Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

février 2014

Groupe de lecture PHILIA :
Louis Hémond, Maria Chapdelaine (1914)

[ Réunion de recherche ]

en français sans traduction
lundi 03 février 2014 / 17 h - 19 h
salle 604
Organisé par le Groupe de lecture PHILIA
Co-organisé par le Bureau français de la Maison franco-japonaise
Participation sur réservation auprès de Mme Daniella Séville-Fürnkäs : daniseville[à ajouter @yahoo.fr]

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

La mine en son déclin :
regard franco-japonais sur la fin de l’industrie minière

[ Colloque franco-japonais ]

en français avec traduction simultanée
samedi 15 février 2014 / 10 h 00 - 17 h 30
auditorium

ProgrammeTokyo150214_page_1.jpg
Programme en PDF :

Résumé :
La rencontre franco-japonaise que nous proposons se place au terme du cycle industriel minier pour interroger les conséquences sociales, sanitaires et environnementales du processus de déclin de l'industrie minière.

Les chronologies nationales française et japonaise semblent en effet globalement comparables : entamé dans les années 1960 avec la fin programmée du cycle économique séculaire du charbon, le déclin de la mine s'est étendu sur un demi-siècle qui a vu émerger de nouveaux problèmes et de nouveaux défis.

Comment gérer la raréfaction de l'emploi au sein de la mine ? Quelle place faire aux questions de santé et de sécurité ? Quel avenir économique se profile pour les communautés minières après la fermeture des puits ? Quelles sont les conséquences environnementales de l'abandon des sites miniers ? Comment le processus de patrimonialisation et de commémoration à l'œuvre permet-il d'inventer un nouvel âge pour les anciens territoires miniers ?

Telles sont quelques unes des questions que nous aborderons, à travers l'histoire des différents acteurs du monde minier (compagnies, ouvriers, syndicats, médecins et ingénieurs, collectivités locales, etc.), dans une perspective comparative entre la France et le Japon.

Intervenants :
HIROTA Isao   (univ. Teikyo)
SHIMANISHI Tomoki (univ. de Kagawa)
Marion FONTAINE (univ. d'Avignon)
NAGAI Mamoru (univ. d'Utsunomiya)
Judith RAINHORN (univ. de Valenciennes, IUF)
Paul-André ROSENTAL (Sciences Po & INED)
Bernard THOMANN (Inalco)

Responsables scientifiques :
Bernard THOMANN, Judith RAINHORN, HIROTA Isao

Org. : univ. de Valenciennes, INALCO, Bureau français de la MFJ
Soutien: IUF, univ. Teikyô, Région Nord Pas-de-Calais, Sciences Po


IMGP1566.JPG





* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Séminaire doctoral

[ Séminaire doctoral ]

en français sans traduction
mardi 18 février 2014 / 18 h - 20 h
salle 601
- Magali BUGNE
doctorante en études japonaises (littérature médiévale), Université de Strasbourg/Université Waseda.
« Pour une nouvelle dramaturgie du théâtre lyrique à l’époque médiévale : l’art du nô
selon Konparu Zenchiku »

- Aline HENNINGER
doctorante en sociologie/anthropologie, INALCO (CEJ)/ Université Waseda.
« Retranscrire le terrain : quelles modalités d’écriture ? »

Résumé en PDF :
Seminaire doctoral MFJ_ fevrier 2014.pdf


Maison franco-japonaise
Institut français de recherche sur le Japon UMIFRE 19
Séminaire doctoral

 Ce séminaire mensuel s'adresse principalement aux doctorants francophones en sciences humaines et sociales, mais demeure également ouvert aux étudiants de Master ou autres jeunes chercheurs. Organisé par des étudiants et pour des étudiants, encadré par le directeur et les chercheurs de la Maison franco-japonaise, il s'agit d'un espace dédié à la présentation de travaux de recherche, quel que soit leur stade d'avancement, et de discuter collectivement des problèmes méthodologiques rencontrés tout au long du processus d'élaboration de la thèse.
 Se déroulant sous la forme d'exposés suivis d'un échange avec la salle, le séminaire constitue un entraînement à la prise de parole en public, à la présentation claire et adaptée de son sujet, à la maîtrise des outils logiciels de projection. Les participants de l'auditoire bénéficient quant à eux de l'expérience de leurs collègues et sont conviés à s'interroger sur des questions de méthode qui leur sont propres. Ils profitent, en outre, de connaissances et résultats souvent encore inédits de la recherche sur le Japon.
 Le séminaire doctoral est consacré chaque mois à deux intervenants qui disposent chacun de 30 minutes maximum de présentation orale, puis 30 minutes sont dédiées à la discussion collective.

 N'hésitez pas à faire circuler l'annonce de ce séminaire autour de vous, afin de le faire connaître auprès du plus grand nombre, en particulier des nouveaux arrivants.  Veuillez noter également qu'il est envisageable de prendre en charge les frais de déplacement des doctorants ne résidant pas dans le Kanto dans le cadre d'une intervention au séminaire, dans la limite du budget annuel. Aussi, n'hésitez pas à proposer une intervention et à nous contacter pour de plus amples informations.
 
 Les personnes intéressées par le séminaire sont priées de bien vouloir contacter les coordinateurs du séminaire (contact : doctorantsmfj [ajouter at] gmail.com)

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Life under Influence.
Artificial Life, Social Robotics & Synthetic Biology :
a Cultural Approach

[ Séminaire de recherche fermé ]

en anglais sans traduction
vendredi 21 février 2014 / 10 h - 18 h 30
salle 601
Résumé :
From the conception of quasi autonomous artifacts and the design of systems  mimicking not only life as it is but also life as it could be, up to the creation of new forms of living components - science and technology have been involved in a spectacular "race" with natural living systems and against them.  As research is developing and many of the brightest contemporary scientists and engineers are involved in, the critical appraisal of what is actually at work and at stake for our societies and cultures is needed. How could we make sense of what is happening? Do we have a phenomenon without equivalent in other cultures or other fields of human practices such as art or literature? Do we need another concept of life and of living being? Could humans live with such artifacts without any substantial transformations of what it means to be human?

Participants :
Thierry Bardini (Université de Montréal)
Philippe Codognet (CNRS/University of Tokyo)
Paul Dumouchel (Ritsumeikan University, Kyoto)
Dominique Lestel (CNRS/University of Tokyo)
Perig Pitrou (CNRS/Collège de France)

Organization :
Bureau français de la MFJ
Soutien : ambassade de France au Japon, CNRS, La pépinière CNRS sur la biologie synthétique, JFLI (CNRS/univ. de Tokyo), Fondation Fyssen

Contact :
To get an invitation to the workshop: D. Lestel, Ph.D., JFLI/Department of Computer Science, University of Tokyo, Dominique.lestel0830@orange.fr




* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Festival « Digital Choc 2014 »
La vie machinée

[ Débat ]

en français avec traduction simultanée
lundi 24 février 2014 / 18 h 30 - 20 h 30
auditorium
Résumé :
Qu'est-ce qu'une machine ? Qu'est-ce que le vivant ? Pour Michel Foucault, le concept de « vie » n'apparaît qu'à la fin du 18e siècle. Dans la deuxième moitié du 20e siècle, avec le développement des sciences du numérique, les machines ne sont plus seulement physiques et mécaniques, mais aussi virtuelles et informationnelles ; et elles acquièrent tous les signes du vivant. Une question inédite acquiert alors une actualité inattendue dans des milieux aussi divers que celui de l'informatique ou celui de la chimie : peut-on fabriquer des formes de vies qui n'existent pas naturellement ?  Peut-on rendre des machines vivantes ? Au début du 21e siècle, ces questions se sont transformées en programmes de recherche très actifs, non sans susciter de multiples débats philosophiques et sociaux.

Modérateur : WATANABE Shigeru (univ. Keiô)
Intervenants (sous réserve) :
Thierry BARDINI (univ. de Montréal)
KITANO Hiroaki (Sony Computer Science Lab)
Perig PITROU  (CNRS/Collège de France)
HARA Katsumi (univ. Waseda)
Conclusion : KASUGA Naoki (univ. Hitotsubashi)

Co-org. : ambassade de France au Japon / Institut français du Japon, JFLI (CNRS / université de Tokyo), Bureau français de la MFJ
Soutien : Institut français de Paris (IF sciences)
Avec la participation de :
La pépinière CNRS "Domestication et fabrication du vivant"
La Fondation Fyssen

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Lunch Seminar on Japanese Economy and Society

Japan is not exempt from migration debates
On the occasion of the publication of Hommes et Migrations special issue on Japan

[ Séminaire ]

en anglais sans traduction
vendredi 28 février 2014 / 12 h 30 - 14 h
salle 601
2014-02-28_LS_Hammouche-LeBail_JMB.jpeg

Speakers :
Abdelhafid HAMMOUCHE (univ. Lille 1, Clersé)
Hélène LE BAIL (MFJ - UMIFRE 19)

Moderator :
Jean-Michel BUTEL (MFJ - UMIFRE 19)

Résumé :
Are there any singularities in Japan's migration policy? What lies behind the statistic that foreign residents make up less than 2% of the Japanese population? How can we explain the fact that the number of foreign residents has decreased every year since 2009 while the total population of Japan is also shrinking?
Our aim, on the one hand, is to present and try to explain current trends in migration to Japan and, on the other, to help characterize part of Japan's migratory relations by drawing a parallel with the French situation: While France is flatteringly presented as a land of welcome and the birthplace of human rights, Japan is usually considered a rather inward-looking country. We suggest putting aside such a distinction by outlining a comparative approach. We will highlight some of the characteristic elements in emigration in the two countries, mainly in the relationship between Japan, Korea and Brazil, and between France and Algeria.

Profil :
Hélène Le Bail is an associate research fellow at the French Research Institute on Japan, MFJ, Tokyo. She conducts research on new Chinese migrants and expatriates, and on marriage migrations. She holds a doctorate in Political Science from the Paris Institute of Political Studies and a master's degree in Chinese Studies.

Abdelhafid Hammouche, a sociologist and full professor at Lille 1 University, is a member of the editorial board of Hommes et Migrations. His current research relates to social dynamics and the action of public authorities in urban space, and follows on from his work on the family in a migratory situation.

Organisation : Bureau français de la MFJ
Co-organisation : CCIFJ

* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

Conférence à l’occasion du centenaire de la naissance de Marguerite Duras
Marguerite Duras : écrire sur fond d'absence

[ Conférence ]

en français avec traduction
vendredi 28 février 2014 / 18 h 30 - 20 h 30
salle 601
Bernard ALAZET (univ. Paris 3, vice-président de la Société internationale Marguerite Duras)
Duras_72dpi_JeanMascolo.jpg

Résumé :
Dès 1952, avec son quatrième roman Le Marin de Gibraltar, Marguerite Duras met en place l'esthétique qui sera la sienne tout au long de son œuvre : le désir et l'écriture, d'un seul tenant, résonnent d'une absence, absence de l'autre tout autant que du langage. Enlacée au mythe d'Orphée, écrire n'est possible qu'en se confrontant sans cesse au risque de disparaître : « C'est impossible. Et cela se fait » (Le Navire Night). Sont ainsi posées les conditions de l'acte de création chez Duras : toute présence se voit auréolée d'une absence qui tout à la fois la menace et lui donne son sens.

Profil :
Bernard Alazet est maître de conférences en littérature française à l'Université de la Sorbonne Nouvelle - Paris 3. Ses travaux de recherche portent sur Duras, Sarraute, Genet. Il a co-dirigé le Cahier de l'Herne consacré à Duras (2005) et Les Ecrits de Marguerite Duras, bibliographie des œuvres et de la critique 1940-2006 (Imec, 2009). Il dirige la collection « Série Marguerite Duras » aux Editions des Lettres Modernes-Minard, dont quatre volumes sont à ce jour publiés et participe aux éditions des Œuvres complètes de Duras dans la Bibliothèque de la Pléiade (2011-2014).

Modérateur : SAWADA Nao (univ. Rikkyô)
Co-organisation : université Rikkyô, Bureau français de la MFJ


* Colloque international du centenaire de la naissance de Marguerite Duras
Le samedi 1er mars 2014 10h - 18h
au Tachikawa Hall de l'université de Rikkyo (campus Ikebukuro)


* À l'exception des séminaires fermés de recherche ou des événements exceptionnels requérant une inscription payante, l'accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit. Prière de vous inscrire.

« précédent suite »

Agenda du Bureau Français > février 2014

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)