Maison Franco-japonaise: 日仏会館
Bureau français  Institut français de recherche sur le Japon  (UMIFRE 19, MAEE-CNRS)

Langue:JA / FR


Agenda

Le Manga. Pourquoi et comment étudier la bande dessinée japonaise ?

[ Séminaire de recherche — participation sur invitation ]

en français sans traduction
Date vendredi 12 mars 2010 / 13 h - 15 h
Lieu salle 601
Conférencier Jean-Marie BOUISSOU (Directeur de recherche à Sciences Po (Centre d'Études et de Recherches Internationales))
  • Participation sur invitation ; on peut demander une invitation à l'organisateur si on n'en a pas reçu et dans la limite des places disponibles.

  • Profil :
    Jean-Marie Bouissou, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure et agrégé d'histoire, est directeur de recherche à Sciences Po (Centre d’Etudes et de Recherches Internationales). Il est également responsable pédagogique de l'European Training Programme Japan (Union Européenne).
    Spécialiste du Japon contemporain, son éditeur préféré est Fayard, chez qui il a publié ses plus récents ouvrages : Quand les sumos apprennent à danser. La fin du modèle japonais (2003, 635 p.) et Le Japon contemporain (direction d’ouvrage, 2007, 650 p.)
    Il est membre fondateur de l'Association franco-japonaise de science politique.
    En 2006, il a créé le Manga Network, un groupe de recherche international consacré à la bande dessinée japonaise, auquel il consacre son prochain ouvrage — Le manga. Histoire et univers de la bande dessinée japonaise (Philippe Picquier, juin 2010).

  • Résumé :
    Le premier titre de manga intégralement traduit en français a été Akira, en 1990. Aujourd’hui, le manga a conquis 37% du marché français de la bande dessinée. En 2009, il s’en est vendu 12.7 millions d’exemplaires, et 1288 nouveaux titres ont été traduits — ce qui fait de la France le premier marché d’exportation du manga et du japonais la langue étrangère la plus traduite en France après l’anglais. Cela fait aussi de la bande dessinée japonaise un objet de choix pour des recherches sérieuses dans le champ de la culture populaire – malheureusement assez négligé en France.
    Ces recherches peuvent s’orienter dans de multiples directions, depuis les études de contenu variées (dans une optique japonologique, dans une optique psychanalytique, dans une optique de gender studies...) jusqu’aux travaux de sémiologie et d’étude de l’image, en passant par les études de réception, l’histoire du manga, voire les relations internationales (problématiques du soft power).
    Cette séance sera consacrée à évoquer ces diverses approches et quelques résultats, à travers le parcours d’un chercheur et d’une équipe.

» 2010-03-12_SR_Bouissou.pdf (Annonce du séminaire [pdf])

* L'accès aux manifestations de la MFJ est gratuit (sauf mentioncontraire), mais l'inscription préalable est obligatoire.
Merci de vous inscrire depuis la page Agenda de notre site web.
Dans le cadre des mesures de sécurité renforcées, une pièce d'identité sera demandée à l'entrée.

« précédent suite »

Accueil > Agenda > Le Manga. Pourquoi et comment étudier la bande dessinée japonaise ?

octobre 2017

LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
            1
4 5 6 7 8
9 10 11 12 13
14
15
16
17
18 19 20
23 24
25
26 27 28 29
30
31          

novembre 2017

LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
    1 3 4 5
6 7 9 10 12
13 14 15 16
17
18 19
20 21 23 24 25 26
27 28 29 30      

décembre 2017

LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Programme des manifestations publiques2017 (PDF)

Programme des manifestations publiques2016 (PDF)

Programme des manifestations publiques2015 (PDF)

Programme des manifestations publiques2014 (PDF)

Programme des manifestations publiques2013 (PDF)

Programme des manifestations publiques2012 (PDF)

Programme des manifestations publiques2011 (PDF)

Programme des manifestations publiques2010 (PDF)

Programme des manifestations publiques2009 (PDF)

Programme des manifestations publiques2008 (PDF)