Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

janvier 2016

Que fait-on quand on fait la guerre ? La guerre au prisme de la pensée politique de Rousseau

[ Conférence ]

avec traduction
vendredi 15 janvier 2016 / 18 h 30 – 20 h 30
salle 601
Blaise BACHOFEN (univ. de Cergy-Pontoise)
guerre de sept ans.jpg

Qu'est-ce que « faire la guerre » ? À première vue, la réponse est simple : la guerre est pure violence, expression de notre bestialité. La vraie question serait de savoir comment faire la paix, comment construire un ordre humain par le droit et par la raison. En réalité, les choses ne sont pas si simples. Tout conflit n'est pas guerre. Rousseau montre, contre Hobbes, que la guerre n'a rien de naturel. Elle apparaît avec l'institution de l'État et du droit, elle est un acte politique. On voit alors qu'il est difficile de savoir ce que signifie exactement « faire la guerre ». Quels sont les buts de la guerre ? Comment s'achève une guerre et qu'est-ce que gagner une guerre ? Comment faire la guerre de telle façon qu'elle puisse s'achever ? Répondre à ces questions permet de penser une rationalité dans la guerre et, peut-être, un droit de la guerre qui ne serait pas utopique.

Profil :
Blaise Bachofen, ancien élève de l'ENS Ulm et agrégé de philosophie, est maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise. Spécialiste de philosophie politique et juridique, il est l'auteur d'une étude sur la pensée politique de J.-J. Rousseau (La Condition de la liberté. Rousseau, critique des raisons politiques, Paris, Payot, 2002) et prépare actuellement un ouvrage sur la guerre et le droit international. Il a publié une quarantaine d'articles et dirigé sept ouvrages collectifs, principalement sur Rousseau, mais également sur différents aspects de la philosophie politique contemporaine.

Conférencier : Blaise BACHOFEN (univ. de Cergy-Pontoise)

Organisation : Bureau français de la MFJ
Collaboration : univ. Chûô

Avec traduction consécutive

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Forum franco-japonais « Où va la diplomatie culturelle de la France ? Du rayonnement culturel à la diplomatie d'influence »

[ Colloque ]

avec traduction simultanée
samedi 16 janvier 2016 / 9 h 30 – 18 h 00
auditorium
Diplomatie.jpg
Cliquer sur l'image pour télécharger le programme


Bernard Kouchner a annoncé, en juillet 2009, la rénovation du réseau culturel français à l’étranger en introduisant la notion nouvelle de « diplomatie d’influence », qu’il considérait « plus que jamais nécessaire dans la mondialisation ». La réforme de l’action culturelle extérieure a commencé avec la loi du 27 juillet 2010 et s’est réalisée avec la création de l’Institut français en janvier 2011. Ce forum a pour but d’analyser et de réfléchir à l’évolution de la politique culturelle extérieure de la France au XXIe siècle, autrement dit, au passage du rayonnement culturel à la diplomatie d’influence. La diplomatie d’influence serait-elle l’équivalent français du « soft power » ou de la « public diplomacy », notions issues de la politique publique anglo-saxonne ? Trois intervenants français et trois japonais aborderont les enjeux, les stratégies et les opérateurs de cette réforme dans le contexte de la diplomatie française actuelle. Leurs analyses seront discutées par des chercheurs japonais spécialistes de la politique des « concurrents valeureux » de l'Institut français, tels que le British Council et le Goethe Institute.


Intervenants : François CHAUBET (univ. Paris Ouest), Philippe LANE (Conseiller culturel de l’ambassade de France en Jordanie), Laurent MARTIN (univ. Sorbonne Nouvelle), WATANABE Hirotaka (univ. des langues étrangères de Tokyo), FUJII Shintarô (univ. Waseda), OKA-FUKUROI Mariko (univ. Aoyama gakuin)

Modératrice : OKA-FUKUROI Mariko (univ. Aoyama gakuin)

Organisation : School of Cultural and Creative Studies (univ. Aoyama gakuin), Bureau français de la MFJ
Concours : Ambassade de France au Japon/IFJ, The Japan Society for Intercultural Studies

couverture Chaubet.jpg

couverture Lane.jpg

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Séminaire doctoral

[ Séminaire de recherche ]

en français sans traduction
mardi 19 janvier 2016 / 18 h - 20 h
salle 601
Maison franco-japonaise
Institut français de recherche sur le Japon UMIFRE 19
Séminaire doctoral


 Ce séminaire mensuel s'adresse principalement aux doctorants francophones en sciences humaines et sociales, mais demeure également ouvert aux étudiants de Master ou autres jeunes chercheurs. Organisé par des étudiants et pour des étudiants, encadré par le directeur et les chercheurs de la Maison franco-japonaise, il s'agit d'un espace dédié à la présentation de travaux de recherche, quel que soit leur stade d'avancement, et de discuter collectivement des problèmes méthodologiques rencontrés tout au long du processus d'élaboration de la thèse.
 Se déroulant sous la forme d'exposés suivis d'un échange avec la salle, le séminaire constitue un entraînement à la prise de parole en public, à la présentation claire et adaptée de son sujet, à la maîtrise des outils logiciels de projection. Les participants de l'auditoire bénéficient quant à eux de l'expérience de leurs collègues et sont conviés à s'interroger sur des questions de méthode qui leur sont propres. Ils profitent, en outre, de connaissances et résultats souvent encore inédits de la recherche sur le Japon.
 Le séminaire doctoral est consacré chaque mois à deux intervenants qui disposent chacun de 30 minutes maximum de présentation orale, puis 30 minutes sont dédiées à la discussion collective.

 N'hésitez pas à faire circuler l'annonce de ce séminaire autour de vous, afin de le faire connaître auprès du plus grand nombre, en particulier des nouveaux arrivants.  Veuillez noter également qu'il est envisageable de prendre en charge les frais de déplacement des doctorants ne résidant pas dans le Kanto dans le cadre d'une intervention au séminaire, dans la limite du budget annuel. Aussi, n'hésitez pas à proposer une intervention et à nous contacter pour de plus amples informations.
 
 Les personnes intéressées par le séminaire sont priées de bien vouloir contacter les coordinateurs du séminaire (contact : doctorantsmfj [ajouter at] gmail.com) 

Nous aurons le plaisir d’écouter :

Cécile LALY, docteure en histoire de l’art, chercheure associée au Nichibunken, invitée par la Fondation Hakuho

Quel avenir pour les fabricants de cerfs-volants traditionnels ?

Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, les cerfs-volants n’attirent plus les enfants qui n’ont plus la place de les faire voler dans les rues des grandes villes et qui ont remplacé les jouets artisanaux par des jouets industriels. Le nombre de fabricants a considérablement baissé, faisant de cette profession un métier en voie de disparition. Malgré ce déclin, dans les années 1960, un mouvement de sauvegarde de la culture cerf-voliste a vu le jour grâce à l’enthousiasme de personnes individuelles, telles que les fabricants professionnels, qui perpétuent les traditions de leur atelier et la culture de leur région, ainsi que les fabricants amateurs, les cerfs-volistes et les collectionneurs, qui continuent de faire vivre les cerfs-volants et qui aident les fabricants professionnels à survivre. Dans certaines régions, ce mouvement est également soutenu par l’État, par le biais de création de musées spécialisés, ainsi que par l’organisation de festivals et de workshops dans les écoles. Cela sera-t-il suffisant dans les années à venir pour éviter la disparition des derniers ateliers de fabrication de cerfs-volants ?

Et

Carina ROTH, docteure en études japonaises, chargée d’enseignement à l’université de Genève
En no Gyôja役行者, 
une étude critique de la figure fondatrice du shugendô

En no Gyôja 役行者, "En le pratiquant", est un personnage religieux charismatique ayant vécu au Japon au tournant du VIIe siècle de notre ère. Connu pour ses pouvoirs acquis grâce à des pratiques ascétiques en montagne, il a été choisi comme fondateur par le shugendô 修験道, la "voie des pouvoirs par la pratique". Ce courant religieux, dont l'importance historique a été occultée par son interdiction à la fin du XIXe siècle, a pour spécificité de regrouper en un système cohérent les nombreuses pratiques religieuses, principalement ascétiques, liées aux montagnes au Japon. 
Mon projet se fonde sur deux interrogations fondamentales, la première portant sur le choix par le shugendô de sa figure fondatrice, la seconde sur l'importance d'En no Gyôja en tant qu'idéal ascétique par delà même le courant religieux auquel il est rattaché. En examinant l'évolution historique, religieuse et littéraire du personnage d'En no Gyôja et à travers lui du shugendô, mon but est à la fois de reconsidérer la place qui leur est accordée dans le paysage religieux japonais aujourd'hui et de montrer en quoi leur association symbolise par excellence la pratique ascétique au Japon. 
L'objectif final du projet est la production d'une monographie critique sur En no Gyôja en tant que figure fondatrice traditionnelle du shugendô. L'ouvrage prévu au terme du projet constituera la première monographie à se pencher sur la longue carrière de ce personnage et sur l'évolution de sa représentation tant textuelle qu'iconographique au cours des siècles, ainsi qu'à sa résonance multiple dans diverses strates de la société et du paysage religieux au Japon jusqu'à aujourd'hui. La recherche intégrera une composante anthropologique dans la partie traitant des pratiquants contemporains et de leur positionnement face à En no Gyôja en tant que figure fondatrice et ancestrale.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Lunch Seminar on Japanese Economy and Society

Neoliberal motherhood: Care and Work in the Japanese Welfare State

[ Séminaire de recherche ]

en anglais sans traduction
vendredi 22 janvier 2016 / 12h30 - 14h00
room 601
MIURA Mari (Sophia University)
lsmiuramari.jpg

Speaker: MIURA Mari (Sophia University)
Moderator: Jean-Michel BUTEL (UMIFRE 19 – MFJ)
Org.: Bureau français de la MFJ
Co-org.: CCI France Japon

* English without translation

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« Conférence du prix Shibusawa-Claudel 2015 ; 32e édition »

Un séisme dans les relations franco-japonaises : l’occupation de l’Indochine française, 1940-41


avec traduction
vendredi 22 janvier 2016 / 18 h 30 – 20 h 30
auditorium
Franck MICHELIN (univ. Meiji)
TrpJpHanoi1940.jpg

Franck Michelin, auteur d’une thèse sur la politique du Japon à l’encontre de l’Indochine française de juin 1940 à décembre 1941, traitera des enjeux bilatéraux et multilatéraux de la période qui vit le Japon occuper une partie de son territoire. Ce travail, écrit à partir d’archives japonaises et françaises, vise à revoir en profondeur ce dossier longtemps considéré comme clos. Durant leur histoire, le Japon et la France ont, dans l’ensemble, entretenu des rapports paisibles et fructueux. Il existe cependant une exception majeure : celle de l’épisode qui voit l’armée japonaise occuper par la force l’Indochine française. De juin 1940 à décembre 1941, le Japon mène une politique visant à utiliser la colonie française comme tremplin pour s’emparer des territoires britanniques, néerlandais et américains d’Asie du Sud-Est. Le régime de Vichy, isolé, doit reconnaître la suprématie militaire japonaise et accepter l’occupation de sa colonie. Au lendemain de Pearl Harbor, si la France maintient sa présence en Indochine, ce n’est qu’au prix de l’inclusion du territoire au sein de l'empire japonais. Commence alors pour l’Indochine une période de domination conjointe franco-japonaise qui durera plus de trois ans.

F.Michelin-photo.jpg

Profil :
Franck Michelin est maître de conférences à l’université Meiji, chercheur associé à l’Institut d’Asie orientale (Lyon) et au Centre Roland Mousnier de l’Université Paris-Sorbonne. Sa thèse, soutenue à l’Université Paris-Sorbonne en décembre 2014, a été récompensée par le prix Shibusawa-Claudel 2015. Il travaille à l’édition de sa thèse en France et au Japon, et prépare un livre sur l’histoire des forces armées japonaises (éditions Perrin)


Conférencier : Franck MICHELIN (univ. Meiji)
Organisation : Fondation MFJ, Bureau français de la MFJ
Concours : Fondation Shibusawa Eiichi, journal Yomiuri

Avec traduction consécutive

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

"Je suis Charlie" un an après et la crise migratoire en Europe : penser le terrorisme, le pardon et l'hospitalité avec Derrida

[ Débat ]

avec traduction simultanée
samedi 30 janvier 2016 / 16 h 00 – 18 h 00
auditorium
Michel WIEVIORKA (EHESS), UKAI Satoshi (univ. Hitotsubashi)
charlieHebdo.jpg

* Inscription close.




L'actualité place au cœur des préoccupations des Français les questions d'une part du terrorisme et de la radicalisation, d'autre part des réfugiés, des migrants et de l'hospitalité. L'analyse sociologique peut-elle ici se nourrir de la pensée du philosophe Jacques Derrida ?

Intervenants : Michel WIEVIORKA (EHESS), UKAI Satoshi (univ. Hitotsubashi)
Organisation : Bureau français de la MFJ
Collaboration : International House of Japan


* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > janvier 2016

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)