Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

janvier 2015

Troisième « Semaine du dialogue franco-japonais » :
« Collaboration entre la France et le Japon en tant qu’acteurs globaux »

Actualité politico-diplomatique franco-japonaise

[ Colloque international ]

en français avec traduction simultanée
vendredi 09 janvier 2015 / 17 h 30 - 20 h 30
auditorium
Présentation :
MATSUURA Kôichirô (Président de la Maison franco-japonaise)

Conférences :
« L'Asie pour la France », François GODEMENT (Centre de l'Asie)
« La politique française aujourd’hui », Pascal PERRINEAU (CEVIPOF)

Commentateurs :
NONAKA Naoto (université Gakushûin)   
Dominique REYNIE (FONDAPOL)

Modérateur :
WATANABE Hirotaka (TUFS)

* La deuxième journée du colloque aura lieu au Japan Institute of International Affairs. Pour en savoir plus : 
Semaine_dialogue_programme_fr.doc

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Les philosophies modernes de la famille

[ Conférence ]

en français avec traduction
mardi 13 janvier 2015 / 18 h 30 - 20 h 30
salle 601
Gabrielle RADICA (univ. de Picardie)
philosophiedelafamille.jpg

Profil :
Gabrielle Radica est maître de conférences en Philosophie à l'Université de Picardie-Jules Verne (Amiens) et membre du CURAPP-ESS. Son travail de doctorat a été publié chez Champion en 2008 (L'histoire de la raison. Anthropologie, morale et politique chez Jean-Jacques Rousseau). Ses travaux actuels portent sur la philosophie du droit, en particulier du droit civil, ainsi que sur la notion de famille et les problèmes de justice qu'elle suscite.

Résumé :
De grands penseurs de la modernité occidentale ont réfléchi sur la famille(Locke, Montesquieu, Rousseau, Tocqueville, Durkheim, Freud, Nussbaum), tandis que cette institution connaissait des bouleversements multiples. Ils ont tantôt reformulé et inséré ces changements historiques dans leur théorie (ex. la contractualisation du mariage), tantôt critiqué telle évolution (ex. la supposée «nucléarisation » des liens familiaux). C’est dire que la connaissance
de ces « philosophies de la famille » va main dans la main avec l’histoire de la famille.
La présentation de ces philosophies s’inscrira dans trois domaines de la réflexion : le droit qui questionne les droits et pouvoirs dans la famille ; la psychologie, la pédagogie et la morale, qui soulignent le rôle des sentiments et enfin, les approches sociologiques et politiques, qui affrontent la tension entre nostalgie de la communauté et défense de l’individu. Ainsi réfléchir sur la famille, c’est s’inscrire au croisement de la philosophie politique, de la
philosophie du droit et de la philosophie du sujet.


Modérateur : Jean-Michel BUTEL (UMIFRE 19 - MFJ)

Org. : Bureau français de la MFJ, université Chûô

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Le périple de Maurice Beniowski au Japon en 1771,
à la lumière des sources françaises et occidentales

[ Conférence ]

en français avec traduction
jeudi 15 janvier 2015 / 18 h 30 - 20 h 30
auditorium
Noémi GODEFROY (Harvard University - Reischauer Institute of Japanese Studies)
memoires.jpg


Conférence du Prix Shibusawa-Claudel 2014

Profil :
Noémi Godefroy est post-doctorante au Reischauer Institute of Japanese Studies à l’Université de Harvard. Sa thèse, soutenue à l’INALCO en novembre 2013, porte sur l’évolution des rapports entre le Japon et Hokkaidō en tant qu’illustration des changements politiques, économiques et géostratégiques au Japon au 18ème siècle. Elle a été récompensée par le Prix Shibusawa-Claudel 2014. Elle travaille actuellement sur un projet de livre issu de sa thèse, et poursuit ses recherches sur le proto-colonialisme japonais à Hokkaidō au 19ème siècle.

Résumé :
À l’été 1771, Maurice Beniowski, comte autoproclamé d’origine slovaque, s’échappe d’un camp de prisonnier sibérien, et atterrit au Japon de manière inopinée. Cet évènement imprévu et inédit s’avère capital dans les réflexions géostratégiques et la politique étrangère japonaises de la fin de l’époque d’Edo. Les sources les plus couramment consultées par les chercheurs qui étudient cet incident sont les sources primaires japonaises, ainsi que le propre journal de Beniowski. Or, de nombreuses autres sources occidentales relatent cet épisode. À travers leur étude, nous chercherons à présenter cet évènement sous un jour nouveau, et à analyser son importance au Japon mais aussi en dehors de l’archipel. 


Org. : Fondation MFJ, Bureau français de la MFJ.
Concours : Fondation Shibusawa Eichi, journal Yomiuri, Société d’histoire
des relations nippo-françaises.


ru07_03365_0003_p0008.jpg
© université Waseda

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Séminaire doctoral

[ Séminaire doctoral ]

en français sans traduction
vendredi 16 janvier 2015 / 18 h - 20 h
salle 601
IMG_0360.JPG


WU Xiaoxiao
Doctorante en histoire de l’art, EPHE
« Mutations d’un paysage chinois dans le Japon de l’époque de Muromachi : les paravents et les portes coulissantes des Huit vues de Shôshô »
20150116_WU_resume.docx

ET

Noémi GODEFROY
Harvard University - Reischauer Institute of Japanese Studies
« Graines d’empire – Le proto-colonialisme japonais à Ezo (aujourd’hui Hokkaido) (1798-1808) »
20150116_GODEFROY_resume.docx


********

Maison franco-japonaise
Institut français de recherche sur le Japon UMIFRE 19
Séminaire doctoral

 Ce séminaire mensuel s'adresse principalement aux doctorants francophones en sciences humaines et sociales, mais demeure également ouvert aux étudiants de Master ou autres jeunes chercheurs. Organisé par des étudiants et pour des étudiants, encadré par le directeur et les chercheurs de la Maison franco-japonaise, il s'agit d'un espace dédié à la présentation de travaux de recherche, quel que soit leur stade d'avancement, et de discuter collectivement des problèmes méthodologiques rencontrés tout au long du processus d'élaboration de la thèse.
 Se déroulant sous la forme d'exposés suivis d'un échange avec la salle, le séminaire constitue un entraînement à la prise de parole en public, à la présentation claire et adaptée de son sujet, à la maîtrise des outils logiciels de projection. Les participants de l'auditoire bénéficient quant à eux de l'expérience de leurs collègues et sont conviés à s'interroger sur des questions de méthode qui leur sont propres. Ils profitent, en outre, de connaissances et résultats souvent encore inédits de la recherche sur le Japon.
 Le séminaire doctoral est consacré chaque mois à deux intervenants qui disposent chacun de 30 minutes maximum de présentation orale, puis 30 minutes sont dédiées à la discussion collective.

 N'hésitez pas à faire circuler l'annonce de ce séminaire autour de vous, afin de le faire connaître auprès du plus grand nombre, en particulier des nouveaux arrivants.  Veuillez noter également qu'il est envisageable de prendre en charge les frais de déplacement des doctorants ne résidant pas dans le Kanto dans le cadre d'une intervention au séminaire, dans la limite du budget annuel. Aussi, n'hésitez pas à proposer une intervention et à nous contacter pour de plus amples informations.
 
 Les personnes intéressées par le séminaire sont priées de bien vouloir contacter les coordinateurs du séminaire (contact : doctorantsmfj [ajouter at] gmail.com)




* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Proust et le « modern style » : arts décoratifs et politique dans À la Recherche du temps perdu

[ Conférence ]

en français avec traduction
jeudi 22 janvier 2015 / 18 h 30 - 20 h 30
auditorium
Sophie BASCH (univ. Paris-Sorbonne)
Brepols_Rastaquarium_cover_def.jpg

Profil :
Sophie Basch, professeur de littérature française à l’université Paris-Sorbonne, vient de publier Rastaquarium. Marcel Proust et le « Modern Style ». Arts décoratifs et politique dans À la recherche du temps perdu (Brepols, 2014). Elle a notamment publié Paris-Venise, 1887-1932. La « folie vénitienne » dans le roman français de Paul Bourget à Maurice Dekobra (Champion), Romans de cirque (Bouquins-Robert Laffont), dirigé un volume consacré à l’œuvre littéraire, critique et politique de Gustave Kahn (Classiques Garnier), édité Le Voyage en Orient d’Alphonse de Lamartine et L’Orient de Théophile Gautier (Gallimard).

Résumé :
À la différence d’Oscar Wilde, Marcel Proust a manifesté peu d’intérêt pour les arts décoratifs de son temps, mais son œuvre ponctuée d’aquariums est marquée par le « style sous-marin » caractéristique de l’Art nouveau. Les « bibliothèques vitrées » de la chambre de Balbec se révèlent d’authentiques témoins du « modern style ». Mais qu’est-ce que le « modern style » ? L’expression, qui revient cinq fois dans À la Recherche du temps perdu, n’avait jamais vraiment été élucidée. Contrairement à une idée reçue, ce n’est en rien le nom anglais de l’Art nouveau. Cet anglicisme bien français désigne un renouveau international des arts décoratifs qui, mêlant esthétique et idées sociales, fascine et inquiète… Proust a parfaitement perçu et discrètement mis en valeur l’inspiration cosmopolite et « rastaquouère » d’un courant artistique dont le bref épanouissement coïncide avec les années de l’affaire Dreyfus. Les meubles de Maple, les tissus de Liberty et de William Morris, le japonisme, participent de ce cosmopolitisme. Toujours abordée de façon fragmentaire, la question des arts décoratifs dans la Recherche doit être traitée dans son ensemble, seule manière de saisir les réseaux de correspondances si chers à Proust.


Modérateur : YOSHIKAWA Kazuyoshi (prof. émérite univ. de Kyôto)

Org. : Bureau français de la MFJ.
Concours : Centre d’étude de la langue et des littératures françaises (UMR 8599 CNRS/univ. Paris-Sorbonne), Société japonaise d’études proustiennes, Société japonaise de langue et littérature françaises, Société franco-japonaise d’art et d’archéologie.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Lunch Seminar on Japanese Economy and Society

Introducing “Foreign Human Resources for
Domestic Work Support” in Japan:
An Inquiry into the Abe Administration’s Strategy to
Promote Women’s Participation

[ Séminaire de recherche ]

en anglais sans traduction
vendredi 23 janvier 2015 / 12 h 30 - 14 h
salle 601
ITÔ Ruri (Hitotsubashi University)
LS_2015-01-23_Ito.jpg

Summary :
In its revised Japan Revitalization Strategy, adopted in June 2014, the Japanese government included a measure to introduce “Foreign Human Resources for Domestic Work Support” in National Strategic Zones. Given that foreign domestic workers have long been excluded from the Japanese labour market, this measure marks a substantial change in its immigration policy. The government justifies this new measure in the name of “promoting women’s participation and reforming working styles.” Among the industrialized countries Japan holds a unique position for having avoided any resort to foreign domestic workers. What is the reasoning
behind this change? Will it truly encourage greater participation from women in the labour market? What are its implications for immigration policy as a whole?

Profile:
ITŌ Ruri is Professor of Transnational Sociology at Hitotsubashi University. She is interested in the gender dimension of immigration policies and the globalization of the reproductive sphere. Her publications include International Migration and “Crossborder Gender Regimes” (co-edited with Mariko Adachi, 2008, in Japanese); “Crafting Migrant Women’s Citizenship in Japan: Taking ‘Family’ as a Vantage Point,” International Journal of Japanese Sociology, 2005.


Moderator: Jean-Michel BUTEL (UMIFRE 19 - MFJ)

Org. : Bureau français de la MFJ. Co-org. : CCIFJ.

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Le capital au XXIe siècle de Thomas Piketty
face au cas japonais :
inégalités, fiscalité et modèle de croissance

[ Débat ]

en anglais avec traduction simultanée
vendredi 30 janvier 2015 / 17 h - 19 h
auditorium
Thomas PIKETTY (EHESS)
002.jpg

* Inscription close.

Débat à l'occasion de la traduction japonaise du Capital au XXIe siècle.

Résumé :
L'objectif de cette conférence-débat est double. D'une part, donner l'occasion à Thomas Piketty de présenter ce livre événement qu'est Le capital au XXIe siècle en précisant sa visée, sa méthodologie et les principaux résultats, qui concernent un grand nombre de pays sur plusieurs siècles. D'autre part, grâce à la participation du Tachibanaki Toshiaki, de discuter de sa pertinence pour le Japon contemporain en se focalisant sur trois thèmes :
- la contribution de T. Piketty permet-elle de comprendre l'évolution des inégalités au Japon depuis la fin des années 1970? 
- comment les propositions de T. Piketty sur la réforme de la fiscalité peuvent-elles être mises en œuvre dans le contexte du Japon, où le débat a eu tendance à se concentrer sur la question de la TVA, par définition régressive d'un point de vue fiscal ?
- est-il possible de tirer de la principale conclusion du livre de T. Piketty -- la croissance des inégalités provient du mode de croissance lui-même, plus précisément du différentiel entre rendement du capital et taux de croissance -- des recommandations concernant un mode de croissance souhaitable dans une économie mûre comme le Japon ?

Résumé in English


Discutant :
TACHIBANAKI Toshiaki (prof. émérite univ. de Kyoto, prof. invité univ. Kyoto joshi).

Modérateur :
Sébastien LECHEVALIER (EHESS, MFJ)

Org. : Fondation MFJ, Bureau français de la MFJ.
Collab. : Fondation France-Japon EHESS.
Concours : ambassade de France au Japon / Institut français du Japon, éditions Misuzu shobô, CCIFJ, Société franco-japonaise des sciences économiques.


* La conférence sera diffusée en direct.
http://live.nicovideo.jp/watch/lv207237473 (en japonais)
http://thepage.jp/detail/20150129-00000005-wordleaf? (in English)

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > janvier 2015

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)