu de la politique stratégique d'innovation de la France et du programme de partenarial industriel, académique et administratif? Le ministre-conseiller pour les affaires économiques de l'ambassade de France au Japon, Monsieur Pierre Mourlevat, présentera la manière dont la France envisage de coopérer avec le Japon.

Profil:
Pierre MOURLEVAT
Diplôme de l'Institut d'Études Politiques de Paris, ancien élève de l'École Nationale d'Administration, M. Pierre Mourlevat a travaillé au ministère de l'Économie et des Finances, Direction des Relations Economiques Extérieurs (DREE) en tant que responsable des relations Union Européenne – pays en développement puis Union Européenne – Europe orientale. Il a aussi exercé les fonctions d'adjoint au chef des services de l'expansion économique en Corée, de délégué Promosalons pour la Corée, de chef du bureau Asie à la DREE, de conseiller du président de CNPF international, F.X. ORTOLI, pour les relations avec l'Asie, de chef des services de l'expansion économique en Thaïlande, au Laos, en Turquie (en résidence à Ankara), à Alger et aux Emirats Arabes Unis. Il a également été nommé ministre-conseiller, Inspecteur Général des Services Extérieurs à la DG Trésor, chef du service économique et directeur du bureau AFII à Tel Aviv. Depuis mars 2015, il est ministre-conseiller, chef du service économique régional pour la zone Japon, Corée, Australie, Nouvelle Zélande.


Discutant : KATAOKA Susumu (Secrétariat du Cabinet)


KATAOKA Susumu

Diplômé en droit de l'université de Tokyo, M. Susumu KATAOKA a été successivement chargé de la politique commerciale, de la politique énergétique, de la politique en matière d'innovation ainsi que de secteurs spécifiques tels que le logement, les matériaux de construction et le textile, au ministère de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie. Il a été également premier secrétaire, puis conseiller pour les affaires économiques à l'ambassade du Japon en France. Depuis juillet 2014, il est conseiller au Secrétariat du Cabinet, chargé de la revitalisation économique du Japon.
20151009_090225.jpg
Org. : Groupe Économique Franco-japonais (Paris Club)
Co-org. : CCI France Japon, Fondation de la MFJ, Bureau français de la MFJ
Soutien : Ambassade de France au Japon
Concours : La Société Franco-Japonaise des Sciences Economiques, La Société Franco-Japonaise de Gestion, France Alumni

Frais de participation :
Conférence-libre pour les membres organisateurs /1.000 yens pour les non-membres  Réception-3.000 yen

Inscription : Veuillez confirmer votre participation avant le 31 janvier 2016 via le site http://www.parisclub.gr.jp/event/2016-02-03-1.html

Renseignements : bonjour[at]parisclub.gr.jp


* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Lunch Seminar on Japanese Economy and Society

The Future of Japanese Universities: Beyond the Debate on Abolishing the Humanities


en anglais sans traduction
lundi 15 février 2016 / 12:30 – 14:00
salle 601
YOSHIMI Shun.ya (Tokyo University)
YoshimiShunya.jpg

In What is a University? (Iwanami Shinsho, 2010), I took a historical look at the issue of universities and the media. More recently, I have focused on the past decades to explain the social changes that lie behind the recent debate on abolishing Humanities departments in Japanese universities. This debate has shed light on a more fundamental problem, namely that neoliberal policies since the 1990s have undermined the foundations of higher education in Japan.
I would like to challenge the view that the humanities are of no use. I believe that the humanities do matter, but the question is why? Being useful is not limited to the capacity to contribute to economic growth over the next few years. The fact is that the perception of what is useful or not to a society is determined by its system of values at a particular historical moment. And systems of values are subject to change. What was considered useful yesterday might suddenly become useless tomorrow. What really matters is our ability to criticize established values and create new ones; in other words, to put the values and norms we take for granted into perspective. Only the humanities can nurture this ability.

Profile
Yoshimi Shunya is Professor of Sociology, Urbanism, Cultural Studies and Media Studies at Tokyo University. He is widely known for his pioneering role in the introduction of Cultural Studies to Japan. He is the author of many books in Japanese, including Dramaturgy in the City (Kōbundo, 1987), The Politics of Exposition (Chūōkōronsha, 1992), Cultural Sociology in the Media Age (Shinyōsha, 1994), Voice of Capitalism (Kōdansha, 1995), Expo Syndrome (Chikuma Shobo, 2005), Pro-America, Anti-America (Iwanami Shoten, 2007), Post-Postwar Society (Iwanami Shinsho, 2009), What is a University? (Iwanami Shinsho, 2011), and Atoms for Dream (Chikuma Shobō, 2012).
 

yoshimi300dpicrop.jpg

Moderator: Nicolas MOLLARD (UMIFRE 19 – MFJ)
Org.: Bureau français de la MFJ
Co-org.: CCI France Japon
* English without translation

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Séminaire doctoral

[ Séminaire de recherche ]

en français sans traduction
mardi 23 février 2016 / 18 h - 20 h
salle 601
Maison franco-japonaise
Institut français de recherche sur le Japon UMIFRE 19
Séminaire doctoral


 Ce séminaire mensuel s'adresse principalement aux doctorants francophones en sciences humaines et sociales, mais demeure également ouvert aux étudiants de Master ou autres jeunes chercheurs. Organisé par des étudiants et pour des étudiants, encadré par le directeur et les chercheurs de la Maison franco-japonaise, il s'agit d'un espace dédié à la présentation de travaux de recherche, quel que soit leur stade d'avancement, et de discuter collectivement des problèmes méthodologiques rencontrés tout au long du processus d'élaboration de la thèse.
 Se déroulant sous la forme d'exposés suivis d'un échange avec la salle, le séminaire constitue un entraînement à la prise de parole en public, à la présentation claire et adaptée de son sujet, à la maîtrise des outils logiciels de projection. Les participants de l'auditoire bénéficient quant à eux de l'expérience de leurs collègues et sont conviés à s'interroger sur des questions de méthode qui leur sont propres. Ils profitent, en outre, de connaissances et résultats souvent encore inédits de la recherche sur le Japon.
 Le séminaire doctoral est consacré chaque mois à deux intervenants qui disposent chacun de 30 minutes maximum de présentation orale, puis 30 minutes sont dédiées à la discussion collective.

 N'hésitez pas à faire circuler l'annonce de ce séminaire autour de vous, afin de le faire connaître auprès du plus grand nombre, en particulier des nouveaux arrivants.  Veuillez noter également qu'il est envisageable de prendre en charge les frais de déplacement des doctorants ne résidant pas dans le Kanto dans le cadre d'une intervention au séminaire, dans la limite du budget annuel. Aussi, n'hésitez pas à proposer une intervention et à nous contacter pour de plus amples informations.
 
 Les personnes intéressées par le séminaire sont priées de bien vouloir contacter les coordinateurs du séminaire (contact : doctorantsmfj [ajouter at] gmail.com) 

Nous aurons le plaisir d’écouter :

Cyrian PITTELOUD, doctorant à l’Université de Genève, en séjour de recherche à l’Université de Waseda.

L’affaire d’Ashio : enjeux et problématiques de la recherche

L’affaire d’Ashio (Ashio kōdoku jiken 足尾鉱毒事件) est généralement retenue comme la première pollution industrielle de grande ampleur du Japon. À la fin du XIXe siècle, la modernisation technologique de cette mine et son exploitation intense provoquent des dégâts considérables sur l’environnement. Fumées toxiques, déforestation, pollution des cours d’eau et à travers ceux-ci contamination des terres agricoles en aval affectent les départements de Tochigi et de Gunma. Ces dommages s’étendent progressivement à ceux de Saitama et d’Ibaraki. Dès la seconde moitié des années 1880, la population de la région organise un mouvement de protestation dont Tanaka Shōzō 田中正造 (1841 – 1913) est le plus célèbre représentant. Bénéficiant d’un large soutien qui rassemble des forces politiques très diverses, la contestation atteint son pic au tournant du siècle et se poursuit jusqu’à la veille des années 1910, avec une intensité variable. 
Le séminaire doctoral sera l’occasion de partager des réflexions sur mon travail de thèse en cours. J’en profiterai pour revenir sur les difficultés que je rencontre actuellement, notamment méthodologiques, ainsi que sur les problématiques autour desquelles j’articule mon travail. Au préalable, il me semble nécessaire de dépasser la perspective adoptée jusqu’ici par l’historiographie, qui accorde une place centrale à la figure de Tanaka, afin de mettre en avant d’autres acteurs de la contestation mais aussi en vue de proposer une lecture critique de l’influence que ce personnage pût avoir sur le mouvement. Ensuite, j’aimerais parvenir à combler le fossé séparant, d’une part, la littérature qui se concentre sur les problèmes de pollution et celle, d’autre part, consacrée à la modernisation de la mine ou aux conflits du travail dont elle fut le théâtre. Mon intention est de faire le lien entre ces deux mondes, que la recherche continue de considérer séparément : celui de la mine, site de la pollution, et celui de la région environnante exposée à ce phénomène.

Et

Sylvie BEAUD, docteur en ethnologie, associée au Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (Nanterre) et au centre de recherche sur le Japon de la Maison franco-japonaise.

Ébauche d’un projet de recherche sur le reiki et ses pratiquants

Le reiki, tel qu’il est entendu aujourd’hui, est une méthode d’harmonisation des énergies par imposition des mains, comportant un versant « ascèse » et un versant « soin ». L’apprentissage de cette méthode se fait par niveaux dont chacun donne lieu à des initiations. À l’origine de cette méthode se trouve un dénommé Usui Mikao 臼井甕男 (1865-1926), qui aurait reçu cette énergie et compris qu’il pouvait l’appliquer pour guérir suite à une « révélation » sur le mont Kurama à l’issue d’un jeûne de 21 jours en 1922. Aujourd’hui, le reiki est pratiqué dans de nombreux pays et comporte deux branches principales, l’une japonaise, l’autre venue des États-Unis. 
Je souhaiterais soumettre à vos conseils l’ébauche de ce projet de recherche sur le reiki, encore très peu étudié en ethnologie, du moins en langue française. Étant ethnologue spécialisée en études chinoises, je reviendrai très brièvement sur mon parcours avant d’aborder les questions anthropologiques qui m’ont conduites à m’intéresser au reiki et de présenter le projet proprement dit, encore peu défini mais qui devrait porter sur la conception du corps et de l’homme en relation. 

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Bannières de l'époque d'Edo : croyances et art populaires


sans traduction
samedi 27 février 2016 / 14 h – 16 h
galerie
KITAMURA Yoshichika (collectionneur, chercheur)

homme 2.jpg
「鐘馗」、北村勝史氏所蔵


* Inscription close.


江戸時代の幟旗(のぼりばた)には、社寺に奉納するものや端午の節句のための幟がある。とりわけ優れたデザインは、庶民のアートと言えるだろう。45年間にわたり全国から幟旗を収集し、日本一のコレクションを集めた北村勝史氏は、収集の体験談を交えながら、幟旗の基礎知識を説明し、その魅力を語る。当日は実物の幟旗を日仏会館内のギャラリーに特別展示し、その優れた絵画と文字の世界を堪能していただく。

プロフィール
北村勝史氏は立教大学経済学部卒後、1961年に日本IBMに就職。退職後、1993年に露天骨董商「幟家」を開業。傍らに東京造形大学と東京女子美術大学に非常勤講師を務める。初の幟解説書『江戸期の絵幟』(絵手紙1999年)を出版。幟旗のコレクションは『日本の幟旗展』(日本民藝館2007年)、『江戸の幟旗展』(渋谷区立松濤美術館2009年)、『SAMURAI展』(ロッテルダム、ワールド美術館2013年)に紹介された。

【講演者】北村勝史(幟旗収集家・研究家)
【司会】クリストフ・マルケ(日仏会館・日本研究センター)
【主催】日仏会館フランス事務所
日本語、通訳無し
 
2月26日〜28日、日仏会館2階ギャラリーにて幟旗を展示
展示時間は下記参照

26日(金) 12時〜18時
27日(土) 10時〜13時
28日(日) 10時〜18時

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > février 2016

« février 2016 »

LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
2 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
16 17 18 19 20 21
22
23
24 25 26 28
29            

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)